Type
Article
Title
Le changement climatique en France : croyances, comportements,responsabilités
Editor
FR : Paris : OFCE
Number
43
Pages
1 - 8 p.
Keywords
Changement climatique, Perception du changement climatique, Comportement, France
Abstract
FR
À l'heure où la grogne monte, où les promesses de manifestation se multiplient, force est de constater qu'au-delà des solutions technologiques attendues et des politiques de soutien à l'innovation verte, la préservation de notre environnement passera forcément par une modification de nos habitudes les plus profondément ancrées. Ce Policy Brief présente les résultats d’une étude sur la connaissance des Français du changement climatique, sur leurs valeurs et les comportements adoptés comme réponses à celui-ci. Les résultats dressent le profil d’une nation inquiète au sujet du changement climatique, mais encore trop peu mobilisée. Le sentiment d’efficacité de nos actions est faible et l’idée est très répandue que la responsabilité d’agir face au changement climatique incombe aux autres (aux entreprises, aux gouvernements et à la communauté internationale) plutôt qu’aux individus eux-mêmes. Ces résultats laissent entrevoir des défis réels mais surmontables pour mobiliser les Français dans une révision durable de leurs comportements. Nous proposons trois recommandations qui devraient accompagner ce défi : ■ Premièrement, pour favoriser la prise de conscience de chacun, toute action de communication doit apparaître comme locale et concrète. Aussi, l’élaboration d’un plan d’action national pour une communication sur le changement climatique, toute campagne de publicité, aussi ambitieuse soit-elle, doit nécessairement se décliner aux spécificités locales. Une approche globale, uniforme et indifférenciée nous semble vouée à l’échec ; ■ Deuxièmement, il faut mettre en place un observatoire de la perception du changement climatique. Cet observatoire doit avoir pour objectif l’élaboration de plans de lutte contre les obstacles à l’innovation comportementale individuelle. Nous recommandons d’exploiter les événements climatiques extrêmes à des fins d’information, ceux-ci ayant un très fort impact sur la volonté des individus de réagir face à ce changement ; ■ Troisièmement, la réduction de l’écart entre la perception des risques et les comportements vertueux doit se baser sur l’action individuelle, et donc sur la responsabilisation de tout-un-chacun. Toutefois, la responsabilisation individuelle doit être appuyée par des propositions concrètes sur les comportements vertueux à suivre dont la publicité doit être assurée par la puissance publique.
BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT