Type
Article
Titre
À la discrétion du conseiller ? : Les temporalités administratives du chômage en Allemagne et en France
Dans
Temporalités
Éditeur
FR : Laboratoire Printemps
Numéro
29
Pages
en ligne - en ligne p.
ISSN
21025878
DOI
10.4000/temporalites.6161
Mots clés
pôle emploi, chômage
Résumé
FR | EN
Pris en charge par des organismes spécifiques, les chômeurs sont dans l’obligation de mener des échanges réguliers avec leurs conseillers. Ces interactions articulent trois temporalités distinctes : un rythme des rendez-vous, un horaire de début et une durée. À partir de l’observation d’entretiens entre des chômeurs et leurs conseillers dans plusieurs types d’organismes d’accompagnement (deux agences Pôle emploi en France, ainsi qu’une Arbeitsagentur et un Jobcenter en Allemagne), nous interrogeons le pouvoir discrétionnaire que possèdent les agents administratifs en matière de temporalités, ainsi que les marges de négociation détenues par les publics. Cette perspective présente le rapport des chômeurs et des conseillers comme un processus d’ajustements ou de conflits temporels. Elle montre que les temporalités administratives du chômage sont inégalement contrôlées et disputées au niveau des guichets, avec des résultats différents d’une institution à l’autre. Le pouvoir discrétionnaire des conseillers est particulièrement élevé en matière de rythmes de convocation. En revanche, les chômeurs disposent de ressources singulières pour discuter les horaires en Arbeitsagentur ou pour contester les durées à Pôle emploi. Les chômeurs en régime d’assistance, au sein des Jobcenter, apparaissent singulièrement démunis dans ces luttes temporelles.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT