Type
Thèse de doctorat
Titre
« Diaspora » colombienne : Vivre le conflit, construire la paix, réécrire la mémoire
Titre traduit
A Colombian “Diaspora: From Living and Leaving a Conflict to Engaging in Peace-Building and the Rewriting of Social Memories of Violence
Établissement de soutenance
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
271 p.
Notes
Programme doctoral en Science politique
Mots clés
Colombie, Diaspora, Mémoire, Construction de paix
Résumé
FR | EN
Ce travail examine la participation des diasporas à la transformation des conflits dans le pays d’origine, en particulier celle qui prend la forme d'engagement dans les travaux de mémoire. Il explore le rôle des diasporas dans les batailles mnémoniques en jeu dans les processus de transformation du conflit dans le pays d'origine, et revisite donc la triade «artisans de paix - saboteurs - neutres» propre aux analyses de conflit. Cette recherche examine les diverses batailles de mémoire existantes entre les individus et les groupements et qui renvoient aux différentes vagues migratoires et classes sociales, ainsi qu’aux diverses histoires d'activisme politique transnational. Ce travail évalue la relation entre l'Etat d'origine et sa population à l'étranger. Ainsi, il examine les manières de (ré)imaginer, de verbaliser et de mettre en œuvre les notions de «patrie», de «retour» et de «bon citoyen» pour les populations à l'étranger, qui cadrent les processus de production d’un comportement spécifique visant à garantir la prospérité et la sécurité du pays d'origine. En outre, cette étude examine la réceptivité du pays d’origine à la (ré)incorporation des souvenirs diasporiques dans le récit négocié à construire dans le cadre d’un processus de transition à l'issue d'un conflit. Cette recherche se base sur des données obtenues grâce à des travaux de terrain comprenant l’observation participante des activités associatives et consulaires, la collecte de témoignages oraux des membres des associations de migrants colombiens à Paris, New York, DC et Boston, ainsi que sur des sources primaires rassemblées dans les archives du Congrès colombien et du MAE à Bogota (COL).

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT