Type
Working paper
Titre
De la responsabilité sociale : à propos des rôles respectifs de l’entreprise et de l’État
Éditeur
Paris : OFCE
Collection
Working paper de l'OFCE : 38
Mots clés
Concurrence, Engagement, Entreprise, Etat, Gouvernance, Mondialisation, Responsabilité sociale
Résumé
FR
La revendication d’une responsabilité sociale de l’entreprise va de pair avec un recul de la capacité d’intervention des États dans le contexte de mondialisation. Cela ne saurait justifier que l’entreprise taxe et dépense en lieu et place de l’État dont elle ne peut détenir ni le pouvoir juridique, ni l’information s’agissant du bien public. L’entreprise est, néanmoins, une source de droit étant, possiblement, à l’initiative d’avancées sociales et environnementales. Son action s’inscrit dans la montée en puissance d’une dualité des ordres juridiques, un ordre étatique et un ordre privé. Ce qui ne dispense en rien d’une validation des règles par l’État ne serait-ce que pour garantir une concurrence équitable et maintenir une hiérarchie des normes. Le mode de gouvernance, qui reflète l’influence des intermédiaires financiers, procède de cette validation et détermine le choix de l’entreprise entre un profit immédiat et un profit à long terme, autrement dit sa réelle responsabilité sociale. Aussi la question, dans le contexte actuel, n’est-elle pas de substituer l’entreprise à l’État, mais de concevoir l’instance publique qui est susceptible de permettre à des entreprises mondialisées de privilégier le long terme.
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT