Type
Article
Titre
Se mettre à l’IDEX ou être mis à l’index : Conformations, appropriations et résistances aux instruments d’action publique dans trois sites d’enseignement supérieur
Dans
Gouvernement & action publique
Auteur(s)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
7
Numéro
4
Pages
9 - 37 p.
ISSN
22600965
DOI
10.3917/gap.184.0009
Mots clés
Appel à projets, Compétition, Inégalités dans l'enseignement supérieur et la recherche, Instrument d'action publique, Politiques d'enseignement supérieur et de recherche, Réformes en France, Université
Résumé
FR
En étudiant le cas des appels d’offres Initiatives d’excellence lancés par l’État pour transformer les établissements d’enseignement supérieur en « universités de classe mondiale », cet article analyse la fabrique d’un nouvel ordre compétitif au sein du monde académique français. Ces appels d’offres instaurent une compétition entre les sites et invitent leurs établissements à transformer leur gouvernance : ils réforment ainsi les entités en compétition et les critères de hiérarchisation qui prévalent au sein du système académique français. Ce nouvel ordre produit de nouvelles inégalités qui profitent aux sites qui disposent des capacités d’action collective les plus fortes, mais aussi de caractéristiques institutionnelles qui répondent aux nouveaux critères de hiérarchisation. Pour être comprises, ces transformations doivent être envisagées comme le produit de l’articulation entre différents registres de mobilisation des instruments – la conformation, l’appropriation, la résistance – et d’interactions continues entre gouvernants et gouvernés.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT