Type
Article
Titre
Capteurs de quotas. La pêche européenne entre territoires et marché
Dans
Critique internationale
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
2
Numéro
2
Pages
121 - 131 p.
ISSN
12907839
Résumé
FR | EN
Les pêcheurs européens ont une représentation de leur activité qui reste étroitement liée à des communautés professionnelles, nationales et locales. La politique commune de la pêche de l'Union européenne a pris en compte cette représentation territoriale dans ses principales réglementations. A partir des années 1980, la logique territoriale se trouve néanmoins en contradiction avec les règles du libre marché, ce qui a notamment permis aux armateurs d'Espagne et des Pays-Bas d'acheter des navires et des licences de pêche à d'autres pays de l'Union européenne (comme la France et le Royaume-Uni) - une pratique dénoncée par les pêcheurs britanniques sous le terme de quota hopping. Cette pratique illustre les contradictions dans lesquelles se trouve l'Union européenne, coincée entre l'héritage territorial d'une activité économique et un processus de déterritorialisation induit par les normes du libre marché. Les capteurs de quotas sont de plus en plus à même de contourner les Etats en se servant des ressources institutionnelles offertes par l'UE.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT