Type
Site Web
Titre
Global History of International Legal Thought – Histoire Globale des Idées Internationalistes
Auteur(s)
TOURME-JOUANNET Emmanuelle - (Directeur de publication ou de collection)
GAURIER Dominique - (Directeur de publication ou de collection)
TOUBLAN Alix - (Directeur de publication ou de collection)
Résumé
FR
Un projet de collection évolutive de textes pour une Histoire Globale des Idées Internationalistes Emmanuelle TOURME JOUANNET, Dominique GAURIER et Alix TOUBLANC Cela fait longtemps qu’un projet de rassembler une collection de textes se rapportant au droit international nous avait semblé nécessaire et utile. Il devenait nécessaire de dépasser à la fois les collections qui avaient déjà plus d’un siècle d’existence, comme celle qu’avait proposée en 1927 Louis le Fur et Georges Chklaver, ou encore les plus récentes, à l’exemple de la collection entreprise par Pierre-Marie Dupuy et Yann Kerbrat et qui se concentre essentiellement sur les textes de droit positif publiés depuis la fin de la Seconde guerre mondiale . Le projet que nous entendons poursuivre est différent : il s’inscrit dans un cadre global et se veut décentré par rapport à l’Europe qui a imposé son discours historique internationaliste au monde entier. Il s’agit selon l’expression fameuse de Jack Goody d’un « vol de l’histoire » (Le vol de l’histoire, Gallimard, 2011) . Nous souhaiterions donc, tous les trois, parvenir à donner les moyens à tous de penser une histoire du droit international d’un point de vue global, pris dans son ensemble, une histoire qui soit ouverte au monde, qui puisse s’enrichir des idées anciennes et nouvelles non-européennes et permettre ainsi les comparaisons, les connexions, les oppositions qui ont fait et font l’histoire globale des idées internationalistes. Cette histoire ne peut plus être présentée et pensée par le biais des seuls catégories et concepts de l’Occident. Ainsi, les textes seront rassemblés sous forme d’un panorama global des idées internationalistes et d’un projet évolutif en devenir où nos coordinateurs du monde entier rassembleront progressivement des textes venant compléter notre premier recueil. Puis le second. Nous envisageons un simple panorama pour la bonne et simple raison qu’il est impossible d’être exhaustif dans un tel domaine. Nous avons donc commencé par opérer des choix qui paraîtront inévitablement arbitraires (ne serait-ce que le temps linéaire adopté qui est très occidental malgré la volonté de nous décentrer, ce que nous finirons peut être par pouvoir faire) et en regroupant des textes qui nous semblaient particulièrement intéressants dans un premier temps. D’autres le sont tout autant, mais très difficiles d’accès pour le moment et c’est en cela que nous comptons sur les uns et les autres pour contribuer à l’enrichir. Pour nous trois, français, il est évidemment beaucoup plus simple d’avoir accès à nos propres sources mais nous sommes inévitablement prisonniers de la difficulté d’accès aux sources non européennes. Le qualificatif « idées internationalistes » a été préféré à celui de « grands auteurs du droit international » pour deux raisons. D’abord, parce que l’histoire de la pensée internationaliste commence partout dans le monde, et non pas seulement en Europe, avec les idées internationalistes qui ne sont pas produites par des internationalistes au sens contemporain du terme. Ce sont des hommes politiques, des philosophes, des théologiens, des penseurs qui vont s’entretenir de la guerre et de la paix, du commerce et de la monnaie et de nombreuses institutions communes aux peuples. Ensuite, parce que l’idée de « grands auteurs » est problématique en elle-même et réductrice, elle demande de procéder à un choix arbitraire qui, scientifiquement, est très discutable. Elle passe sous silence la complexité, la nuance et la subtilité de certains textes moins connus, mais qui sont tout aussi importants à découvrir que ceux des penseurs les plus connus du droit international et des idées internationalistes. À cet instant de la réflexion, deux volumes ont été envisagés. Le premier volume, qui va être présenté à la suite de cet avant-propos, comprend des textes qui vont aller de l’Antiquité à la fin de la période classique (au sens européen du terme), c’est-à-dire jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, moment de basculement au sein des idées internationalistes mondiales car c’est à ce moment qu’est définitivement théorisé le droit des gens européen inter-étatique qui va s’imposer par la domination à l’ensemble de la planète. et qui sera repris, traduit et enseigné dans les régions colonisées ou sous domination européenne. C’est aussi le moment où le grand métissage de ce droit des gens européen avec les autres cultures et idées internationalistes commence. Voici pour l’instant la mise à disposition du premier volume, dont nous espérons qu’il permettra à beaucoup de prendre un contact direct avec les idées internationalistes. Il est pour l’instant organisé selon des thématiques précises et proposés de façon brute pour eux-mêmes, sans autre interprétation. Rien ne vaudra jamais le recours direct aux textes originaux, quand bien même ils seraient présentés à travers des traductions qui sont sans doute déjà un commencement de trahison. Le projet a toutefois vocation à devenir au moins trilingue : français, anglais et espagnol. Enfin ce premier volume a été réalisé essentiellement grâce au travail d’Alix Toublanc (Université Paris 1) pour l’Afrique et de Dominique Gaurier (Université de Nantes) pour l’ensemble des autres textes. Il s’est attelé à la tâche ingrate et difficile de reprendre tous les textes et au besoin de les retraduire complètement. Qu’ils en soient ici très vivement remerciés!

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT