Type
Partie ou chapitre de livre
Titre
Per ogni fine c’è un nuovo inizio: l’urbanistica della transizione
Dans
Confini, movimenti, luoghi
Auteur(s)
CREMASCHI Marco - Centre d'études européennes et de politique comparée (Auteur)
GIANCARLO Paba - (Directeur de publication ou de collection)
PERRONE Camilla - (Directeur de publication ou de collection)
Éditeur
Roma : Donzelli editore
Pages
155 - 164 p.
ISBN
9788868439774
Résumé
FR
L’urbanisme et l’aménagement, tel que on les a connus pendant les derniers 50 ans, ont beaucoup changé et sont en train de changer encore. Un nouveau lien doit se créer entre sciences sociales, planification et projet. Adossé à des intérêts disciplinaires, professionnels et politiques, le partage a pourtant été totalement dépassé par les pratiques de l’urbanisme développées en Europe au cours des vingt dernières années. Les hybridations entre le système de gouvernance territoriale, les plans et les projets se multiplient. Pour faciliter la transition de l’urbanisme, il s’agira plutôt de rassembler ces éléments à la fois traditionnels et innovants. En effet, force est de constater une hybridation croissante des modes de faire à tous les niveaux : le plan conserve autant qu’il prévoit ; les stratégies organisent le dialogue plutôt que la décision ; les projets anticipent autant qu’ils mettent en œuvre. Les stratégies contribuent - avec les nombreux instruments des politiques publiques - à la gouvernance territoriale, mais cherchent de plus en plus à spatialiser leurs orientations par souci d’efficacité. Les plans à long terme concernent les risques, l’environnement, l’agriculture et les infrastructures, qui préservent plus qu’ils ne prévoient le changement ; on pourrait même dire que les décisions qui structurent l’espace relèvent désormais essentiellement de la conservation de l’environnement et du patrimoine. De leur côté, les projets urbains régulent (en partie) la construction neuve, tout en introduisant des innovations et des formes nouvelles de collaborations entre acteurs ; même la forme de la ville n’est plus l’apanage des seuls concepteurs. Si l'urbanisme veut faire face à ces nouveaux défis, nombreuses de ses convictions et priorités doivent évoluer. En un mot, la planification urbaine de la transition doit concilier la conservation et le changement.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT