Document Type
  • Book review (1)
11
views

0
downloads
DOI: 10.11588/frrec.2017.3.41502 Souhaitant s’émanciper des grilles de lecture traditionnelles de la mémoire italienne de la Seconde Guerre mondiale, Filippo Forcardi cherche à en renouveler l’analyse en élargissant l’horizon et en redonnant toute sa place au facteur international. En effet, selon lui, l’étanchéité persistante entre l’histoire contemporaine et les relations internationales sont regrettables car elle a limité la compréhension de la construction mémorielle. Or, l’élaboration du discours et par conséquent de la mémoire du second conflit mondial, est largement influencée par les acteurs extérieurs à la péninsule. Il dépend entre autres des choix des Alliés et du sort des autres pays européens au moment des traités de paix, ce que l’auteur entend démontrer dans l’ouvrage.(...)