Co-auteur
  • JENSON Jane (11)
  • MOSSUZ-LAVAU Janine (11)
  • TREMBLAY Manon (3)
  • BALLMER-CAO Thanh-Huyen (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (56)
  • Article (35)
  • Livre (13)
  • Communication non publiée (5)
  • Voir plus
in Revue française de science politique Publié en 2010-10
LE HAY Viviane
321
vues

321
téléchargements
En 1978, l’« effet patrimoine », découvert par Jacques Capdevielle et Élisabeth Dupoirier, connaissait un retentissement certain en science politique, suscitant l’intérêt de chercheurs français et étrangers pour une piste considérée comme heuristique. Depuis, la variable patrimoine est pratiquement tombée dans l’oubli. Cette recherche, menée à partir de l’enquête postprésidentielle Cevipof de 2007, montre que la présence d’une stratégie patrimoniale est toujours un facteur déterminant du rapport au politique et du vote. Posséder un patrimoine diversifié peut brouiller les frontières des univers « riches/pauvres » définis par les seuls revenus et effacer les normes politiques liées aux appartenances sociales, culturelles ou professionnelles. L’effet patrimoine persiste une fois contrôlé en régression l’effet des autres variables.

in Sharing Power: Women, Parliament, Democracy Publié en 2005
0
vues

0
téléchargements
This article has no abstract.

in Revue française de science politique Publié en 1978-02
SINEAU Mariette
6
vues

0
téléchargements
Traditionnellement, l'abstention électorale caractérise des catégories faiblement intégrées à la vie socio-économique et, tout particulièrement, les femmes, les jeunes, les personnes âgées. Or, l'étude des listes d'émargement de huit bureaux de vote parisiens montre qu'aux élections municipales de mars 1977, ces catégories ont participé autant (sinon plus) que les autres groupes socio-démographiques. Précisons que — l'abstention pouvant connaître d'un tour à l'autre un renouvellement important — il a été distingué entre l'abstention constante et l'abstention intermittente.

in Oppression des femmes et religion Publié en 1983
SINEAU Mariette
1
vues

0
téléchargements

in Le Dictionnaire universel des créatrices Publié en 2013-11
6
vues

0
téléchargements

Analyse comparative des droits légaux des Québécoises et des Françaises depuis les années 1940. Dans les deux pays, on parle de l'émancipation juridique des femmes (citoyenneté civile, économique, sociale et politique), de leurs pratiques et mœurs, du pourquoi de leur émancipation (influence de l'Église, de l'État, des syndicats).

Depuis 30 ans, les femmes, en France, ont été proportionnellement plus nombreuses à gouverner qu'à légiférer. Cette situation paradoxale renvoie à la particularité des institutions de la Ve République. Le rappel historique de la présence des femmes au gouvernement permet de typer les différentes phases de l'évolution et de repérer les variables clés qui expliquent leur autonomisation (empowerment) au sein de l'exécutif. Le questionnement de l'auteure porte sur les viviers d'où sont issues les femmes nommées ministres et sur les ressources politiques dont elles bénéficient. La légitimité des Françaises en politique, même dans un régime présidentialiste, passe obligatoirement par leur entrée au Parlement à parité avec les hommes.

in Histoire des femmes en Occident (vol. V) : Le XXe siècle Publié en 2002
0
vues

0
téléchargements

in Femmes : genre et société Publié en 2005
0
vues

0
téléchargements

Suivant