Co-auteur
  • CRISAN Adina (1)
  • RATKA Edmund (1)
  • LAÏDI Zaki (1)
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (4)
  • Article (2)
  • Communication non publiée (2)
  • Article de presse ou magazine (2)
  • Voir plus
in China’s energy security Sous la direction de BAFOIL François, ROMANO Giulia Publié en 2017
13
vues

0
téléchargements
This chapter considers China's attempt to ensure access to Central Asian hydrocarbon reserves as a means of fostering its own energy security. Beijing therefore permanently has to perform a fragile balancing act of assuring its status as an economic force without fuelling neo-colonialist fears in the Central Asian republics. Given its unquenchable thirst for oil and growing appetite for gas, it is no surprise that China has set its gaze on the neighbouring Central Asian region, which harbours substantial natural resource deposits. In this context, it must be noted that this Post-Soviet state's oil production has substantially increased since the fall of the Soviet Union,15 owing to the closing down of inefficient factories and growing investments in the oil sector from abroad. Given the instability in Tajikistan during the civil war period, it is not surprising that relations took the longest to develop between Beijing and Dushanbe.

En s'appuyant sur le cas de l'asie centrale post-soviétique, le projet de thèse a pour ambition de comprendre les principes, les mécanismes et le fondement du processus actuel par lequel l'ue s'efforce de construire une politique étrangère de ‘grand voisinage'. il s'agit donc d'un cas d'étude sur le savoir-faire de l'europe dans le monde. l'objectif de la thèse est de savoir si l'ue est en mesure de construire des relations stables et cohérentes avec une espace de proximité, au-delà de sa politique européenne de voisinage (pev). contrairement à la pev, la stratégie de l'ue vis-à-vis de l'asie centrale a pour objet une région qui n'a ni des frontières directes ni des liens historiques avec les etats membres, mais qui revêt d'une grande importance stratégique (diversification de sources d'approvisionnement énergétique, stabilité politique dans les régions voisines, lutte contre le terrorisme). la nouvelle stratégie de l'ue pour l'asie centrale est-elle appropriée et efficace pour réaliser une politique de ‘grand voisinage' ? par ailleurs, un défi majeur pour l'approche européenne en asie centrale est constitué par l'affrontement de la vision normative européenne à des contraintes géopolitiques, dans une espace concurrencée par d'autres puissances et d'autres visons stratégiques. la thèse cherchera à fournir une analyse approfondie sur ce nouveau modèle de politique étrangère européenne – la politique du ‘grand voisinage' - dans des contextes géopolitiques difficiles.

7
vues

0
téléchargements
Premier paragraphe : Les Républiques centrasiatiaques redoutent que le scénario de l'annexion de la Crimée par Moscou se répète. Mais la domination russe sur l'espace post-soviétique ne devrait pas passer par la force, indique Olga Alinda Spaiser, chercheuse en science politique.

12
vues

0
téléchargements
L’article questionne comment l’UE exerce une influence dans l’environnement géopolitique difficile de l’Asie centrale, ainsi que dans un domaine ‘hors Europe’ où l’UE fait face à la concurrence d’autres acteurs tels que la Russie et la Chine. En étudiant cette question au sein de la sphère de sécurité régionale, l’auteur soutient que l’action de l’UE repose sur trois strategies. D’abord, l’engagement de l’UE se concentre sur les zones « de niche » de sécurité qui ne sont pas occupées par d’autres acteurs extérieurs. Deuxièmement, elle construit une image d’elle-même en tant qu’« expert » sans ambitions géopolitiques, atténuant ainsi les craintes dans la région d’un « Nouveau Grand Jeu », et se différencie des autres pouvoirs. Troisièmement, l’UE crée de la proximité et de la légitimité à travers un discours décrivant l’Asie centrale comme « grand voisinage » de l’UE. Ces observations suggèrent que, bien qu’elle ne soit pas un acteur majeur pour la sécurité dans la région, l’UE s’est imposée comme un acteur de « niche » pertinent, prenant le rôle d’un « consultant » plutôt que d’une puissance.

in Understanding European Neighbourhood Policies. Concepts, Actors, Perceptions Sous la direction de SPAISER Olga, RATKA Edmund Publié en 2012-07
6
vues

0
téléchargements
This item has no abstract

12
vues

0
téléchargements
The European Union and its Member States have developed a complex web of policies towards the countries and regions in the EU's immediate and wider neighborhood. In the wake of the upheavals in the Arab world, these policies have been increasingly brought into question. A reassessment of European neighborhood policies requires a comprehensive understanding of their making, implementation, and effectiveness. This book provides a multi-perspective analysis of European policies towards the regions in the EU's vicinity, including North Africa, the Middle East, and the Gulf region, as well as the Balkans, Russia, the Black Sea region, the South Caucasus, and Central Asia. Special attention is given to the various actors in the European policy-making process and their often diverging perceptions of the neighboring regions. The book also examines the interaction processes, such as Europeanization, that are occurring among Member States, EU institutions, and target countries. Furthermore, it offers a critical review and further development of analytical concepts in order to comprehend the both fragmented and interwoven character of European neighborhood policies. (Series: Munchner Beitrage zur europaischen Einigung - Vol. 22)

Publié en 2011-09 Nom de la conférence Twenty years later (1991 – 2001): The Reshaping of Space and Identity in Post-Soviet Union Area
2
vues

0
téléchargements
This communication has no abstract

2
vues

0
téléchargements
Vite comparés aux révolutions est-européennes de 1989, les événements du monde arabe ont suscité l’espoir d’une contagion démocratique aux autres régions du monde. Les républiques post-soviétiques d’Asie centrale – Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan – viennent immédiatement à l’esprit. Qu’en est-il véritablement ?

Publié en 2010-09 Nom de la conférence Conference UACES “Exchanging Ideas on Europe: Europe at a Crossroads"
12
vues

0
téléchargements
This communication has no abstract

in Internationales Magazin für Sicherheit Publié en 2010-04-13
4
vues

4
téléchargements
Die Ereignisse vom 6. Und 7. April in der zentralasiatischen Republik Kirgisistan bilden den politischen Tiefpunkt in der Geschichte des seit fast 20 Jahren unabhängigen jungen Landes. Die Bilder aus der Hauptstadt Bischkek sowie aus den Provinzstädten Talas und Naryn, in denen blutige Proteste und Straßenschlachten zur Flucht des Präsidenten Kurmanbek Bakijew führten, sind mehr als erschütternd: 81 Tote, über 1600 Verletzte, verwüstete Gebäude und geplünderte Geschäfte. Die vorläufige Bilanz mag erschrecken genug sein, noch besorgniserregender könnten aber die langfristigen Folgen der politischen Unruhen für die gesamte Region werden. Die neue Übergangsregierung unter Rosa Otunbajewa steht vor gewaltigen Herausforderungen und muss einen drohenden Bürgerkrieg abwenden. Die Europäische Union versäumt es unterdessen Handlungsstärke zu beweisen (...).

Suivant