Co-auteur
  • MOREL Camille (2)
  • co-auth.2441/1d10am31pr8da9autb57elm40a (1)
  • LONGHI Julien (1)
  • JOLY Jeroen (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (4)
  • Partie ou chapitre de livre (3)
  • Compte-rendu d’ouvrage (1)
  • Article de presse ou magazine (1)
  • Voir plus
9
vues

0
téléchargements
Cet article, qui s’inscrit dans la lignée des travaux sur les agendas politiques, interroge l’évolution de la défense comme priorité politique au niveau européen et donne quelques pistes de réflexion sur sa place après la crise sanitaire.

in The Conversation Publié en 2020-06
1
vues

0
téléchargements
Face à l’épidémie de Covid-19, de nombreux acteurs se sont mobilisés pour contenir la crise sanitaire : en première et deuxième ligne, nous trouvons caissiers, commerçants, enseignants, forces de l’ordre, industriels, livreurs, militaires, sapeurs-pompiers, soignants, travailleurs sociaux… Cet article s’intéresse plus particulièrement aux acteurs de la défense – les forces armées comme les industriels de l’armement – en Europe. Il compare le rôle que ces acteurs ont joué en France et dans quatre de ses pays voisins, à savoir l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni, dans la stratégie globale de lutte contre le Covid-19.

3
vues

0
téléchargements
Book review of "The United Kingdom’s Defence After Brexit. Britain’s Alliances, Coalitions, and Partnerships", edited by Rob Johnson and Janne Haaland Matlary (Basingstoke: Palgrave Macmillan, 2019, pp. 261, ISBN 978-3-319-97168-1)

in Les Champs de mars Publié en 2019-09
MOREL Camille
6
vues

0
téléchargements
Ce numéro de la revue Les Champs de Mars, qui réunit universitaires et praticiens, porte sur la diversification des coopérations de défense au XXIe siècle. Dans l'introduction, nous proposons une typologie propre aux coopérations d’aujourd’hui : celle-ci classifie les coopérations de défense en fonction de 1) leur niveau (bi-, mini- ou multilatéral) ; 2) leur objectif (particulier ou général) ; 3) leur durée (temporaire ou permanente) ; 4) leur domaine (fonctionnement ou investissement) ; 5) leur cadre (institutionnalisé ou non). Devant une telle variété de formes de coopération, il est nécessaire de s’interroger sur leurs différentes visées, qui peuvent en partie expliquer leur diversité. Plus précisément, s’agit-il de coopérer pour s’assurer plus de légitimité ou plus d’efficacité ? Peut-on combiner les deux ? Quels types et formats de coopération doivent être privilégiés pour y parvenir ? Les articles du Dossier, qui couvrent différents types et formats de coopération de défense au XXIe siècle, interrogent leur légitimité et leur efficacité tout en prenant en compte les spécificités régionales des cas étudiés. Les articles du Forum, quant à eux, étudient plus particulièrement les coopérations de défense de la France et montrent l’intérêt de combiner – au lieu d’opposer comme c’est souvent le cas – différents formats de coopération, afin de gagner à la fois en efficacité et en légitimité. Ces contributions sont complétées par une série de recensions et de lectures critiques des ouvrages les plus récents abordant les coopérations de défense au XXIe siècle. Enfin, la postface revient sur les coopérations de défense comme objet d’étude majeur des questions stratégiques et propose un programme de recherche pour le futur.

in Foreign policy as public policy? Sous la direction de BRUMMER Klaus, HARNISCH Sebastian, OPPERMANN Kai, PANKE Diana Publié en 2019-07
11
vues

0
téléchargements
Punctuated equilibrium theory (PET), first proposed by Frank Baumgartner and Bryan Jones (1993), explains how the same institutional setup, usually preventing new policy issues from gaining political attention, is also responsible for the occasional outbursts of attention that cause disproportionately large policy shifts. PET has been successfully applied to a wide range of public policies and has increasingly generated cross-sectional and cross-national analyses, which aim at understanding and comparing the causes of stability and change in different political systems. However, the focus of these studies has mostly been on domestic policies, with only very little attention for PET in foreign policy analysis. The aim of this chapter is to show that PET is not only relevant in the realm of domestic politics, but also useful for studying and understanding foreign policymaking. Therefore, we explain PET, its main concepts and how it has evolved over the past two decades. We then apply and test PET in a foreign policy context by looking at yearly changes in attention to foreign policy issues and examining the relationship between changes in foreign aid allocations and the size of aid administrations. We come to the conclusion that PET constitutes a unique tool to examine why certain foreign policy issues move up and down the political agenda and how different political actors influence each other in this process.

in International Relations Theory and European Security Sous la direction de CLADI Lorenzo, LOCATELLI Andrea Publié en 2015-08
41
vues

0
téléchargements

Suivant