Co-auteur
  • ANDREOTTI Alberta (1)
  • LE GALÈS Patrick (1)
Type de Document
  • Communication non publiée (5)
  • Article (3)
  • Thèse de doctorat (1)
  • Rapport (1)
L'un des éléments qui caractérisent le processus de mondialisation de l'économie est le développement de la logistique du fret comme secteur stratégique pour déterminer les avantages concurrentiels des régions urbaines. Cette étude analyse le lien entre l'évolution du marché, la réorganisation de l'Etat et le développement des infrastructures logistiques urbaines. Le point d'entrée de cette analyse est l'étude des politiques qui ont produit et gouverné au fil du temps deux marchés alimentaires de gros européens : le MIN Rungis et les Marchés Généraux de Milan. Leur comparaison explique comment les changements structurels ont influencé leur évolution et pourquoi aujourd'hui deux marchés de gros qui étaient initialement très similaires d'un point de vue analytique différent, ont deux policy outcome très différents. En utilisant une approche théorique et méthodologique basée sur les contributions du néo-institutionnalisme historique et de l'économie politique urbaine, le rôle des groupes d'intérêts, des acteurs politiques, des règles politiques et du marché est éclairé. Ces facteurs sont liés entre eux pour expliquer la policy conversion observée pour le MIN Rungis et la policy drift dans le cas de Milan. Enfin, les processus politiques qui ont mené à ces résultats sont expliqués en termes de mécanismes causaux. L'analyse met en évidence le rôle central des règles de politique locale et du contexte politique dans la détermination de la capacité des groupes d'intérêt locaux à influencer les processus décisionnels, et l'effet de leur mobilisation sur le développement de ces infrastructures urbaines.

This article addresses the issue of policy change and its consequences on the organizational field and institutional context, looking at the role of an instrument transfer process. We adopt a political sociology approach to policy instruments to account for the impact that the introduction of a securitarian instrument, the mayoral order, had on the implementation process of a social policy. Through a genealogy of the instrument we identify a constitutive, normative and cognitive dimension. Our aim is to explain the interaction between these institutional dimensions, the re-definition of the organizational field of the policy, and the dynamics of metropolitan politics. Following a synthesis of the policy process and the institutional arrangements where the policy is implemented, we show how the instrument transfer triggered a division within the organizational field, and the rise of institutional tensions amongst local authorities. In the conclusion, we identify the institutional dimensions of the instruments and the policy implementation scale as elements that are to interact with public-private relationships and institutional arrangements, and that have an impact on implementation process and policy outcome.

Research Report for Esta-Economia e Sostenibilità, La Food Policy di Milano, WP1 Milan Food System Assessment.

Suivant