Co-auteur
  • MARICHALAR Olivier (1)
  • DEZALEY Margot (1)
  • DUBOIS Maria (1)
  • WANG Simeng (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (1)
  • Partie ou chapitre de livre (1)
Qui décide de qui est un « prisonnier politique » et qui ne l’est pas ? Cet article se propose d’étudier l’évolution de l’expertise sur les prisonniers politiques de la fin de l’URSS à nos jours, en interrogeant la façon dont des institutions identificatrices – des dissidents soviétiques aux organisations des droits de l’homme professionnalisées – délivrent le statut à certains prisonniers et le refusent à d’autres. Fondé sur une recherche documentaire (archives, mémoires, articles de presse) et sur une enquête de terrain menée auprès des acteurs des droits de l’homme, cet article montre que deux tendances majeures – l’internationalisation et la juridicisation – marquent l’évolution de l’expertise russe sur les dossiers politiques. Cette expertise se tisse en effet à la jonction d’un héritage – celui de la dissidence – et d’emprunts à des pratiques internationales standardisées et adaptées au cas russe, ce qui montre que les « droits de l’homme » ne sont pas simplement un pur produit de l’importation symbolique mais qu’ils se définissent dans une tension continue entre des enjeux locaux et des processus d’internationalisation.

in Rencontres avec Michel Offerlé Sous la direction de MICHEL Hélène, LÉVÊQUE Sandrine, CONTAMIN Jean-Gabriel Publié en 2018
DEZALEY Margot
DUBOIS Maria
MARICHALAR Olivier
PEREZ Déborah
WANG Simeng
35
vues

0
téléchargements
La vie politique française - telle qu'elle s'incarne dans des partis, des syndicats, des élections, des institutions - constitue le terrain privilégié de Michel Offerlé, enquêteur et directeur de recherches. Le "cas français", omniprésent, occupe la part belle de ses publications, des travaux qu'il dirige comme des fonctions qu'il occupe. Pour autant, "penser la France", pour reprendre le titre de l'introduction d'un de ses ouvrages, ne revient pas à s'enfermer dans les frontières de l'Hexagone et le reste du monde affleure dès que l'on se penche sur sa trajectoire, ses objets de recherche, ses lectures mais aussi ses sociabilités, ses voyages et ses engagements. (premier paragraphe)