Coauthor
  • VERONI Paola (21)
  • LEMOINE Matthieu (17)
  • HEYER Eric (16)
  • BLOT Christophe (16)
  • Show more
Document Type
  • Article (44)
  • Working paper (11)
  • Article in a conference proceedings (2)
  • Newspaper article (2)
  • Show more
in Alternatives économiques. Hors-série Publication date 2020-01-31
0
views

0
downloads
Pour mener à bien la transition écologique, une approche réglementaire ne peut pas suffire. Nous avons besoin d’une taxe carbone pour orienter les investissements.

in Alternatives économiques. Hors-série Publication date 2019-02
0
views

0
downloads
Transition Le mouvement des gilets jaunes l'a rappelé : les politiques visant à faire changer les comportements par les prix sont difficiles à manier. Zoom sur les différentes solutions possibles. Le mouvement des "gilets jaunes" apparu en octobre 2018 avait pour motivation initiale le rejet de la hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Le gouvernement a renoncé finalement à la nouvelle augmentation de cette taxe prévue pour le 1er janvier 2019. Venant après les tentatives infructueuses de 2000 et 2010 de mise en place d’une fiscalité carbone, ce recul fait apparaître la difficulté d’utiliser des instruments de politiques économiques visant à modifier les comportements des agents via les prix, alors même que l’urgence de la lutte contre le changement climatique est reconnue par une majorité de Français.

By defining the Variable Output Elasticities Cobb–Douglas function, this article shows that a large class of production functions can be written as a Cobb–Douglas function with non-constant output elasticity. Compared to standard flexible functions such as the Translog function, this framework has several advantages. It does not require the use of a second order approximation. This greatly facilitates the deduction of linear input demands function without the need of involving the duality theorem. It allows for a tractable generalization of the CES function to the case where the elasticity of substitution between each pair of inputs is not necessarily the same. [4] This provides a more general and more flexible framework compared to the traditional nested CES approach while facilitating the analyze of the substitution properties of nested CES functions. The case of substitutions between energy, capital and labor is provided.

L'Union européenne (UE) a acquis au cours des deux dernières décennies une position de leader dans la lutte contre le changement climatique. Cependant, malgré les progrès significatifs réalisés en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) au cours de cette période, l'efficacité du pilotage de la politique climatique et énergétique au niveau de l'UE demeure insatisfaisante. Dans cet article, nous nous efforçons d'identifier le rôle que l'UE peut jouer pour faciliter la mise en œuvre de politiques de transition énergétique ambitieuses. Tout d'abord, si la gestion des projets liés à la transition énergétique est généralement mieux adaptée au niveau local ou national, le niveau européen reste le plus approprié pour collecter des fonds ou piloter des infrastructures transnationales de réseaux d'énergie et de transport. Ceci est mis en évidence par une analyse des projets financés par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI). Deuxièmement, au-delà des objectifs au niveau de l'UE, la coordination entre les États membres sur la définition de leurs infrastructures énergétiques est essentielle. Un déploiement réussi des énergies renouvelables nécessite un haut niveau d'intégration pour surmonter les difficultés liées à l'intermittence. Des stratégies opposées peuvent avoir des effets négatifs, ralentir la tendance actuelle des investissements dans les capacités renouvelables et empêcher ainsi l'UE de respecter les engagements déterminés par ses États membres au niveau national (Intended Nationally Determined Contributions, INDC). La coordination entre les politiques énergétiques nationales devrait être assurée au niveau de l'UE, qui pourrait associer plus efficacement les différentes sources de financement, constituer un marché de capacité et même définir une politique commune de la taxe carbone à côté du système d'échange de quotas d'émissions (Emissions Trading System, ETS). Enfin, la conception des politiques d'atténuation du changement climatique devrait mettre davantage l'accent sur les bénéfices commerciaux potentiels que l'UE peut tirer de sa position de leader dans ce domaine. La quasidisparition de l'industrie photovoltaïque européenne face à leurs concurrents chinois devrait faire prendre conscience aux autorités européennes que l'avantage actuel est fragile. Malgré une position significative de leader dans de nombreux domaines de lutte contre le changement climatique, les dividendes économiques dont l'UE pourrait profiter ne sont pas assurés par les politiques actuellement mises en œuvre. Il s'agit notamment d'aller au-delà de la recherche en R&D en consacrant davantage d'efforts à la commercialisation de produits et technologies innovants liés à la transition énergétique.

To a large extent, environmental macroeconomics is developing outside of the theoretical debates taking place in other fields of research in applied macroeconomics. This is evidenced by the low representation of environmental issues in mainstream economics journals and in advanced macroeconomics textbooks. While the environment has not up to now been considered as a subject in itself for advancing knowledge in macroeconomics, since the 1990s it has at least been an important topic for applying macroeconomic models. These models have been used in particular to analyse and quantify the economic effects of the transition to a sustainable system of production and consumption. We propose to shed light on the state of the art in applied environmental macroeconomics. More specifically, we will endeavour to identify the specific features of this area of research that explain the theoretical and empirical choices made.

in Renewable Energy Publication date 2018-04
BULAVSKAYA Tatyana
8
views

8
downloads
This study evaluates the economic impact of a shift towards renewable electricity mix in the Netherlands using the neo-Keynesian CGEM ThreeME (Multi-sector Macroeconomic Model for the Evaluation of Environmental and Energy policy). This scenario has been inspired by the Urgenda's report ‘Energy 100% Sustainable in the Netherlands by 2030’, which have been quantified using the Energy Transition Model (ETM) developed by Quintel. Using the output of the ETM regarding the change in the electricity generation shares as input in ThreeME, we derive the impact in terms of key economic variables (GDP, employment, investment, value-added, prices, trade, tax revenue, etc.). We find that transition to renewable energy may have a positive impact on the Dutch economy, creating almost 50 000 new jobs by 2030 and adding almost 1% of gross domestic product

2
views

0
downloads

Pour une large part, la macroéconomie environnementale se développe à l'écart des débats théoriques qui agitent les autres champs d'étude de la macroéconomie appliquée. En témoigne la faible représentation des questions environnementales dans les revues d'économie généralistes ou dans les manuels de macroéconomie avancée. Si l'environnement n'est jusqu'ici pas considéré comme un thème à même de faire progresser la connaissance en macroéconomie, il est depuis les années 1990 au moins un sujet important d'application des modèles macroéconomiques. En particulier, ces derniers sont utilisés pour analyser et quantifier les effets économiques de la transition vers un système de production et de consommation soutenable. Nous proposons d'apporter un éclairage sur l'état de l'art en macroéconomie environnementale appliquée. Plus particulièrement, nous nous attacherons à identifier les spécificités de cette thématique de recherche, qui expliquent les choix théoriques et empiriques qui y sont pratiqués.

8
views

8
downloads
By defining the Variable Output Elasticities Cobb-Douglas function, this article shows that a large class of production functions can be written as Cobb-Douglas function with non-constant output elasticity. Compared to standard flexible functions such as the Translog function, this framework has several advantages. [1] It does not requires the use of a second order approximation. [2] This greatly facilitates the deduction of linear input demands function without the need of involving the duality theorem. [3] It allows for a generalization of the CES function to the case where the elasticity of substitution between each pair of inputs is not necessarily the same. [4] This provides a more general and more flexible framework compared to the traditional nested CES approach while facilitating the analyze of the substitution properties of nested CES functions. The case of substitutions between energy, capital and labor is provided.

■ La transition énergétique est une opportunité pour l'économie française, avec 0,1 % de croissance annuelle supplémentaire pendant trente ans ; ■ Le coût complet d'un mix électrique renouvelable devient compétitif avec le mix actuel à forte pénétration nucléaire ; ■ Il est urgent d'accélérer la transition dès le prochain quinquennat, afin d’arrêter l'accumulation inutile de capital intensif en carbone ; ■ La transition énergétique se doit de figurer au cœur du projet des candidats à la prochaine présidentielle.

Next