Co-auteur
  • GOTMAN Anne (2)
  • HALPÉRIN Jean-Louis (1)
  • FILLON Catherine (1)
  • HILLCOAT-NALLÉTAMBY Sarah (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (22)
  • Article (20)
  • Livre (10)
  • Communication non publiée (2)
  • Voir plus
7
vues

0
téléchargements
Cet article, rejetant les séductions de l’exotisme, se propose d’approfondir la compréhension de la tradition juridique occidentale grâce aux instruments de l’anthropologie culturelle. Rappelant les propriétés de la raison juridique et traçant la voie à une nouvelle articulation entre droit et anthropologie, il met également en garde contre la tentation d’étendre la domination de cette raison occidentale sur les autres sociétés et les autres cultures.

En s’emparant de la thématique des rapports entre droit et anthropologie, ce numéro de Clio@Themis s’inscrit, à l’instar de numéros précédents, dans la perspective d’une histoire sociale et intellectuelle du droit. C’est à partir des rapports difficiles entre droit et anthropologie que ce volume poursuit plus spécifiquement l’enquête sur le couple droit et (autres) sciences sociales, entendu ici, non seulement comme objet, mais également comme méthode. Que les relations entre droit et anthropologie n’aient rien d’évident, nul n’en disconvient. Dans un récent panorama sur l’état de l’anthropologie juridique française, Louis Assier-Andrieu écrivait malicieusement que « projeter un juriste dans une société exotique n’en fait pas plus un anthropologue qu’envoyer un anthropologue à l’audience n’en fait un juriste » [1]. Et de rappeler, comme d’autres avant lui, le dialogue délicat entre deux savoirs forgés dans des traditions méthodologiques opposées, utilisant parfois des termes identiques pour désigner des concepts différents (coutume, parenté, etc.), et, pour tout dire, porteuses d’une façon différente de penser le monde. [Premier paragraphe]

in Rechtanalyse als Kultur Forschung Publié en 2015
15
vues

0
téléchargements

in Etnologia Publié en 2010
ASSIER ANDRIEU Louis
5
vues

0
téléchargements
La justícia és un fet, no un teixit moral, ni un conjunt de normes. Per què? Senzillament perquè en qualsevol trobada entre humans es produeixen ruptures, alteracions, rancúnies, baralles, guerres i disconformitats. Començant pels artefactes humans més antics (llances i puntes de fletxes) i fins arribar als programes d’entrevistes d’avui en dia o als intercanvis de paraules corteses a l’hora del cafè, tots ells són una mostra del fet que la justícia està feta de mentides a tot arreu i en tot moment. La justícia forma part intrínseca de l’intercanvi humà. Així doncs, tractar d’equilibrar reivindicacions o punts de vista és igual que intentar equilibrar pesos i volums (...).

in Cahiers de la sécurité Publié en 2002
ASSIER ANDRIEU Louis
3
vues

0
téléchargements
Addressing the issue of redefining citizenship in Europe, this article discusses the ways in which community policing and police officers are helping to construct current notions of citizenship throughout Europe. Focusing on the political construction of policing and police officers’ functions, the author maintains that a new line of research addressing and comparing France and Catalonia, Spain, is able to inform researchers about cultural continuity and breaking with the past. The author suggests that studies of various policing cultures in Europe need to be addressed through comparative research methods in order to illustrate the ways in which a new axis between old and new is being developed.

in Socialisation juridique et conscience du droit Publié en 1997
ASSIER ANDRIEU Louis
2
vues

0
téléchargements

in Droit et société Publié en 2000
ASSIER ANDRIEU Louis
5
vues

0
téléchargements
Ce texte prend acte de la remise en cause des principes du droit de l’humain par la biologisation des termes de la procréation et l’organisation de la société sur des bases marchandes, contractuelles et individualistes. Entre la science et le marché, il aborde l’inscription du droit de la famille et de parenté sur l’agenda politique qui désormais subsume les vérités héritées de l’ancienne césure entre nature et culture. Comment envisager la remise à plat du droit de l’humain dans un cadre démocratique ? Tel est l’horizon de ce bilan critique de la pluralité des savoirs guidé par l’anthropologie du droit.

in Ethnologie française Publié en 1994
ASSIER ANDRIEU Louis
3
vues

0
téléchargements
Cet essai pose le problème de l'impact des procréations technologiques sur les montages de parenté issus des butoirs naturels préexistants. Réfutant les termes du débat « bioéthique » il évoque les conséquences sociales du repositionnement des données fondamentales de la reproduction humaine et plaide en faveur d'une prise en charge anthropologique des enjeux soulevés.

in Dictionnaire des biens communs Publié en 2017-08
13
vues

0
téléchargements

in Dictionnaire des biens communs Publié en 2017-08
13
vues

0
téléchargements

Suivant