Coauthor
  • BORRAZ Olivier (4)
  • LAHAV Gallya (3)
  • THIOLLET Hélène (3)
  • BAUBÖCK Rainer (2)
  • Show more
Document Type
  • Newspaper article (44)
  • Audiovisual (33)
  • Part or chapter of a book (22)
  • Article (20)
  • Show more
in AOC [Analyse Opinion Critique] Publication date 2021-01-19
27
views

0
downloads
Depuis le 1er janvier, de nouveaux garde-côtes et garde-frontières européens ont été déployés. C’est le premier effet visible du nouveau Pacte européen sur la migration et l’asile présenté en septembre par la Commission et discuté par le Conseil européen en décembre. Mais ce renforcement du contrôle des frontières, qui inquiète Human Rights Watch dans son Rapport annuel 2021 tout juste paru, laisse en suspend les détails du nouveau principe de solidarité qui doit lier les États membres, ainsi que la nécessaire réforme du règlement de Dublin. Malgré l’urgence, et les annonces en trompe-l’œil, c’est le statu quo qui persiste.

in Directive 2000/78 portant création d’un cadre général en faveur de l’égalité de traitement en matièred’emploi et de travail Edited by DUBOUT Edouard Publication date 2020-12
13
views

0
downloads
Cette publication n'a pas de résumé

189
views

0
downloads
Les frontières extérieures de l'espace Schengen ont rouvert pour les résidents de 15 pays ce mercredi 1er juillet. Toute l'Europe revient sur les restrictions aux frontières mises en place au cours de la crise du Covid-19, ainsi que sur les implications politiques, économiques et juridiques pour cet espace de libre circulation.

Si la fermeture des frontières de l’espace Schengen s’est effectuée en quelques jours, la levée progressive de ces restrictions se fait dans le plus grand désordre.

in Les Dossiers du CERI Publication date 2020-05-04
BENKER Elisa
CANTAT Céline
FINE Shoshana
GEMENNE François
JAULIN Thibaut
PÉCOUD Antoine
REDDY Michelle
SAVATIC Filip
160
views

0
downloads
Pour limiter la propagation du coronavirus, la plupart des gouvernements a fermé leurs frontières et multiplié les restrictions de circulation. Un des effets notables de la fermeture des frontières est d’avoir placé nombre d’Européens dans une position - certes temporaire - d’immobilité. Rarement, sauf en temps de guerre, les citoyens européens, dont le passeport permet habituellement de visiter autour de 180 pays sans autorisation préalable, ne s’étaient vu imposer de telles restrictions à leur mobilité, aussi bien vers d’autres continents qu’au sein même de l’ Europe. Cette restriction des mouvements revêt ainsi une dimension inédite : elle s’applique aux populations du nord alors qu’elle s’impose en temps normal aux « migrants » du sud.

in Toute l'Europe.eu Publication date 2020-05
114
views

0
downloads
La crise du Covid-19 a poussé les 26 Etats membres de l'espace Schengen à restreindre la circulation des personnes aux frontières extérieures de la zone, mais aussi en son sein. Ces mesures ont des implications politiques, économiques et juridiques, et menacent l'avenir de cet espace de libre circulation, qui n'avait jamais été aussi contrarié depuis son entrée en vigueur en 1995. D'un côté, une liberté constitutive de l'identité européenne, de l'autre, une menace sanitaire sans précédent dans l'histoire contemporaine. Depuis l'apparition de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 150 000 morts sur le continent, l'Europe fait face à une équation insoluble. Elle a dû en effet largement revenir sur la suppression des contrôles aux frontières intérieures, un principe fondateur de l'espace Schengen. Créé en 1985, ce dernier, qui compte 26 États (22 États membres de l'UE + l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse), n'avait jamais été aussi contrarié dans son fonctionnement : des contrôles stricts ont été réinstaurés sur l'ensemble de son territoire, et à ses frontières extérieures. Dans quelle mesure peut-on encore entrer dans l'espace Schengen et circuler entre ses pays membres ? Quelles sont les implications de cette situation exceptionnelle ? Et comment préparer au mieux la levée de ces restrictions, alors que la Commission européenne a présenté mercredi 13 mai des orientations pour un retour "coordonné" et "progressif" à la normale ? Toute l'Europe fait le point aux côtés de Virginie Guiraudon, directrice de recherche en sciences politiques au CNRS et spécialiste des questions migratoires en Europe.

in 20 Years Anniversary ofthe Tampere Programme: Europeanisation dynamics of the EU Area of Freedom,Security and Justice Edited by CARRERA Sergio, CURTIN Dierdre, GEDDES Andrew Publication date 2020-05
10
views

0
downloads
This publication has no abstract

Extrait : "Les Etats européens devraient respecter leurs engagements internationaux en matière de sauvetage en mer et de droit d'asile. Le Covid-19 n'empêche pas l'arrivée des personnes qui peuvent être (...) si nécessaire mises en quarantaine 14 jours comme d'autres personnes qui arrivent de l'étranger", abonde auprès de l'AFP Virginie Guiraudon, spécialiste des questions de migrations à Sciences-Po à Paris et directrice de recherches au CNRS. "Pour rappel, l'Allemagne, qui a demandé aux bateaux humanitaires allemands de cesser leurs opérations le 6 avril, fait venir 60.000 travailleurs saisonniers pour récolter des asperges, d'autres pays font de même, donc clairement, quand on veut, on peut accueillir pendant la pandémie", ajoute Mme Guiraudon.

Les 27 tiennent, jeudi 26 mars, un « télé-sommet » avec pour défi de démontrer l’utilité de l’échelon européen. La Commission mise avant tout sur sa compétence économique pour « panser » l’après Coronavirus. Extrait 1 : « Ce n’est pas le moment de baisser les bras, cela pourrait être la crise de trop si nous n’arrivons pas à faire vivre la notion de solidarité inscrite dans les traités », estime Virginie Guiraudon, du CNRS, experte des mobilisations transnationales. Extrait 2 : Une logistique européenne à inventer Pour venir au secours des pays manquant de matériel médical, une réserve stratégique, rescEU, a été formellement créée pour fournir les respirateurs et masques de protection manquants. Les États membres y participeront sur la base du volontariat. « C’est le moment de voir s’il y a une plus-value à être à 27 plus que seul dans la panade », estime Bruno Palier, du Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po.

First Lines: In the midst of Europe’s coronavirus problem, a new border crisis has flared up. On Feb. 29, Turkish President Recep Tayyip Erdogan declared Turkey would open its European borders. Thousands of migrants from Syria and Afghanistan soon gathered near the Greek border and along the Turkish coast. What has provoked the current migration crisis and what will happen now? Buses from Istanbul transported Syrian and Afghan migrants to the no man’s land between Greece and Turkey — but Greek border guards violently repelled them with tear gas and stun grenades. On March 2, 22-year-old Aleppo-born Mohamed El-Arab died after being hit by a rubber bullet.

Next