Co-auteur
  • BORRAZ Olivier (4)
  • LAHAV Gallya (3)
  • BAUBÖCK Rainer (2)
  • THIOLLET Hélène (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article de presse ou magazine (37)
  • Audiovisuel (31)
  • Article (18)
  • Partie ou chapitre de livre (18)
  • Voir plus
Sous la direction de GUIRAUDON Virginie, FAVELL Adrian Publié en 2011-03
9
vues

0
téléchargements
Sociology of the European Union examines how core sociological theories, concepts and methods can be applied to the study of the EU. Carefully integrating theory and empirical research, the book: • Explores key concepts in European studies, such as Europeanization, integration and transnationalism • Assesses the social foundations of Europe, from class and citizenship to mobility and culture • Includes contributions by internationally renowned names in political, economic and cultural sociology • Contains a postface from George Ross, one of the leading figures in contemporary European Studies This thought-provoking book opens up new questions and debates whilst introducing readers to essential ideas and cutting-edge research. It is invaluable reading for students of Sociology, European Studies, Politics and International Relations.

First lines : Τους μισθούς τουλάχιστον 160 ευρωσκεπτικιστών θα κληθούν να πληρώνουν οι ευρωπαίοι πολίτες στη νέα Ευρωβουλή που θα προκύψει από τις εκλογές της 25ης Μαΐου. Περίπου τόσοι υπολογίζονται οι ευρωσκεπτικιστές ευρωβουλευτές που θα εκλεγούν (επί συνόλου 764). Ο ευρωσκεπτικισμός βρίσκεται σε άνοδο καθώς είναι ένα χαρτί που παίζουν πολλοί, από το ένα ως το άλλο άκρο του πολιτικού φάσματος: ακροδεξιοί, λαϊκιστές («συντηρητικοί» ή «προοδευτικοί») και ακροαριστεροί, διχασμένοι στις απόψεις τους αλλά ενωμένοι στο μένος τους για την ΕΕ, την οποία κατηγορούν για την οικονομική κρίση, τους μετανάστες και τον καπιταλισμό.

in The Political Economy of Household Services in Europe Sous la direction de CARBONNIER Clément, MOREL Nathalie Publié en 2015-09
LEDOUX Clémence
1
vues

0
téléchargements
France stands out as the pioneer in Europe in terms of supporting the development of household services through tax policies, and it is also the country that offers the most extensive public support to this sector, both in scope and generosity. Since 1991, households purchasing domestic services can benefit from a 50% tax reduction on the costs incurred, up to a ceiling currently (in 2015) set at €12,000. At the time the scheme was introduced, the policy goals were to provide help to the elderly, to support families with young children in balancing work and family, and to increase employment. In 2005, a major reform known as the Plan Borloo (see Chapter 3) considerably expanded the list of domestic services eligible for the tax reduction. Thus, besides activities to care for the elderly and children, services such as gardening, walking the dog, IT help or delivering groceries have been included in the list of tax-deductible household services. The law also lowered the value added tax (VAT) on private firms providing these new services, and both firms and private employers were exonerated from a large part of their share of social contributions. These different schemes have been promoted and supported by left and right-wing governments alike.

57
vues

0
téléchargements
Virginie Guiraudon et Elisa Perrigueur reviennent sur les problèmes migratoires et notamment dans le nord de la France à la frontière avec l’Angleterre.

4
vues

0
téléchargements
Premier paragraphe : L’organisation internationale des migrations dénonce la mort début septembre de 500 migrants en Méditerranée au cours d’un naufrage vraisemblablement criminel. Le parquet de Catane en Sicile a ouvert une enquête après le témoignage de deux rescapés palestiniens selon lesquels les passeurs ont volontairement fait couler le bateau.

35
vues

0
téléchargements
Dans Penser dans un monde mauvais, le philosophe Geoffroy de Lagasnerie règle ses comptes avec des intellectuels, artistes et auteurs peu désireux de changer ce « monde mauvais ». Pour le coup, l’art doit-il être forcément engagé ? Avec l’auteur bulgaro-allemand Ilija Trojanow, Metropolis débat des thèses radicales du philosophe français.

in West European Politics Publié en 2006
LAHAV Gallya
GUIRAUDON Virginie
9
vues

0
téléchargements
This account reviews the state of the literature on migration since the West European Politics special issue on migration was published in 1994. Particular attention is dedicated to the theme of immigration control and the critical question of policy gaps between immigration policy goals and outcomes. Regarding policy gaps, we identify three dimensions of this thesis that are addressed in some form by the contributors to the volume. These include: the disjuncture between public opinion and policy elites at the decision-making and implementation stages; the relationship between principals (states) and agents; and the dynamic between international and domestic arenas of policy-making. Offering a comparative analytical framework to empirically map the variations that exist across countries and policy stages and levels, this essay disaggregates the various components and actors involved in migration policy-making. It suggests that in order to test the gap thesis, a more nuanced empirical analysis of an expanded migration policy field composed of multiple actors and venues is warranted.

Cette thèse porte sur les relations entre le Maroc et l’Union européenne autour des questions migratoires depuis 1999, en particulier sur les négociations depuis 2003 d’un accord de réadmission, c’est-à-dire d’un accord organisant le retour forcé de migrants en situation irrégulière. À partir d’une approche postcoloniale, ce travail questionne l’eurocentrisme des analyses existantes des politiques extérieures de l’UE. L’objectif est de pluraliser les sujets des négociations internationales. Ceci passe d’abord par une étude de l’historicité et de la complexité institutionnelle des politiques migratoires marocaines. Ceci passe aussi par une analyse sociologique des pratiques de résistance des acteurs étatiques marocains aux pressions de l’Union européenne et des pays européens dans le domaine des politiques migratoires. Nous montrons ainsi que les négociations ne relèvent pas seulement du domaine des high politics, mais font aussi partie des pratiques quotidiennes d’acteurs administratifs engagés dans des luttes concurrentielles nationales et internationales. C’est dans ces luttes quotidiennes que transparaît la capacité d’action des acteurs marocains et la remise en cause de l’asymétrie des relations avec les pays européens.

18
vues

0
téléchargements
Premier paragraphe : Alors que se tiennent ce mois-ci deux Conseils européens sur les réfugiés, un extraordinaire aujourd'hui 7 mars et un autre la semaine prochaine, les 17 et 18 mars, êtes-vous inquiète? Oui, très. Il y a encore entre 1.000 et 2.000 arrivées par jour de réfugiés en Grèce. La crise humanitaire est plus que prévisible. On a déjà enregistré davantage d'entrées qu'en 2015 à la même époque, et il y en aura plus encore au printemps et en été, où les arrivées par bateau vont se multiplier avec le beau temps. Surtout si la situation en Syrie ne s'améliore pas! N'oubliez pas qu'il y a presque 7 millions de personnes déplacées à l'intérieur de la Syrie. Et que tous les camps sont débordés en Jordanie, au Liban, en Turquie.

La photo du petit Aylan, garçon syrien de trois ans gisant mort sur une plage turque, a ému toute l’Europe. Ce n’est pourtant que le dernier épisode d’un été tragique, au cours duquel plusieurs milliers de migrants ont péri en tentant de rejoindre les terres européennes. Voilà plusieurs mois, et même plusieurs années, que les flux migratoires vers l’Europe s’intensifient. Face à cet enjeu, les responsables politiques – français et allemands notamment – ont annoncé un ambitieux plan d’accueil. Mais d’autres voix s’élèvent, inquiètes et critiques. Les migrants constitueraient une grave menace pour notre économie, notre protection sociale et, même, notre culture. Pendant ce temps, Viktor Orban, premier ministre hongrois, a bâti un mur de barbelés à la frontière de la Serbie. Alors, que penser de notre politique migratoire ? L’Europe accueille-t-elle trop d’immigrés ? Au cœur de l’actualité, nous vous proposons quelques clefs pour mieux comprendre cette question cruciale.

Suivant