Co-auteur
  • ESCUDIER Alexandre (2)
Type de Document
  • Article (1)
  • Numéro de périodique (1)
in Cahiers du CEVIPOF Sous la direction de DIEHL Paula, ESCUDIER Alexandre Publié en 2014-02-28
7
vues

7
téléchargements
La question de la « représentation » politique ne se résume pas à l'espace délibératif du gouvernement représentatif. Il suffit d'observer les bâtiments publics, les monuments commémoratifs, les symboles et rituels institutionnels -- ou encore la communication politique des gouvernants -- pour prendre la mesure des aspects proprement « symboliques » de la représentation politique. Le présent numéro des /Cahiers du Cevipof/ propose d'explorer plus avant lesdits aspects (trop souvent négligés par la science politique) et tente ainsi d'ouvrir quelques pistes afin de re-problématiser le concept usuel de « représentation politique ». Se trouvent ainsi croisées et mises en discussion (Allemagne, France, recherches anglo-saxonnes) diverses théories et approches conceptuelles du problème de la « représentation politique », depuis le tournant du « gouvernement représentatif » à la fin du XVIIIe siècle. Nous reconsidérons pour ce faire différents aspects de la représentation proprement symbolique du politique (esthétisation, mise en scène, ritualisation, visualisation, etc.) et proposons de les articuler à une théorie de la démocratie.

in Cahiers du CEVIPOF Publié en 2014-02-28
2
vues

0
téléchargements
La représentation politique ne s’épuise pas dans les actions des représentants politiques, dans leurs prises de décision ni dans la traduction des droits des représentés dans l’espace délibératif du gouvernement représentatif. Il suffit d’observer les bâtiments publics, les monuments commémoratifs, les symboles et rituels institutionnels – ou encore la communication politique des gouvernants – pour prendre la mesure des aspects proprement symboliques de la représentation politique. [Premier paragraphe]