Co-auteur
  • NADI Selim (1)
  • ZAPPI Lola (1)
  • MAILÄNDER Elissa (1)
  • GRUMBERG Zoé (1)
Type de Document
  • Article (2)
  • Contribution à un site web (2)
  • Compte-rendu d’ouvrage (1)
  • Rapport (1)
En 1915, l’afflux croissant d’hommes revenant blessés du front oblige les autorités françaises à réfléchir à l’avenir de ces invalides de guerre. La réintégration professionnelle devient rapidement une priorité. (...)

70
vues

0
téléchargements
En ce mois de novembre 2018 qui marque le centième anniversaire de l’armistice de 1918, nous rendons hommage au près d’1,5 million de soldats français tombés au front. Mais si les livres adaptés en films La chambre des officiers et Au revoir là-haut, ont fait prendre conscience de l’infinie souffrance des « gueules cassés », on sait mal ce que sont devenus les 1,3 million de soldats revenus invalides. C’est à ces hommes – et tout particulièrement à leur retour à la vie professionnelle – que Clément Collard, doctorant au Centre d’histoire consacre sa thèse : “La rééducation et la réintégration professionnelle des mutilés de la Grande Guerre de 1914 à 1940 “. Aperçu.

Prenant pour objet la constitution d’un maquis de jeunes hommes qui cherchent à échapper au STO, la cinquième saison d’Un Village français, diffusée en 2013 sur France 3, propose une réflexion sur la guerre et sa représentation. Les protagonistes, mus par l’insouciance d’une jeunesse alors relativement peu touchée par l’Occupation, sont ignorants des enjeux de la vie de l’ombre et semblent d’abord jouer à la guerre. La rencontre avec la Résistance et l’engagement – à l’origine de la scission du maquis – ne mettent pas fin à cette prééminence du « jeu » dans la vie quotidienne du maquis, même si celui-ci change de forme pour devenir théâtre dans le cadre d’une pièce mise en scène par un des réfractaires, étudiant au conservatoire. Celle-ci a une dimension performative et donne naissance à un grand défilé dans Villeneuve à l’occasion du 11 novembre 1943, inspiré par le défilé réel à Oyonnax (Ain) à la même date. A défaut de se battre, les maquisards existent à travers une symbolique patriotique. La saison 5 d’Un Village français nous propose donc une réflexion autour de la nature de la guerre et l’importance de sa représentation, entre jeu, théâtre et symbole.

L’atelier pédagogique innovant d’histoire sur le terrain proposé en 2016 à des mastérant.e.s et de l’université Sorbonne Paris Cité (USPC ve- et pédagogique pluriannuelle entre le Centre Marc Bloch (Berlin) et le Centre d’histoire de Sciences Po Paris (membre d’USPC), auxquels s’est associé en 2016 le Centre d’études et de de la Sorbonne Nouvelle (membre d’USPC). L’expérimentation pédagogique menée depuis plusieurs années a donc permis de stabiliser le format de l’atelier. [Premier paragraphe]