Co-auteur
  • ROZENBERG Olivier (7)
  • NOVAK Stéphanie (6)
  • GROSHENS Emilie (5)
  • JUILLARD Emeline (5)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (11)
  • Communication non publiée (11)
  • Partie ou chapitre de livre (3)
  • Compte-rendu d’ouvrage (3)
  • Voir plus
L’article traite des liens entre consensus et déficit démocratique de l’Union européenne à travers le cas du Parlement européen. En privilégiant une approche du consensus comme processus plutôt que comme résultat, l’analyse entend mieux comprendre à la fois les démocraties de consensus et l’organisation du travail dans l’Assemblée européenne.

Présentation de la banque d'enquête beQual du Centre de Données Socio-Politiques lors du séminaire du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA) Université Paris 8, le 19 mai 2016.

Le CDSP propose des services et outils de données pour la communauté nationale des sciences sociales : documentation, traitement, diffusion et archivage d'enquêtes et de données quantitatives et qualitatives. Après un rappel historique des missions du CDSP, la présentation passe d'abord en revue les différents services traitant des données électorales et quantitatives (sur Nesstar, Quetelet, Vizlab), avant de faire un zoom sur la banque d'enquêtes qualitatives beQuali. Cette dernière propose la diffusion et l'archivage pérenne d'enquêtes qualitatives en sciences sociales. Les différentes étapes de traitement, les choix et procédures techniques, juridiques et documentaires sont passés en revue. L'appel à propositions de dépôt d'enquête dans beQuali est ouvert à l'ensemble de la communauté recherche : les modalités de réponse sont explicités.

in Politique européenne Publié en 2017-04
NOVAK Stéphanie
3
vues

0
téléchargements

Cette thèse appréhende les institutions parlementaires par les comportements de ses acteurs. Plus particulièrement, l'objet de notre travail est de nous interroger sur les larges majorités que l'on observe au Parlement européen et à la Chambre des Représentants américaine. Comment comprendre que dans deux Assemblées particulièrement larges, où les élus sont issus de pays ou de régions très différentes les unes des autres, les majorités formées frôlent les unanimités? Notre travail revient sur différentes perspectives adoptées jusqu'ici pour en dégager plusieurs limites: approche de choix social, théorie institutionnelle, modèle culturel, théories des coalitions. . Cette première analyse nous permet de proposer un autre modèle explicatif: celui du choix rationnel. Ainsi, formulé simplement, le postulat principal de ce travail est que si les élus parviennent à s'entendre très largement, c'est parce que cela répond à la satisfaction de leur utilité, et ce en dépit des nombreuses barrières (linguistiques, régionales, idéologiques, etc. ) qui les séparent. Partant de cette hypothèse centrale, ce travail propose d'observer concrètement les modalités de formation des consensus: qui sont les acteurs centraux de cette entreprise, quelles sont les stratégies utilisées, la temporalité adoptée. Cette observation nous permet en définitive de soulever le rôle fondamental des opportunités institutionnelles dans la compréhension du métier parlementaire.

Enquête ethnographique portant sur les immigrés d’origine subsaharienne, réalisée entre 2006 et 2011 (en France) par Jacques Barou et une équipe de chercheurs, notamment de la cellule Recherche de la CNAV, en sociologie, en anthropologie et en démographie. Le terrain, conduit entre 2006 et 2010 en régions parisienne et lyonnaise, repose sur la base d'entretiens semi-directifs conduits avec deux générations d’immigrés (parents et enfants d'une même famille). Le matériau, recueilli auprès de vingt-deux familles originaires de treize pays d’Afrique, est complété par quatre focus groups ainsi que des notes d’observations. L'enquête interroge le statut des immigrés noirs en France, à travers leurs trajectoires et les représentations qu'ils s'en font. La comparaison intergénérationnelle des visions de la migration, du pays et de la culture d'origine, ou encore de la famille apporte un éclairage nuancé sur des concepts centraux de la sociologie de l'immigration tels que l'identité ou l'intégration. Les entretiens permettent aussi de comprendre les discriminations, les contraintes sociales, économiques et politiques dans lesquelles les individus évoluent, ainsi que les différentes opportunités qui s'ouvrent à eux. L'analyse qui en a découlé a été publiée aux éditions Armand Colin et livre la diversité et la complexité de l'immigration subsaharienne en France.

in Politique européenne Publié en 2017-04
DEHOUSSE Renaud
NOVAK Stéphanie
8
vues

0
téléchargements

Suivant