Co-auteur
  • MOUNTFORD-ZIMDARS Anna (4)
  • BESSONE Magali (2)
  • POST David M. (2)
  • VAN ZANTEN Agnès (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (28)
  • Article (18)
  • Compte-rendu d’ouvrage (9)
  • Livre (5)
  • Voir plus
in Les codes de la différence : race, origine, religion : France, Allemagne, Etats-Unis Publié en 2005
10
vues

0
téléchargements
Les rares études comparatives ayant pour objet les politiques publiques de traitement des zones urbaines dégradées aux États-Unis et en France ne peuvent que constater la différence d’envergure entre les dispositifs en vigueur des deux côtés de l’Atlantique. Si, aux États-Unis, les politiques de discrimination positive territoriale, qui visent davantage à lever les entraves à la mobilité individuelle des résidents des ghettos qu’à promouvoir le développement endogène de ces derniers, ne concernent qu’un petit nombre de sites et mobilisent des moyens financiers relativement modestes, en France, les ressources engagées sont, en proportion, beaucoup plus conséquentes. (Premières lignes)

in Les Amériques Publié en 2016-11
15
vues

0
téléchargements
[résumé de l'ouvrage] Pour la première fois, un dictionnaire raconte et explore l'intégralité des Amériques – du Sud, centrale et du Nord – en montrant ce qui fait à la fois leur unité et leur grande diversité. Conçu par une équipe de 140 chercheurs français et étrangers, cet ouvrage d'une ampleur sans équivalent parcourt l'ensemble de ce continent séparé par la géographie mais uni par une même expérience d'adaptation à un environnement inconnu et souvent hostile, les luttes pour l'indépendance, des institutions semblables et un socle de valeurs communes. Il traite aussi bien des questions archéologiques et politiques que des sujets économiques et culturels. Il aborde ainsi tous les grands thèmes qui permettent de saisir l'évolution de ces civilisations successives rattachées à un même espace.

in Critique internationale Publié en 2003-07
1
vues

0
téléchargements
Les « Asiatiques » ont longtemps été traités par la loi et par la société en étrangers absolus, dangereux ou du moins indésirables. La jurisprudence, notamment de la Cour suprême, confirme le caractère systématique de cet ostracisme. Leur immigration a été pendant de longues périodes découragée ou interdite. La modification de la législation sur l’immigration et de la jurisprudence sur les minorités, à partir des années soixante, a constitué un tournant essentiel. Depuis quelques décennies, les « Asiatiques » sont au contraire souvent présentés comme la « minorité modèle », celle qui travaille dur et qui réussit : ainsi opposée, plus ou moins explicitement, aux Noirs, supposés dépourvus de cette éthique. Cette réussite sociale (qu’il convient d’ailleurs de nuancer) est alors censée prouver que la discrimination a cessé de jouer un rôle significatif dans la prospérité des différents groupes raciaux, et que seules les valeurs culturelles sont déterminantes : conclusion suspecte.

in How Groups Matter: Challenges of Toleration in Pluralistic Societies Publié en 2014
2
vues

0
téléchargements
When groups feature in political philosophy, it is usually in one of three contexts: the redressing of past or current injustices suffered by ethnic or cultural minorities; the nature and scope of group rights; and questions around how institutions are supposed to treat a certain specific identity/cultural/ethnic group. What is missing from these debates is a comprehensive analysis of groups as both agents and objects of social policies. While this has been subject to much scrutiny by sociologists and social psychologists, it has received less attention from a normative and philosophical point of view. This volume asks: what problems are posed to political philosophy by a collection of individuals who act or are treated in a collective way? Focusing not only on ways in which institutions should treat groups, but also on the normative implications of considering groups as possible social agents, when acting either in vertical relations with the state or in horizontal relations with other groups (or individuals), this book explores these issues from both theoretical and practical perspectives. Contributors address both the nature of political and social philosophy itself, and the ways in which specific issues – affirmative action, race, religion and places of worship, the rights of states – have become political and social priorities.

in Unequal Worlds. Discrimination and Social Inequality in Modern India Publié en 2015-12
2
vues

0
téléchargements
Broadly defined, affirmative action encompasses any measure that allocates resources through a process that takes into account individual membership in underrepresented groups, with a view to increasing the proportion of individuals from those groups in positions from which they have been excluded as a result of state-sanctioned oppression in the past or societal discrimination in the present. A comparative overview of affirmative action regimes reveals that the most direct and controversial variety of affirmative action emerged as a strategy for conflict management in deeply divided societies; that the policy tends to expand in scope, either embracing additional groups, encompassing wider realms for the same groups, or both; and that in countries where the beneficiaries are numerical majorities, affirmative action programs are more extensive and their transformative purpose is unusually explicit.

Le 23 juin 2016, dans une décision très attendue et dont le résultat a suscité l’étonnement de la plupart des observateurs, la Cour suprême des États-Unis a avalisé le programme de discrimination positive mis en œuvre par l’Université du Texas (UT) à Austin et caractérisé par la prise en compte explicite du facteur racial dans le traitement d’une partie des candidatures. Bien que sa portée prête à controverse, cette décision, a minima, marque un nouveau coup d’arrêt dans le processus de démantèlement de l’affirmative action qui semblait pourtant engagé depuis le début des années 1990, processus dont l’inachèvement est aujourd’hui aussi manifeste que son existence même. [Premier paragraphe]

Broadly defined, affirmative action encompasses any measure that allocates resources through a process that takes into account individual membership in underrepresented groups. The goal is to increase the proportion of individuals from those groups in positions from which they have been excluded as a result of state-sanctioned oppression in the past or societal discrimination in the present. A comparative overview of affirmative action regimes reveals that the most direct and controversial variety of affirmative action emerged as a strategy for conflict management in deeply divided societies; that the policy tends to expand in scope, either embracing additional groups, encompassing wider realms for the same groups, or both; and that in countries where the beneficiaries are numerical majorities, affirmative action programs are more extensive and their transformative purpose is unusually explicit.

in Race, racisme, discriminations Sous la direction de SABBAGH Daniel Publié en 2015-12
BESSONE Magali
11
vues

0
téléchargements
La race n'est-elle qu’une chimère — une fiction collective aux effets pernicieux —, ou bien un concept nécessaire à l’analyse et à l’éradication éventuelle du racisme et de ses conséquences ? Cette catégorie ambiguë relève-t-elle de la biologie ou bien renvoie-t-elle à une réalité de nature socio-politique ? Le racisme est-il d’abord un attribut des individus ou des institutions — un état mental fait de croyances et d’affects ou un système social ? Toute discrimination raciale est-elle inévitablement raciste ? Est-elle immorale et injuste même dans les cas où elle ne serait pas entièrement irrationnelle ? Enfin, la discrimination positive est-elle justifiable ? Telles sont quelques-unes des questions abordées dans ce recueil, qui propose une introduction au champ d'investigation que la race, le racisme et les discriminations constituent pour la philosophie — ici envisagée dans son articulation avec les sciences sociales. Il réunit dix textes majeurs, presque tous inédits en français.

A growing trend in the comparative politics literature on patterns of minority incorporation emphasizes the emerging policy convergence in this area, conventional oppositions between national models notwithstanding. This convergence is further illustrated by drawing upon the cases of two countries often analyzed within an “exceptionalist” framework and generally viewed as polar opposites as far as the political legitimacy and legal validity of race-based classifications are concerned: the United States and France. The analysis of recent programs designed to increase the “diversity” of the student body in selective institutions of higher education demonstrates that indirect affirmative action is the instrument around which French and U.S. policies have tended to converge. This increasingly visible convergence obtains in part because of the current move toward color-blindness as a matter of law in the United States. Yet it is also a reflection of the fact that the ultimate purpose of affirmative action in liberal democracies requires a measure of indirection and/or implicitness.

Suivant