Co-auteur
  • WIRTH Laurent (1)
Type de Document
  • Article (7)
  • Livre (6)
  • Partie ou chapitre de livre (5)
  • Mémoire universitaire (2)
  • Voir plus
"On les appelle spin doctors, génies du faire croire, persuadeurs clandestins ou ingénieurs des âmes. Publicitaires, communicants, cinéastes ou propagandistes politiques, ces hommes ont en commun d’être passés maîtres dans l’art de la manipulation de masse. Ils bouleversent les règles du jeu politique, font et défont des élections, fabriquent le consentement, défendent les intérêts d’industries polluantes, influencent à leur insu le comportement de millions d’individus. Souvent méconnus, agissant pour la plupart dans l’ombre, ils conçoivent et déploient leurs techniques de persuasion en tirant profit des progrès constants des sciences et des techniques. Spécialiste de l’histoire de la propagande contemporaine, David Colon propose une approche inédite de l’art de la persuasion : il réunit, pour la première fois dans un même livre, les portraits de vingt des plus grands maîtres de la manipulation des XXe et XXIe siècles. De Goebbels à Walt Disney, de Lin Biao à Mark Zuckerberg, Richard Thaler ou Steve Bannon, l’auteur nous raconte l’invention de la propagande de guerre, du lobbying, du nudge ou de la publicité microciblée."

in C@hiers de Psychologie politique Publié en 2021-01
182
vues

0
téléchargements
Cet article a pour objet de faire le point sur l’état des connaissances disponibles et d’analyser de façon critique l’apport de Bernays à la fabrique du consentement, d’un point de vue autant théorique qu’empirique. « Il est désormais possible de modeler l’opinion des masses pour les convaincre d’engager leur force nouvellement acquise dans la direction voulue». Plus que toute autre, cette phrase d’Edward Bernays, publiée en 1928, a contribué à donner de lui, et ce jusqu’à nos jours, l’image d’un maître de la manipulation de masse et l’inventeur de la fabrique du consentement. A sa mort, en 1995, le New York Times le qualifie de « leader dans la fabrique de l’opinion ». Son biographe, Larry Tye, le qualifie quant à lui de « Père du Spin ». Traduit en français en 2007, son livre connaît un succès durable en librairie tandis que le documentaire que lui a consacré Jimmy Leipold en 2018 a popularisé davantage encore dans notre pays celui que le magazine Life a classé en 1990 parmi les 100 Américains les plus influents du siècle. En revanche aucun travail à caractère scientifique ne lui a encore été consacré en France, et l’image que l’on a de lui doit beaucoup à la légende qu’il a savamment et patiemment construite, à travers notamment ses livres, ses articles et ses deux autobiographies. Il faut en effet avoir à l’esprit que, ayant vécu 103 ans, Edward Bernays a survécu à tous ses concurrents ou contradicteurs potentiels, ce qui lui a permis d’avoir le dernier mot et d’enjoliver constamment son action. Il ne faut pas non plus perdre de vue qu’il a fait profession d’influencer la perception de ses clients, au besoin en manipulant le grand public. Or, le premier client d’Edward Bernays a toujours été Edward Bernays. Cet article a par conséquent pour objet de faire le point sur l’état des connaissances disponibles et d’analyser de façon critique l’apport de Bernays à la fabrique du consentement, d’un point de vue autant théorique qu’empirique.

Le comité géopolitique de la 27ème promotion de l’École de guerre a choisi pour thème d’étude le retour des empires. Il vous propose d’élargir la réflexion en étudiant les interactions entre les politiques de puissance, voir les menées impériales et les dernières évolutions dans l’art de la propagande au regard de la révolution numérique. Comment faire le lien entre la notion de propagande qui pourrait paraître désuète et le cyber espace ? Les empires au 21ème siècle ont-ils adapté leur propagande aux nouveaux moyens techniques ? En quoi le flot de données disponibles sur internet permet-il de démultiplier les effets de la cyberguerre ? Quels impacts sur la vie de la cité et nos démocraties ? Afin de répondre à ces questions le comité géopolitique reçoit David Colon, professeur agrégé d’histoire à l’IEP de Paris, responsable de la préparation aux agrégations d’histoire et de géographie, chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po. David Colon est notamment l'auteur de « Propagande, la manipulation de masse dans le monde contemporain » publié en 2019 aux éditions Belin, (https://www.belin-editeur.com/propagande).

Les relations entre les puissances et l’opposition des modèles politiques, des années 1930 à nos jours. Thème 1 : Fragilités des démocraties, totalitarismes et Seconde Guerre mondiale (1929-1945) Thème 2 : La multiplication des acteurs internationaux dans un monde bipolaire (de 1945 au début des années 1970) Thèmes 3 : Les remises en cause économiques, politiques et sociales des années 1970 à 1991 Thème 4 : Le monde, l'Europe et la France depuis les années 1990, entre coopérations et conflits

A l'ère de la révolution numérique et des réseaux sociaux, chaque jour apporte son lot de fausses nouvelles, de manipulation, de rumeurs et de théories du complot. Afin de comprendre ce phénomène complexe et en réalité ancien, ce livre retrace l'histoire de la propagande moderne, de Pékin à Palo Alto, en passant par Moscou et Paris. L'auteur en explique les fondements, en expose les principales techniques et donne à comprendre les rouages comme le rôle de la "fabrique du consentement". Il montre ainsi que la propagande n'a cessé de se perfectionner à mesure que les sciences sociales et les neurosciences permettaient d'améliorer l'efficacité des techniques de persuasion, d'influence ou de manipulation. A travers une synthèse accessible et percutante, David Colon livre une contribution essentielle pour mieux cerner les ravages causés par la désinformation, hier comme aujourd'hui.

75
vues

0
téléchargements
L'essentiel de l'histoire du XXe siècle, pour en percevoir les enjeux - Un manuel complet et accessible pour les étudiants, à la fois somme et synthèse : l'histoire du XX siècle est présentée dans sa totalité et les angles pertinents d'approche permettent de comprendre sans se noyer dans les détails - Un ouvrage hautement pédagogique, dans lequel l'auteur prend son lecteur par la main pour l'aider à assimiler les grandes problématiques du XX siècle Ce manuel propose aux étudiants des classes préparatoires, des IEP et du premier cycle universitaire d'histoire (licence) l'essentiel de ce qu'ils doivent savoir sur la période 1914 à nos jours. Dans un exposé pédagogique, il aborde les évolutions majeures connues par les États et les grands ensembles politiques en traitant différentes dimensions aspects sociaux, politiques, mais aussi culturels et technologiques. Les 28 chapitres, organisés dans une périodisation claire du XX siècle, en trois parties (De la Première à la Seconde Guerre mondiale, Au temps de la guerre froide, De 1991 à nos jours), correspondent à autant d'intitulés de cours. Des outils d'analyse et de compréhension Des définitions et des biographies fournissent les précisions nécessaires au fil du propos de l'historien. Des encadrés thématiques permettent d'élaborer une synthèse sur les points importants. Des cartes éclairent et précisent l'exposé.

in Uriage : De l'Ecole des cadres à l'héritage culturel Sous la direction de COGNE Olivier, VALLADE Olivier Publié en 2017-12
18
vues

0
téléchargements

in Assemblées et parlements dans le monde, du Moyen-Âge à nos jours, 57e Conférence de la Commission internationale des Assemblées d’Etat Publié en 2010-11 Nom de la conférence Conférence de la commission internationale des Assemblées d'Etat
56
vues

56
téléchargements
La Conférence Olivaint occupe une place singulière dans le paysage des conférences d’étudiants en France en raison de sa longévité, de ses origines jésuites, et surtout de la vocation qu’elle affiche depuis sa fondation et jusqu’à nos jours : former une élite à la vie publique . De fait, les rapports entre la Conférence Olivaint et le Parlement ont considérablement évolué au fil du temps : à l’hostilité envers le régime, très marquée sous la Troisième République, s’est peu à peu substitué un objectif de conquête qui a fait de ce cercle catholique une pépinière de parlementaires conservateurs.

14
vues

0
téléchargements
La Conférence Olivaint est une association d’étudiants catholique longtemps dirigée par les jésuites qui a entretenu entre 1919 et 1992 des rapports ambivalents envers l’Europe. Longtemps absente des débats organisés au sein de l’Olivaint, l’Europe a parfois été au cœur du parcours politique des jeunes qui y ont été formés. Cercle profondément conservateur dans l’entre-deux-guerres, la Conférence Olivaint a balancé deux tentations, celle de la collaboration internationale et celle du repli national. Remaniée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, elle s’est investie dans le rapprochement franco-allemand à l’initiative de son directeur jésuite, le révérend père Huvenne, avant de se désintéresser assez durablement des questions européennes.

364
vues

0
téléchargements
La deuxième édition, revue et augmentée, de cet ouvrage présente une synthèse de l'histoire du XIXe siècle, du Congrès de Vienne à la Première Guerre mondiale. Il est composé de cent fiches proposant chacune, de façon synthétique et précise, l'essentiel des faits, des acteurs, des courants de pensée des des problématiques à connaître sur chaque sujet abordé. Chaque fiche comporte une chronologie et une bibliographie, ce qui la rend très utile pour élaborer un exposé ou une dissertation. Un index et une chronologie générale font, en outre, de ce manuel un outil commode de révision. Il s'adresse donc en priorité axu étudiants et aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles. Toutefois, par les pistes de réflexion qu'il propose sur des objets récets de l'histoire, ce volume présente une analyse de la modernisation des sociétés au XIXe siècle et s'adresse donc également à un public plus large.

Suivant