Coauthor
  • WIRTH Laurent (1)
Document Type
  • Article (6)
  • Book (5)
  • Part or chapter of a book (5)
  • Master's thesis (2)
  • Show more
Les relations entre les puissances et l’opposition des modèles politiques, des années 1930 à nos jours. Thème 1 : Fragilités des démocraties, totalitarismes et Seconde Guerre mondiale (1929-1945) Thème 2 : La multiplication des acteurs internationaux dans un monde bipolaire (de 1945 au début des années 1970) Thèmes 3 : Les remises en cause économiques, politiques et sociales des années 1970 à 1991 Thème 4 : Le monde, l'Europe et la France depuis les années 1990, entre coopérations et conflits

95
views

0
downloads
A l'ère de la révolution numérique et des réseaux sociaux, chaque jour apporte son lot de fausses nouvelles, de manipulation, de rumeurs et de théories du complot. Afin de comprendre ce phénomène complexe et en réalité ancien, ce livre retrace l'histoire de la propagande moderne, de Pékin à Palo Alto, en passant par Moscou et Paris. L'auteur en explique les fondements, en expose les principales techniques et donne à comprendre les rouages comme le rôle de la "fabrique du consentement". Il montre ainsi que la propagande n'a cessé de se perfectionner à mesure que les sciences sociales et les neurosciences permettaient d'améliorer l'efficacité des techniques de persuasion, d'influence ou de manipulation. A travers une synthèse accessible et percutante, David Colon livre une contribution essentielle pour mieux cerner les ravages causés par la désinformation, hier comme aujourd'hui.

Publication date 2018-06 Collection Major
44
views

0
downloads
L'essentiel de l'histoire du XXe siècle, pour en percevoir les enjeux - Un manuel complet et accessible pour les étudiants, à la fois somme et synthèse : l'histoire du XX siècle est présentée dans sa totalité et les angles pertinents d'approche permettent de comprendre sans se noyer dans les détails - Un ouvrage hautement pédagogique, dans lequel l'auteur prend son lecteur par la main pour l'aider à assimiler les grandes problématiques du XX siècle Ce manuel propose aux étudiants des classes préparatoires, des IEP et du premier cycle universitaire d'histoire (licence) l'essentiel de ce qu'ils doivent savoir sur la période 1914 à nos jours. Dans un exposé pédagogique, il aborde les évolutions majeures connues par les États et les grands ensembles politiques en traitant différentes dimensions aspects sociaux, politiques, mais aussi culturels et technologiques. Les 28 chapitres, organisés dans une périodisation claire du XX siècle, en trois parties (De la Première à la Seconde Guerre mondiale, Au temps de la guerre froide, De 1991 à nos jours), correspondent à autant d'intitulés de cours. Des outils d'analyse et de compréhension Des définitions et des biographies fournissent les précisions nécessaires au fil du propos de l'historien. Des encadrés thématiques permettent d'élaborer une synthèse sur les points importants. Des cartes éclairent et précisent l'exposé.

in Uriage Edited by COGNE Olivier, VALLADE Olivier Publication date 2017-12
9
views

0
downloads

in Assemblées et parlements dans le monde, du Moyen-Âge à nos jours, 57e Conférence de la Commission internationale des Assemblées d’Etat Publication date 2010-11 Conferance name Conférence de la commission internationale des Assemblées d'Etat
27
views

27
downloads
La Conférence Olivaint occupe une place singulière dans le paysage des conférences d’étudiants en France en raison de sa longévité, de ses origines jésuites, et surtout de la vocation qu’elle affiche depuis sa fondation et jusqu’à nos jours : former une élite à la vie publique . De fait, les rapports entre la Conférence Olivaint et le Parlement ont considérablement évolué au fil du temps : à l’hostilité envers le régime, très marquée sous la Troisième République, s’est peu à peu substitué un objectif de conquête qui a fait de ce cercle catholique une pépinière de parlementaires conservateurs.

14
views

0
downloads
La Conférence Olivaint est une association d’étudiants catholique longtemps dirigée par les jésuites qui a entretenu entre 1919 et 1992 des rapports ambivalents envers l’Europe. Longtemps absente des débats organisés au sein de l’Olivaint, l’Europe a parfois été au cœur du parcours politique des jeunes qui y ont été formés. Cercle profondément conservateur dans l’entre-deux-guerres, la Conférence Olivaint a balancé deux tentations, celle de la collaboration internationale et celle du repli national. Remaniée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, elle s’est investie dans le rapprochement franco-allemand à l’initiative de son directeur jésuite, le révérend père Huvenne, avant de se désintéresser assez durablement des questions européennes.

161
views

0
downloads
La deuxième édition, revue et augmentée, de cet ouvrage présente une synthèse de l'histoire du XIXe siècle, du Congrès de Vienne à la Première Guerre mondiale. Il est composé de cent fiches proposant chacune, de façon synthétique et précise, l'essentiel des faits, des acteurs, des courants de pensée des des problématiques à connaître sur chaque sujet abordé. Chaque fiche comporte une chronologie et une bibliographie, ce qui la rend très utile pour élaborer un exposé ou une dissertation. Un index et une chronologie générale font, en outre, de ce manuel un outil commode de révision. Il s'adresse donc en priorité axu étudiants et aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles. Toutefois, par les pistes de réflexion qu'il propose sur des objets récets de l'histoire, ce volume présente une analyse de la modernisation des sociétés au XIXe siècle et s'adresse donc également à un public plus large.

6
views

6
downloads
Les archives romaines de la Compagnie de Jésus éclairent le rôle des jésuites dans la mise en œuvre de l’Action catholique et des mouvements de jeunesse spécialisés dans l’entre-deux-guerres. Au travers de l’Association catholique de la jeunesse française, de la Jeunesse étudiante chrétienne, mais également de la Fédération française des étudiants catholiques, les jésuites exercent une influence notable sur l’élite intellectuelle et sociale de la jeunesse française. L’avènement des masses et l’affirmation des jeunes catholiques en tant que groupe social autonome engagé sur le terrain politique accélèrent les mutations des mouvements de jeunesse. La mise en œuvre de l’Action catholique spécialisée se traduit en définitive par une perte progressive d’influence des jésuites dans le milieu estudiantin, dont la guerre est le révélateur.

La Fédération française des étudiants catholiques (FFEC) est née après la Première guerre mondiale du désir de plusieurs groupes d'étudiants catholiques de constituer, au sein de l'Association catholique de la jeunesse française (ACJF) une fédération corporative des étudiants, semblable à celle qui existait alors en Belgique. La FFEC voit le jour le 26 février 1922 à l’Institut catholique et placée sous la protection de son recteur, Mgr Baudrillart. Elle conserve jusqu’en 1929 un lien formel avec l’ACJF, dont elle se distingue alors clairement par sa vocation d’union corporative : « La FFEC, peut-on lire dans le deuxième article de ses statuts, a pour but d’assurer la représentation commune des étudiants catholiques tant en France qu’à l’étranger et de défendre leurs intérêts »1. Cet objectif représentatif fait donc de la FFEC un concurrent potentiel de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF) et, de fait, jusqu’à la reconnaissance officielle de cette dernière par la FFEC, en 1949, les étudiants catholiques ont, à plusieurs reprises, cherché à s’imposer sur le terrain syndical, allant jusqu’à contester la représentativité de l’UNEF. Les années trente ont constitué un temps fort de cet affrontement, tandis que les années quarante ont marqué l’apogée du corporatisme des étudiants catholiques.

in Matériaux pour l'histoire de notre temps Publication date 2007-06
10
views

0
downloads
Présents dès les débuts du XIXe siècle, dans les établissements supérieurs confessionnels puis publics, les groupements d’étudiants catholiques sont extrêmement divers, par leur organisation et par leur encadrement religieux. Malgré la création en 1891 de l’ACJF (Association catholique de la jeunesse française), il n’y a pas d’organisation étudiante distincte de l’ensemble de la jeunesse avant la naissance en 1922 de la FFEC (Fédération française des étudiants catholiques) animée par des jésuites et très conservatrice. Face à quoi la fondation de la JEC (Jeunesse étudiante chrétienne) en 1929 , longtemps cantonnée aux lycées, offre une alternative tournée vers l’apostolat, et animée par les évêques.

Next