Co-auteur
  • DELAUNAY Bénédicte (25)
  • LE CLAINCHE Michel (25)
  • RIHAL Hervé (19)
  • PERRINEAU Pascal (8)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (131)
  • Partie ou chapitre de livre (62)
  • Rapport (42)
  • Livre (26)
  • Voir plus
in Revue administrative Publié en 1997-09
0
vues

0
téléchargements
Résultats de l'enquête réalisée sur toute la population des cabinets ministériels (membres officiels et si possible officieux), de l'ensemble des secteurs ministériels et portant sur les caractéristiques de cette population (évolution quantitative, entourages par familles politiques et par principaux secteurs ministériels, fonctions occupées, durée du passage, fréquentation), sur la sociologie de leurs membres (proportion de fonctionnaires, du secteur privé et du secteur public, corps d'origine, écoles fréquentées, caractéristiques sociales) et sur leur carrière dans et à la sortie des cabinets.

L’analyse des intentions de vote des fonctionnaires en février 2017 montre qu’a émergé une demande forte de politique centriste. Cette demande est liée au rejet de la candidature de François Fillon entachée par une affaire mettant en cause l’éthique du milieu politique alors que les fonctionnaires ont fait eux-mêmes l’objet de nouvelles mesures visant à renforcer leur déontologie. Ce recentrage de l’électorat fonctionnaire, qui se traduit par une attraction indéniable pour la candidature d’Emmanuel Macron, signifie également que le lien historique avec le Parti socialiste s’est sensiblement distendu. Il ne vient pas non plus démentir l’ancrage du Front national dans les catégories les plus modestes de la fonction publique dont la crise s’est invitée avec force dans la campagne électorale.

in Labor History Publié en 2018-01
46
vues

0
téléchargements
This article attempts to demonstrate that public service industrial relations in France are closely linked to a historical model that has its roots in the construction of the Republican system as early as 1880. The historical resilience of this model distinguishes it sharply from the one developed in the private sector which is much more related to the defence of the industrial working class. Public service unions emerged as a Left political force in the 1920s and still retain this function in the twenty-first century. Since 1946, civil service unions have developed a representation role of a political nature that challenges the political class. This article argues that the specificity of public service industrial relations is connected in France with a political conception of the employment relationship in the civil service. Therefore, new public management has failed to take root. However, unions are facing a serious crisis because they cannot curb the austerity policies pursued by both Right and Left governments. They have been forced to adopt a defensive strategy while civil servants are turning increasingly to the Far Right.

Le Baromètre de la confiance politique du CEVIPOF est la référence pour mesurer la valeur cardinale de la démocratie : la confiance. Depuis 2009, il dévoile les niveaux de confiance accordée aux acteurs politiques, sociaux et économiques par les Français. Il révèle les degrés de confiance personnelle et interpersonnelle. Il divulgue enfin les perceptions de l'avenir articulées entre optimisme personnel et pessimisme collectif.

110
vues

110
téléchargements
La sociologie des anciens élèves de l'ENA entre 1945 et 2015 montre que le concours étudiant n'a pas été démocratisé. La fracture sociale entre les élèves issus du concours externe et ceux issus du concours interne s'est accentuée. De la même façon, les carrières menées au sein des grands corps de l'Etat se distinguent de plus en plus de celles menées dans les autres corps. Les objectifs fixés par Michel Debré lors de la création de l'ENA en 1945 (ouvrir la haute fonction publique à toutes les composantes de la société française, unifier la formation des hauts fonctionnaires) n'ont pas été atteints.

in Revue française d'administration publique Sous la direction de JEANNOT Gilles, ROUBAN Luc Publié en 2009
4
vues

0
téléchargements

0
vues

0
téléchargements
Analyse de la composition des cabinets de la Présidence de la République et du Premier ministre au cours de la période 1974-1997, et comparaison avec la période antérieure en prenant en compte les flux des personnels et le rôle des entourages dans les relations entre les mondes politique, économique et administratif, la composition sociale de ces entourages et la particularité de leur engagement politique. On constate une baisse de la part du monde administratif, une augmentation de celle du monde économique et surtout une entrée en force du monde politique, un déclin relatif des grands corps administratifs, un maintien de la structure sociale, le poids de la dimension politique dans le recrutement des anciens des grandes écoles, un engagement politique fort et une personnalisation du pouvoir.

in Revue française d'administration publique Publié en 1984-01
ROUBAN Luc
2
vues

0
téléchargements

in L'Actualité juridique. Fonctions publiques Publié en 2018-04
41
vues

0
téléchargements
La réforme de la fonction publique lancée par le gouvernement Philippe en 2018 s'avère décevante. Alors que le macronisme s’est affiché comme une doctrine pragmatique dépassant les clivages partisans pour aller au contact du terrain et fluidifier les carrières, les mesures envisagées pour la fonction publique ne mettent nullement en cause le corporatisme de la fonction publique de l'Etat. Or c'est bien ce corporatisme qui bloque toute évolution de la gestion des personnels.

in Revue française d'administration publique Sous la direction de ROUBAN Luc Publié en 2014-12
12
vues

0
téléchargements
Les politiques de réforme de l’État menées depuis une trentaine d’années au nom de la nouvelle gestion publique, tout comme la crise financière de 2008 conduisent à s’interroger sur les transformations sociales et professionnelles vécues par les élites administratives en Europe. L’objectif de ce numéro est de faire le point sur la situation de la haute fonction publique en Allemagne, en Espagne, en France, en Grèce, en Hongrie, en Italie, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et au sein même des services de l’Union européenne. Il s’agit de combler une lacune importante des connaissances sur les transformations contemporaines des administrations publiques. Bien que les trajectoires historiques et institutionnelles des diverses fonctions publiques soient différentes, un certain nombre de convergences apparaissent. L’analyse comparative montre ainsi dans tous les pays étudiés qu’une différenciation s’est produite au sein de la haute fonction publique entre les cadres dirigeants et les cadres chargés de la gestion quotidienne, que la formation juridique cède du terrain face à la formation en économie ou en gestion, que le politique a renforcé son influence sur les carrières comme sur les nominations. En revanche, la condition sociale de la haute fonction publique n’a pas beaucoup évolué, quelle que soit l’ampleur de la crise. Celle-ci n’a pas produit un nouveau modèle technocratique de haut fonctionnaire.

Suivant