Coauthor
  • STENT Angela (1)
  • CARROLL Oliver (1)
  • GURIEV Sergei (1)
  • MILLER Chris (1)
  • Show more
Document Type
  • Article (25)
  • Web site contribution (11)
  • Newspaper article (5)
  • Part or chapter of a book (4)
  • Show more
in Esprit Publication date 2021-10
0
views

0
downloads
Quinze ans après l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, le travail d’enquête et d’information devient toujours plus difficile en Russie. Malgré les abus et les violences du Kremlin, quelques journalistes poursuivent avec courage son indispensable combat.

in Esprit Publication date 2021-01-11
72
views

0
downloads
Loin de mettre un terme à l’humeur protestataire qui gagne la Russie, l’empoisonnement d’Alexeï Navalny, à l’été 2020, a plutôt renforcé la position de ce dernier à la tête de l’opposition démocratique à un pouvoir corrompu.

in Boulevard Extérieur Publication date 2020-12-01
23
views

0
downloads
Le 10 novembre 2020, un accord de cessez-le-feu a été signé par l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Russie, pour mettre fin à 44 jours de combats meurtriers dans le Haut-Karabakh, enclave de population arménienne en territoire azerbaïdjanais. C’est une défaite terrible pour les Arméniens du Karabakh et d’Arménie, et une victoire presque parfaite pour Bakou et Ankara. Car, sans le soutien militaire turc, l’Azerbaïdjan ne se serait pas engagé dans cette guerre de reconquête. Pour la politologue au CNRS Marie Mendras, professeur à Sciences Po, non seulement la Russie n’a rien gagné, mais elle sort affaiblie du conflit.

in Site du CERI Publication date 2020-10-02
7
views

0
downloads
Interview with Marie Mendras, CNRS Research Fellow, CERI Sciences Po, and Professor, Paris School of International Affairs, Sciences Po. Can you summarize the events that have taken place in Belarus since the massive fraud in the presidential election of 9 August 2020 ? Where does this unprecedented popular mobilisation come from ?

in Site du CERI Publication date 2020-09-30
40
views

0
downloads
Un petit rappel des 26 ans d’Alexandre Loukachenko à la tête de la Biélorussie n’est pas inutile pour comprendre pourquoi la grande majorité des Biélorusses ne supporte plus le dictateur depuis des années. En 1994, l’ancien directeur de sovkhoze agricole est élu président. Il ne propose pas de dé-soviétiser l’économie et la société, et promet sécurité et bonnes relations avec Moscou. La situation économique s’améliore dans les années 2000, grâce au boom des hydrocarbures russes, dont la Biélorussie assure une partie du raffinage et du transport vers l’Europe. La courbe s’inverse dans les années 2010 et le pays s’appauvrit. La nouvelle génération ne se reconnaît pas dans ce chef vieillissant et réactionnaire. En incarnant la république nationale et indépendante dans les années 1990, Loukachenko construit peu à peu son domaine souverain et installe une autocratie répressive. Il prend le contrôle des institutions politiques... Propos recueillis par Corinne Deloy

in Esprit Publication date 2020-09-19
13
views

0
downloads
L’épidémie due au coronavirus est venue perturber différentes élections, en France comme en Pologne ou en Russie. En Biélorussie, le président Loukachenko pensait pouvoir organiser un plébiscite, mais il avait sous-estimé l’exaspération sociale et la détermination de ses opposants.

in Esprit Publication date 2020-07-20
LALLEMAND Jean-Charles
31
views

0
downloads
En pleine crise sanitaire et économique, Vladimir Poutine a mis fin au régime constitutionnel en Russie, à l’aide d’un simulacre de plébiscite, afin de rester indéfiniment au pouvoir.

18
views

0
downloads
Le nouveau projet de réforme constitutionnelle de Vladimir Poutine contribuera à verrouiller encore davantage le pouvoir russe. Au-delà de sa propre succession, le chef du Kremlin doit s'inquiéter de la survie de tout un système clientéliste et corrompu.

11
views

0
downloads
Les Russes n’ont jamais voté unanimement pour le pouvoir poutinien. Ils ont toujours su exprimer leur défiance en s’abstenant ou en votant pour les quelques partis autorisés à concourir face au parti du Kremlin, Russie unie. Quand les résultats s’annonçaient décevants, le recours accru aux pressions et à la fraude permettait de relever le niveau d’approbation. Aux législatives de décembre 2011, les fraudes avaient été tellement voyantes et nombreuses que les citoyens étaient descendus en masse dans les rues de Moscou et d’autres grandes villes. Désormais, la falsification des résultats ne suffit plus. Les autorités russes, avec l’aide de la police et des tribunaux, se livrent à la répression préventive. Aux élections locales et régionales du 8 septembre 2019, les candidats de l’opposition démocratique ont été interdits de scrutin, et certains emprisonnés. Et pourtant, ils ont gagné la bataille de Moscou et remporté des succès d’estime dans plusieurs autres villes.

in Esprit Publication date 2019-07
81
views

0
downloads
Les Ukrainiens ont confirmé dans les urnes leur préférence pour la démocratie, mais doivent faire face aux provocations de Vladimir Poutine, visant à saper la souveraineté de leur État.

Next