Co-auteur
  • STENT Angela (1)
  • CARROLL Oliver (1)
  • GURIEV Sergei (1)
  • MILLER Chris (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (23)
  • Contribution à un site web (9)
  • Article de presse ou magazine (5)
  • Partie ou chapitre de livre (4)
  • Voir plus
in Site du CERI Publié en 2020-09-30
11
vues

0
téléchargements
Un petit rappel des 26 ans d’Alexandre Loukachenko à la tête de la Biélorussie n’est pas inutile pour comprendre pourquoi la grande majorité des Biélorusses ne supporte plus le dictateur depuis des années. En 1994, l’ancien directeur de sovkhoze agricole est élu président. Il ne propose pas de dé-soviétiser l’économie et la société, et promet sécurité et bonnes relations avec Moscou. La situation économique s’améliore dans les années 2000, grâce au boom des hydrocarbures russes, dont la Biélorussie assure une partie du raffinage et du transport vers l’Europe. La courbe s’inverse dans les années 2010 et le pays s’appauvrit. La nouvelle génération ne se reconnaît pas dans ce chef vieillissant et réactionnaire. En incarnant la république nationale et indépendante dans les années 1990, Loukachenko construit peu à peu son domaine souverain et installe une autocratie répressive. Il prend le contrôle des institutions politiques... Propos recueillis par Corinne Deloy

11
vues

0
téléchargements
L’épidémie due au coronavirus est venue perturber différentes élections, en France comme en Pologne ou en Russie. En Biélorussie, le président Loukachenko pensait pouvoir organiser un plébiscite, mais il avait sous-estimé l’exaspération sociale et la détermination de ses opposants.

in Esprit Publié en 2020-07-20
LALLEMAND Jean-Charles
12
vues

0
téléchargements
En pleine crise sanitaire et économique, Vladimir Poutine a mis fin au régime constitutionnel en Russie, à l’aide d’un simulacre de plébiscite, afin de rester indéfiniment au pouvoir.

14
vues

0
téléchargements
Le nouveau projet de réforme constitutionnelle de Vladimir Poutine contribuera à verrouiller encore davantage le pouvoir russe. Au-delà de sa propre succession, le chef du Kremlin doit s'inquiéter de la survie de tout un système clientéliste et corrompu.

8
vues

0
téléchargements
Les Russes n’ont jamais voté unanimement pour le pouvoir poutinien. Ils ont toujours su exprimer leur défiance en s’abstenant ou en votant pour les quelques partis autorisés à concourir face au parti du Kremlin, Russie unie. Quand les résultats s’annonçaient décevants, le recours accru aux pressions et à la fraude permettait de relever le niveau d’approbation. Aux législatives de décembre 2011, les fraudes avaient été tellement voyantes et nombreuses que les citoyens étaient descendus en masse dans les rues de Moscou et d’autres grandes villes. Désormais, la falsification des résultats ne suffit plus. Les autorités russes, avec l’aide de la police et des tribunaux, se livrent à la répression préventive. Aux élections locales et régionales du 8 septembre 2019, les candidats de l’opposition démocratique ont été interdits de scrutin, et certains emprisonnés. Et pourtant, ils ont gagné la bataille de Moscou et remporté des succès d’estime dans plusieurs autres villes.

62
vues

0
téléchargements
Les Ukrainiens ont confirmé dans les urnes leur préférence pour la démocratie, mais doivent faire face aux provocations de Vladimir Poutine, visant à saper la souveraineté de leur État.

in Telos Publié en 2018-07-12
37
vues

0
téléchargements
Les grandes villes de Russie ont ouvert leurs portes pour la Coupe du Monde. Comme en 2014 pendant les Jeux Olympiques de Sotchi, l’atmosphère est à la fête, aux fortes émotions sportives et patriotiques. Mais cette fois encore, l’administration poutinienne, hôte de cet événement mondial, n’a pas levé la chape de plomb de l’arbitraire. Il est loin le temps où Vladimir Poutine cherchait encore à sauver les apparences...

in Esprit Publié en 2018-06
31
vues

0
téléchargements
Le 7 mai 2018, Vladimir Poutine est une nouvelle fois investi président de la Russie dans la forteresse du Kremlin. Sous les ors de la salle du Trône, le président reçoit les félicitations de son clan, des dignitaires et de Gerhard Schröder. La reconduction de Dmitri Medvedev à la tête du gouvernement est confirmée, ainsi que la nomination de ses vice-Premiers ministres, tous des serviteurs loyaux. Le surlendemain, Vladimir Poutine préside le défilé militaire pour fêter l'anniversaire de la victoire russe sur l'Allemagne nazie. Cette année encore, la mise en scène et le discours martial sur la place Rouge ont pour but de montrer que la Russie est prête à la guerre. (Premières lignes)

in Le 1 Hebdo Publié en 2018-04-11
40
vues

0
téléchargements
Par un nouveau scrutin non démocratique, Vladimir Poutine vient de démontrer qu’il n’a pas l’intention de quitter le pouvoir. Succession et alternance ne font pas partie de son vocabulaire. En d’autres termes, sa priorité consiste à empêcher toute personne de revendiquer la place. Il doit mettre hors jeu les rivaux potentiels et dissuader toute contestation, au sein des élites comme dans la société.

in Politica exterior Publié en 2017-10
14
vues

0
téléchargements
Desde el conflicto de Ucrania y el empeoramiento de la situación económica, hay un descontento latente entre las élites no dirigentes y las clases medias acomodadas. Saben que el sistema está bloqueado, que no influyen en el gobierno y que no hay alternativa.

Suivant