Co-auteur
  • ALLES Delphine (1)
  • RAMEL Frédéric (1)
  • PIÉGAIS Gwendal (1)
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (21)
  • Article (18)
  • Article de presse ou magazine (13)
  • Contribution à un site web (11)
  • Voir plus
Pierre Grosser est professeur agrégé en sciences politiques et enseignant à Science Po Paris. Spécialiste des questions de conflits armés et de relations internationales, il revient sur l’opération d’évacuation de civils à l’aéroport de Kaboul, encadrée par l’armée des Etats-Unis après la prise de la capitale afghane par les talibans le 15 août, et les comparaisons parfois établies avec des précédents comme la chute de Saïgon, au Vietnam, le 30 avril 1975.

55
vues

0
téléchargements
La chaîne Arte propose actuellement à ses spectateurs un documentaire réhabilitant la politique du président Reagan. Il veut démontrer que si l’homme fut raillé à l’époque, il remporta la croisade contre l’Union soviétique en l’asphyxiant économiquement puis en lui imposant des accords de désarmement. Au même moment, les États-Unis rendent hommage à George Shultz, qui fut secrétaire d’État de Reagan de 1982 à la fin de son second mandat en janvier 1989, et qui vient de décéder, le 6 février dernier, à l’âge de 100 ans. Or les nécrologies consacrées à M. Shultz affirment volontiers que c’est sa volonté de négocier avec Moscou qui a eu raison de la guerre froide. Deux versions contradictoires de la fin de la guerre froide sont donc en présence...

in La France dans le monde Sous la direction de CHARILLON Frédéric Publié en 2021-02
89
vues

0
téléchargements
Puissance globale ou acteur européen ? Référence culturelle mondiale ou nation oubliée ? Le rang de la France dans le monde, ainsi que sa marge de manœuvre, posent aujourd'hui de nombreuses questions. Les bouleversements géopolitiques récents, comme la montée en puissance de l'Asie, le Brexit ou le développement de populismes illibéraux, impliquent la redéfinition de l'action extérieure de la France. Du couple franco-allemand à l'alliance atlantique, en passant par le rapport aux Suds marqué par l'héritage colonial, c'est toute la relation de la France à ses voisins plus ou moins proches qui est étudiée ici. Les instruments à sa disposition sont aussi passés au crible : l'outil diplomatique, la compétence militaire, bien sûr, mais aussi la promotion de son modèle laïc. Un livre pour mieux comprendre et penser le rôle international de la France, adapté aux temps qui viennent.

Il y a 75 ans, les bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki ont provoqué au moins 200 000 morts, selon les estimations les plus récentes. Une majorité (certes déclinante) de l’opinion américaine les approuvait encore en 2015. Barack Obama fut le premier président des États-Unis en exercice à se rendre à Hiroshima, en mai 2016. Il n’a pas présenté d’excuses, ce qui aurait embarrassé le Japon, lequel a du mal à faire face à son passé militariste et impérialiste, et aux atrocités commises. À cette occasion, les médias officiels chinois ont dénoncé la posture victimaire du Japon, lequel serait responsable de ce qu’il a subi en 1945. Le débat, on le voit, est encore vif, trois quarts de siècle après les faits. (Premiers paragraphes)

in Esprit Publié en 2020-07
41
vues

0
téléchargements
Durant la crise de la Covid-19, il y a eu de nombreuses analogies historiques, dont il faut se méfier, mais qui peuvent être des outils de questionnement : elles concernent les deux guerre mondiales, la guerre froide et le 11-Septembre.

41
vues

0
téléchargements
Alors que les tensions s'intensifient dans l'Himalaya, Pierre Grosser revient sur l'histoire longue et compliquée de la frontière entre l'Inde et la Chine.

17
vues

0
téléchargements
Pour comprendre le sens de l’histoire après 1989, il existe trois manières de lire le monde : la permanence des logiques de puissance, la croyance au progrès et le changement complet. Loin de s’opposer, elles sont en réalité complémentaires.

in L’ENA hors les murs Publié en 2019-12
11
vues

0
téléchargements

in Le Courrier d'Europe centrale Publié en 2019-11
PIÉGAIS Gwendal
13
vues

0
téléchargements
Au-delà des symboles et images fortes de l’année 1989, Pierre Grosser revient avec nous sur les dynamiques et événements qui ont mené à l’effondrement de l’Empire soviétique. Enseignant à Sciences Po, spécialiste de l’histoire des relations internationales, il réédite dans le collection Tempus de Perrin son livre 1989. L’année où le monde a basculé ainsi que L’Histoire du monde se fait en Asie. Une autre vision du XXe siècle chez Odile Jacob. Entretien.

6
vues

0
téléchargements
En 2009, dans son livre 1989, l’année où le monde a basculé[1], Pierre Grosser livrait une réflexion originale sur l’épaisseur, les enjeux et la portée des événements de l’année 1989, notamment en les replaçant, au-delà de la fin de la guerre froide en Europe, dans une perspective réellement mondiale. Cette année, alors que se préparaient les célébrations des trente ans écoulés depuis la chute du Mur, le comité de rédaction d’Esprit l’a invité à revisiter le sens que l’on peut aujourd’hui donner à 1989. Ce texte est tiré de son intervention, dans les locaux de la revue à Paris, le 4 octobre 2019 [...]

Suivant