Co-auteur
  • LE GALÈS Patrick (13)
  • GODEFROY Thierry (11)
  • BEZES Philippe (8)
  • HALPERN Charlotte (7)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (43)
  • Partie ou chapitre de livre (37)
  • Article de presse ou magazine (30)
  • Livre (23)
  • Voir plus
Publié en 2010-12
BOY Daniel
BRUGIDOU Mathieu
SÉNIT Carole-Anne
POLLARD Julie
12
vues

0
téléchargements

Publié en 2012-01
BRUGIDOU Mathieu
DENORD François
EVRARD Aurélien
POLLARD Julie
SÉNIT Carole-Anne
BOY Daniel
13
vues

0
téléchargements

in Le Grenelle de l’environnement Sous la direction de HALPERN Charlotte, LASCOUMES Pierre Publié en 2012-10
BOY Daniel
BRUGIDOU Mathieu
0
vues

0
téléchargements

Publié en 2012-10
BOY Daniel
BRUGIDOU Mathieu
17
vues

0
téléchargements
Le Grenelle de l'environnement est un processus politique lancé par la majorité de l'élection présidentielle de 2007. Il réunit des acteurs du développement durable représentant l'Etat, les entreprises, les salariés, les collectivités territoriales et les associations de défense de l'environnement. Encensé lors de son déroulement à la fois en raison de l'originalité de sa méthode et de la hardiesse de certaines de ses propositions, le Grenelle de l'Environnement est aujourd'hui souvent accusé d'avoir renoncé à ses ambitions dans un contexte politique où la volonté de trouver des solutions à la crise environnementale semble à nouveau faire défaut. Si le Grenelle a souvent été commenté et critiqué, une évaluation sereine de sa portée, de l'originalité de sa méthode, de ses conséquences sur les politiques publiques d'environnement manque encore. C'est l'ambition que s'est fixée cet ouvrage. Il rassemble une équipe d'universitaires qui a examiné l'ensemble du processus selon trois points de vue complémentaires : le premier centré sur une analyse sociologique des quelques mille cinq cents acteurs qui ont fait le Grenelle, le second sur une étude exhaustive des discours qui y ont été tenus, le troisième sur un recensement de ses effets dans trois domaines choisis en raison de leur exemplarité. (Résumé éditeur)

0
vues

0
téléchargements
Premier paragraphe : Globalement que pensez-vous de l'affaire Cahuzac?? N'aura-t-elle pas eu le mérite de provoquer des débats, de révéler des informations, notamment sur les fichiers secrets des paradis fiscaux (Le Monde), de demander plus de transparence?? "C'est un cas d'école où se trouvent réunis tous les ingrédients qui caractérisent les abus de pouvoir et de fonction, aussi bien ceux des acteurs politiques que ceux des élites économiques.

16
vues

0
téléchargements
Depuis la seconde partie du XIXe siècle, les domaines d’intervention de l’État ont proliféré, du patrimoine architectural aux énergies renouvelables, en passant par les OGM et la biodiversité. Chaque enjeu suscite des expertises contradictoires et le nombre d’acteurs concernés se diversifie. Les décisions sur les questions environnementales se prennent souvent dans un contexte d’incertitude tandis que les formes de régulations évoluent. Ainsi, si le droit reste l’outil privilégié, il est de plus en plus complété par des instruments fiscaux, conventionnels, économiques, participatifs, etc. Par ailleurs, sur ces enjeux qui débordent largement le cadre national, l’État est également confronté à l’engagement des acteurs de la société civile (acteurs économiques, ONG et de plus en plus les citoyens eux-mêmes) qui a pris une place essentielle. Mener une politique publique de l’environnement est une affaire complexe et qui invite souvent à repenser l’action publique. Cet ouvrage explique comment s’élabore et quel est le contenu des politiques environnementales en France et plus globalement dans les pays industrialisés. Il montre ainsi comment l’action publique répond, ou non, aux enjeux écologiques (bouquets énergétiques, approvisionnement en eau, biodiversité, pollutions, etc.) de notre époque. (Résumé éditeur)

L’objet de cette note est de rendre compte des débats et des multiples propositions faites en France, mais aussi dans les principales démocraties sur l’institutionnalisation des activités d’évaluation. Il s’agit de dégager les principes et les justifications qui ont accompagné le développement de l’évaluation et de caractériser les choix organisationnels effectués en vue de son opérationnalisation.

in Régulation publique des biotechnologies : biomédecine et OGM agroalimentaires en Belgique et en France Publié en 2005
0
vues

0
téléchargements

Premier paragraphe : Pour la troisième journée consécutive, les voitures vieilles de plus de vingt ans n’avaient pas le droit de circuler aujourd’hui à Grenoble. Depuis samedi, la municipalité iséroise applique le dispositif des vignettes anti-pollution, pour tenter de limiter les émissions de particules fines. A Toulouse et à Montauban, c’est le recours au covoiturage et aux transports en commun qui est encouragé depuis ce matin. Pour les mêmes raisons : un épisode de forte pollution de l’air, aggravé par des conditions météorologiques qui rendent difficile la dispersion des polluants. Paris n’est donc pas la seule commune touchée en cette fin d’automne. Dans la capitale, la semaine dernière, et dans les villes alentour, le métro et les bus étaient gratuits, et la circulation alternée quatre jours de suite.

in Japanese Journal of Sociological Criminology Publié en 2012
2
vues

2
téléchargements
Prison, that is the use of imprisonment as penal sanction became in two centuries a universal solution. All political regimes use it. Of course, forms of jailing are different. But the privation of liberty and the stigmatisation provoked by imprisonment are used in all political and cultural contexts. The author uses Foucault’s analysis to explain the paradoxal success of this institution. He demonstrates also that prison is a very difficult political stake. Criticizing and reforming it always keeps on the second rank on the political agenda. It is a very contradictory issue: everybody wishes to reform it, but in the same time no government has been able to implement a innovative agenda on it. Prisons remain partial, unfinished and questionable answers.

Suivant