Coauthor
  • CAUTRÈS Bruno (9)
  • PERCHERON Annick (5)
  • GALLAND Olivier (4)
  • LE HAY Viviane (4)
  • Show more
Document Type
  • Part or chapter of a book (96)
  • Article (48)
  • Newspaper article (23)
  • Book (22)
  • Show more
94
views

0
downloads
L’engagement, les valeurs auxquelles il s’arrime, les ressorts qui le sous-tendent, les acteurs qu’il mobilise ainsi que les pratiques ou les actions au travers desquelles il s’exprime, circonscrivent un espace d’intervention dans le champ social et politique particulièrement pertinent à étudier dans un contexte de relative dilution des repères et d’affaiblissement des allégeances caractéristiques de l’état présent de nos sociétés. Dans les décennies d’après-guerre, l’engagement passait par la médiation de collectifs d’appartenance qui n’étaient pas remis en cause : la nation, la patrie, les idéologies, les partis, les syndicats, ou encore les Églises. À partir des années 1970 et surtout de la décennie 1980, ces modalités d’engagement sont entrées en crise et ont été remises en question : nouvelles interrogations sur le rôle de la nation dans le contexte de la construction européenne et de la mondialisation, phénomènes de désaffiliation sociale et montée de l’individuation, érosion des grands référents idéologiques, mouvement de sécularisation, chute des appartenances syndicales et partisanes, ou encore montée de l’abstention. (Premier paragraphe)

Publication date 2020-11
DELERUE François
JOLLY Edouard
MICHELIS Léa
OPILLARD Florian
PALLE Angélique
26
views

0
downloads
La mobilisation des armées dans la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19 participe à la lutte contre la pandémie. En Europe, les États les ont sollicitées surtout en soutien logistique et sanitaire, mais elles ont aussi, dans certains pays, participé à des tâches relevant de la sécurité publique (maintien de l’ordre ou contrôle des frontières). Cette note présente un premier état des lieux des missions qu’elles ont assumées auprès des populations civiles en comparant la nature des interventions menées, les effectifs déployés, et le dimensionnement des opérations, en France, en Allemagne, en Suisse, en Italie et aux États-Unis. Dans la période récente, le périmètre des missions incombant aux armées s’est indéniablement élargi et celles-ci doivent régulièrement apporter, en appui des moyens civils, leur soutien et leurs compétences dans des situations de catastrophes naturelles, humanitaires et sanitaires. La pandémie de Covid-19 en est une nouvelle illustration.

in Les Champs de mars Publication date 2020-11
31
views

0
downloads
L'engagement, les valeurs auxquelles il s’arrime, les ressorts qui le sous-tendent, les acteurs qu’il mobilise ainsi que les pratiques ou les actions au travers desquelles il s’exprime, circonscrivent un espace d’intervention dans le champ social et politique particulièrement pertinent à étudier dans un contexte de relative dilution des repères et d’affaiblissement des allégeances caractéristiques de l’état présent de nos sociétés. Dans les décennies d’après-guerre, l’engagement passait par la médiation de collectifs d’appartenance qui n’étaient pas remis en cause : la nation, la patrie, les idéologies, les partis, les syndicats, ou encore les Églises. À partir des années 1970 et surtout de la décennie 1980, ces modalités d’engagement sont entrées en crise et ont été remises en question : nouvelles interrogations sur le rôle de la nation dans le contexte de la construction européenne et de la mondialisation, phénomènes de désaffiliation sociale et montée de l’individuation, érosion des grands référents idéologiques, mouvement de sécularisation, chute des appartenances syndicales et partisanes, ou encore montée de l’abstention. 2Ces évolutions ont pu conduire à un affaiblissement des valeurs comme des pratiques traditionnelles d’engagement. Elles ont bousculé les codes institutionnels classiques tant du côté des organisations que des individus. Mais elles ont aussi engendré certaines reconfigurations ou mutations significatives de ces valeurs introduisant de nouvelles normes et de nouveaux usages. L’engagement n’a pas disparu mais ses terrains se sont déplacés, il s’est transformé dans ses modalités comme dans sa durabilité. Les valeurs d’engagement se sont privatisées, s’enracinant davantage dans les trajectoires individuelles et répondant à des logiques d’adhésion plus personnelles et plus expérimentales que dans le passé. Par ailleurs, le militantisme moral qui s’est développé à partir des années 1980 a fédéré un ensemble d’engagements s’appuyant sur des ressorts plus réactifs, émotionnels et fusionnels qu’institutionnels et partisans. (premiers paragraphes de l'introduction du numéro)

in L'identité Edited by GAYON Jean Publication date 2020-10
2
views

0
downloads

Publication date 2020-10 Collection Youth in a Globalizing World : 11
GALLAND Olivier
0
views

0
downloads
France experienced an unprecedented wave of terrorist attacks in 2015. Following these tragic events, social science researchers felt the need to undertake new work to better understand the dynamics of this new radicalism. This book is the result of one of these attempts. A large quantitative and qualitative survey was conducted among French Lycée students in order to gather substantive information and propose an interpretation of the penetration of radical ideas, be they religious or political, among them. How widespread are these radical ideas? What are the main characteristics of youngsters who share them? Are there links between religious radicalism and political radicalism? How do young people feel about the 2015 terrorist attacks? How do young people use media and social media to keep abreast of and understand radical acts and opinions? Those are the main questions explored in this book. (Publisher's abstract)

in Psychologie de la connerie en politique Edited by MARMION Jean François Publication date 2020-09
21
views

0
downloads

20
views

0
downloads
Le scrutin municipal de l’année 2020 n’a pas attiré les jeunes. Dans la tranche d’âge des 18-24 ans, à peine un électeur sur trois y a participé. La jeunesse a donc fortement contribué à l’abstention, renforcée par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Rappelons que six Français sur dix sont restés loin des urnes, au premier comme au second tour : c’est un record pour des élections municipales. [Premier paragraphe]

Publication date 2020-06 Collection Note de la Fondation pour l'Innovation Politique
17
views

0
downloads
L’obligation des « gestes barrières » reconfigure les seuils et les frontières délimitant notre espace personnel de toute intrusion de l’autre, devenu potentiellement dangereux et contaminateur. Quels changements cette nouvelle grammaire relationnelle entraînera-t-elle, en tout cas pour un temps, pour l’économie intime et affective de nos vies ? La « distanciation sociale » instaurée et acceptée dès lors qu’elle engage une présence dans l’espace public peut aussi se transformer en « distanciation intime » et éloigner même les plus proches. Verra-t-on plus de partage, de générosité, de conscience de l’altérité ou plus de repli, de fermeture et d’égoïsme ? Qu’en sera-t-il des rencontres fortuites ? De l’imprévu qui anime nos vies ? Du plaisir de s’assembler et de se rassembler ? Cette note attire l’attention sur quelques bouleversements dans nos habitudes de vie dont la portée, positive ou négative, inventive ou régressive, pourrait reconfigurer à terme notre intimité, c’est-à-dire les conditions de nos relations aux autres, donc à nous-mêmes.

in The Routledge Hand Book of French Politics and Culture Publication date 2020-06
6
views

0
downloads
This chapter examines the political engagement of young people in contemporary France. The chapter examines the particular case studies of the 2017 presidential and legislative elections and investigates why young people have, or have not, engaged in the political process in France. The chapter examines the capacity for some political figures, including Jean-Luc Mélenchon, to engage with younger voters, while also exploring the limited appeal of other political figures and parties. The chapter investigates the importance of the socio-economic background of young people in shaping their political engagement and explores the adoption of protest culture by some young people. Transformations in the relationships between young people and politics are obvious in all European democracies. Political involvement takes place by means of many different types of expression and action. Transformations in political attitudes and behavior are not limited to young people and can be observed among the entire population. Young people have a set of proprietary characteristics that translate into non-institutional forms of political participation, rather than institutional and electoral participation. Great political narratives have faded and no longer provide a readable map of systems of belonging to which individuals can attach themselves and become involved. The general mistrust of politics and politicians in France, as well the lack of support for political institutions and for representative democracy, has generated populist attitudes and radical behaviours. Protest as a means of democratic expression and a tool for political action remains their first political response, and young people will continue to act and vote as ‘critical citizens’ in the France of tomorrow.

in Ethnologie française Publication date 2020
BURGUIÈRE André
KLAPISCH Cedric
HEINTZ Monica
20
views

0
downloads
Cet entretien aborde la question de la jeunesse et de sa conscience identitaire européenne, à travers le cas du programme phare Erasmus tel que reflété dans l’œuvre de fiction Auberge Espagnole de Cédric Klapisch. L’entretien avec Cédric Klapisch, réalisateur du film, et Anne Muxel, spécialiste des comportements politiques de la jeunesse, a été initié par André Burguière, qui a consacré ses travaux à l’histoire sociale de l’Europe, accompagné de Monica Heintz, anthropologue coordinatrice de ce numéro.

Next