Co-auteur
  • PALIER Bruno (18)
  • BOUSSAGUET Laurie (17)
  • GRAZIANO Paolo Roberto (9)
  • RAVINET Pauline (7)
  • Voir plus
Type de Document
  • Communication non publiée (32)
  • Partie ou chapitre de livre (20)
  • Article (19)
  • Livre (11)
  • Voir plus
Publié en 2019-10
BOUSSAGUET Laurie
RAVINET Pauline
59
vues

0
téléchargements
Les politiques publiques interviennent dans tous les domaines de la vie quotidienne des citoyen·ne·s et agissent sur l'ensemble de la société. Ce dictionnaire ne se contente pas de définir des notions telles que « fenêtre d'opportunité », « gouvernance », « dépendance au chemin emprunté » ou encore « policy feedback ». Il montre comment les grands concepts de ce champ d’étude se sont forgés, puis modifiés et enrichis pour prendre en compte les nouveaux acteurs et instruments à l’œuvre. En faisant dialoguer les courants, en s’ouvrant aux autres disciplines et en accordant une large place aux recherches francophones et internationales les plus actuelles, il offre les outils intellectuels indispensables pour comprendre les transformations contemporaines de l’action publique.

in Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l'Europe Publié en 2016-04
47
vues

0
téléchargements
L’Union européenne (UE) est considérée comme un des systèmes politiques les plus progressistes du monde en ce qui concerne la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. La politique européenne visant à lutter contre les inégalités de genre est souvent considérée comme « exceptionnelle ». Pendant près de quatre décennies, l’UE a imposé aux États membres un ensemble de normes et de valeurs plus élevées que celles qui ont cours dans la plupart des pays et offert un environnement particulièrement accueillant aux mobilisations féministes. Cependant, la grave et durable crise économique et budgétaire apparue à la fin des années 2000 questionne la capacité de l’UE à offrir un espace privilégié de déploiement d’une action publique ambitieuse en faveur de la lutte contre les inégalités entre les sexes.

in Politique européenne Publié en 2016-03
7
vues

0
téléchargements
Cette contribution propose une analyse du sommaire des 47 numéros thématiques de Politique européenne au regard des sous-disciplines qui y sont mobilisées. La place dominante de la sociologie politique, l’importance des politiques publiques, de l’analyse institutionnelle et de l’épistémologie, ainsi que la place réduite des relations internationales, de la pensée politique et des approches faisant appel aux méthodes quantitatives sont restituées dans le contexte de la science politique française et de la communauté internationale des études européennes.

The European Union is considered as one of the most progressive gender regimes in the world. The EU gender equality policy is often defined as 'exceptional'. For almost four decades, an advanced set of norms and values has been imposed on the Member States and the EU has constituted a welcoming environment to women's groups and mobilisations. However, since the end of the 2000s, the EU and almost all its Member States have suffered a lasting economic and budgetary crisis. Within this new context, does the EU still offer a privileged and alternative arena for shaping and implementing an ambitious public policy aimed at promoting gender equality? Based on ten years of research, this book presents a long-term comparative analysis of the transformations of the EU gender equality. It analyses the mechanisms of construction, consolidation, and then deconstruction of the 'exceptionality' of this policy, and questions the effects of its current dismantling.

in Une "French touch" dans l'analyse des politiques publiques ? Sous la direction de BOUSSAGUET Laurie, JACQUOT Sophie, RAVINET Pauline Publié en 2015-01
BOUSSAGUET Laurie
RAVINET Pauline
9
vues

0
téléchargements
Cette publication n'a pas de résumé

Sous la direction de BOUSSAGUET Laurie, JACQUOT Sophie, RAVINET Pauline Publié en 2015-01
87
vues

0
téléchargements
Réunissant les réflexions de politistes et sociologues français et internationaux parmis les plus reconnus, cet ouvrage propose un état des lieux de la discipline des politiques publiques en s'appuyant sur les travaux fondateurs de Pierre Muller, qui a fortement contribué à sa reconnaissance et à son développement. À partir de thèmes fondateurs de la science politique, tels que la domination, la démocratie, la place des acteurs dans les processus politiques ou le gouvernement des sociétés complexes, les auteur(e)s posent la question d’une spécificité française dans l’analyse de l’action publique. Supposée mais rarement discutée en profondeur, cette French touch existe-t-elle et si oui, en quoi consiste-t-elle ? Cet ouvrage offre une vision panoramique des développements méthodologiques, conceptuels et pratiques de ce champ de recherche particulièrement dynamique. En conclusion, Pierre Muller livre des éléments d’analyse inédits sur la question du changement de l’action publique ainsi que de nouvelles pistes de recherche.

in Une French touch dans l'analyse des politiques publiques ? Sous la direction de BOUSSAGUET Laurie, JACQUOT Sophie, RAVINET Pauline Publié en 2015-01
67
vues

67
téléchargements
Ce chapitre revient sur la notion de secteur, telle que développée dans les travaux de Pierre Muller, et en discute l’actualité pour l’analyse de l’action publique. Il s’organise en trois temps : 1) Comment la notion de secteur a-t-elle été conceptualisée par la discipline, 2) en quoi, et sous quelles conditions, cette notion permet toujours de penser la capacité politique à réguler – ou pas – les activités et les groupes, 3) et enfin, à partir de résultats de recherche récents sur l’instrumentation de l’action publique, comment expliquer la robustesse du secteur comme espace spécifique d’intégration et de représentation des intérêts.

in Une "French touch" dans l'analyse des politiques publiques ? Sous la direction de BOUSSAGUET Laurie, JACQUOT Sophie, RAVINET Pauline Publié en 2015-01
BOUSSAGUET Laurie
RAVINET Pauline
5
vues

0
téléchargements
Cette publication n'a pas de résumé

in L'Union européenne Sous la direction de DEHOUSSE Renaud Publié en 2014-12
31
vues

31
téléchargements
Cette publication n'a pas de résumé

Cet article part d’un premier constat, relatif à un usage très différencié des mobilisations juridiques par deux acteurs collectifs transnationaux, le Lobby européen des femmes (LEF) et le Forum européen des Roms et des gens du voyage (FERV) qui pourtant appartiennent au même secteur européen de la lutte contre les discriminations. Il a pour objectif d’expliquer les raisons de cet usage différencié, et de discuter les dimensions d’analyse pertinentes. Il s’inscrit dans la problématique plus générale de la réponse des acteurs collectifs au changement de l’action publique. Les données empiriques ont été recueillies sur la base d’un principe de triangulation entre sources secondaires, sources documentaires et entretiens semi-directifs et elles ont été élaborées dans une optique qualitative de process-tracing. Dans une première partie nous explorons les différentes stratégies de promotion des droits du LEF et du FERV (le droit comme référence et le droit comme ressource), pour nous concentrer ensuite sur les principaux facteurs à l’origine de cette situation contrastée : le rôle des ressources organisationnelles des groupes et des cadres d’identité collective, mais également le rôle des effets itératifs liés aux interactions entre groupes et leur positionnement au sein du système européen de gouvernance. L’apport principal de ce travail comparatif est de montrer que face aux évolutions des modalités de gouvernance, les acteurs collectifs ont dû s’adapter de façon réflexive, pas seulement en regardant les marges de manœuvre et les incitations existantes, mais avec une forte attention à leur propre composition, à la recherche de formules organisationnelles et stratégiques capables de prendre en compte les conflits internes et à leur environnement concurrentiel.

Suivant