Coauthor
  • JAMIN Christophe (3)
  • OHJI Kenta (1)
  • KENNEDY Duncan (1)
  • BERNS Thomas (1)
  • Show more
Document Type
  • Article (15)
  • Part or chapter of a book (9)
  • Book (7)
  • Article in a conference proceedings (1)
  • Show more
in Barthes face à la norme Edited by GUITTARD Jacqueline, NICOLAS Émeric Publication date 2019
19
views

0
downloads

Thesis Advisor XIFARAS Mikhaïl Publication date 2018-04
SHEFFI Nofar
74
views

0
downloads
S'appuyant sur la réflexion critique récente portant sur la juridiction, cette thèse considère le discours du droit ou l’énoncé de la loi (juris-diction) comme une technologie de ce que Michel Foucault appelle “gouvernement”. La première partie de la thèse explore de façon allégorique le fonctionnement des ordinateurs et réseaux numériques et propose de passer d'un concept de code comme configuration d'instructions écrites envoyées à des ordinateurs numériques à une conception du code comme langage réglementaire utilisé par les opérateurs des ordinateurs. La deuxième partie de la thèse part des notions de loi comme discours dans la pensée juridique critique en repensant l'utilisation des langages réglementaires comme pratique citationnelle par laquelle la juridiction est assumée, affirmée et exercée. Dans une enquête allégorique sur les dynamiques internes d'Airbnb, la deuxième partie découvre le domaine comme un complexe d'actions qui se conditionnent les unes les autres, « réalité transactionnelle » née à l’interface des gouvernants et des gouvernés . Chaque action effectuée par des utilisateurs de l'interface fait une différence qui modifie l'ordre des recherches à venir, l'ordonnancement du marché d'Airbnb et le partage de ses ressources. Chaque clic de souris, chaque touche enfoncée et chaque contact avec l'écran est un acte de gouvernement, à la fois exécution d'un code et ce qui le transforme, et acte d'encodage.

in Annuaire international de justice constitutionnelle Publication date 2018
11
views

0
downloads

in Le constitutionnalisme global Publication date 2018
8
views

0
downloads

in Law and philosophical theory Publication date 2018
13
views

0
downloads

in Penser l'ancien droit privé Edited by LAURENT-BONNE Nicolas, PRÉVOST Xavier Publication date 2018
4
views

0
downloads

in Revue française de droit administratif Publication date 2017-05
8
views

0
downloads

in Canadian Journal of Law & Jurisprudence Publication date 2016
173
views

173
downloads
Familiar legal theories are epistemologically and politically stato-centric theories; they aim to rationalize intra- and inter-national legal systems. If this Westphalian approach were abandoned, then its replacement might be called Global Law, which invites theorizing that is not stato-centric. When that change happens, one would talk about a Global Turn in legal theory. Describing this turn is the aim of the present paper. To this end I am going to present two ideas and three intuitions—not to mention a couple of ambiguities. The two ideas concern the history and the geography of Global Law. The three intuitions are about the fate of legal theory itself in this new emerging context. What follows is neither a substantial or positivistic analysis, nor a prediction or a wish. I point out tendencies, things that are happening more and more.

127
views

0
downloads
Nous sommes heureux de présenter aux lecteurs et lectrices de Jurisprudence - Revue critique un numéro spécial intitulé « Le droit, entre théorie et critique », sous la direction scientifique des professeurs Julie Saada et Mikhaïl Xifaras. L'ouvrage prend la suite des réflexions développées par les quatorze contributeurs et contributrices lors d'un colloque international qui s'est tenu à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne et à l'École de droit de Sciences Po et qui portait sur le même thème. Le livre propose un croisement des diverses approches théoriques qui ont en commun de développer une connaissance critique des phénomènes juridiques. Critique interne du droit, critique externe ou critique totale se déploient dans les textes d'éminents penseurs contemporains dont Jurisprudence - Revue critique est honorée de contribuer à diffuser la réflexion. Monique CHEMILLIER-GENDREAU, Jean L. COHEN, Costas DOUZINAS, Luc FOISNEAU, Katia GENEL, Carlos Miguel HERRERA, Liora ISRAËL, David KENNEDY, Duncan KENNEDY, Martti KOSKENNIEMI, Michel ROSENFELD, Julie SAADA, Julie C. SUK et Mikhaïl XIFARAS nous offrent de cheminer parmi les “significations implicites, les déterminations silencieuses et les contenus obscurs” du droit, et de nous affranchir ainsi de l'emprise de nos préjugés sur cette chose juridique que nous pensons parfois si familière. (Résumé éditeur)

La propriété des biens immatériels, c’est-à-dire le droit pour les auteurs et leurs producteurs d’exclure les À partir d’une lecture critique de Foucault, cet article revient sur l’un des premiers textes de Marx, consacré au vol de bois mort, pour analyser les liens entre le régime pénal de la sanction du vol de bois et le régime civil de la transformation de la propriété, entre la production des illégalismes et les métamorphoses de la société civile. Il en tire une vision synthétique du patrimoine considéré comme un « corps juridique artificiel », avant d’apporter un éclairage saisissant sur l’incarcération de masse qui caractérise notre époque, où il suggère de voir un moyen de contrôler des populations paupérisées, caractérisées par un « patrimoine vide ».

Next