Texte intégral
  • Non (1236)
  • Oui (404)
Type de Document
  • Article (527)
  • Partie ou chapitre de livre (365)
  • Communication non publiée (323)
  • Compte-rendu d’ouvrage (92)
  • Voir plus
Centre de Recherche
  • Centre de sociologie des organisations (1626)
  • Sciences Po (18)
  • Centre d'études européennes et de politique comparée (15)
  • Centre de sociologie des organisations (CSO) (14)
  • Voir plus
Discipline
  • Sociologie (1537)
  • Science politique (248)
  • Histoire (91)
  • Education (82)
  • Voir plus
Langue
  • Français (1138)
  • Anglais (474)
  • Espagnol (11)
  • Allemand (9)
  • Voir plus
Le lecteur français de The Sense of Dissonance est pris d’un curieux sentiment de familiarité et d’étrangeté. Bien qu’écrit en anglais par un auteur américain, cet ouvrage ménage une place importante à deux traditions de la sociologie économique française : l’Économie des Conventions et la Théorie de l’Acteur-Réseau. Pour autant, il n’est pas une simple présentation des recherches françaises pour un public américain non averti (...).

La Force de la différence s’intéresse à des cas marginaux mais hautement problématiques pour les théories de la reproduction sociale. Les personnes que Norbert Alter a rencontrées sont en effet « atypiques » à deux titres. Tout d’abord, elles sont « atypiques » (socialement et statistiquement) parmi les personnes qu’elles côtoient dans leurs activités professionnelles : ce sont des femmes dans un monde d’hommes, des homosexuels dans un monde d’hétérosexuels, des autodidactes dans un monde de diplômés, des étrangers dans un monde de Français…(premières lignes)

11
vues

0
téléchargements
Les Français sont-ils allergiques aux génériques ? Vingt ans après leur introduction en France, les médicaments génériques suscitent toujours la polémique. Pour les uns, ce sont d'authentiques médicaments, dont dépend la survie de notre système d’assurance maladie. Pour les autres, ce sont de piètres copies qui sacrifient la santé à l’économie. Le développement des génériques a reconfiguré le système de santé français, en bouleversant les relations d’alliance et de concurrence entre les pouvoirs publics, les industriels, les professionnels de santé et les patients. Il a également révélé les conflits de valeurs qui traversent notre société : égalité contre qualité, solidarité contre liberté. (Résumé éditeur)

2
vues

0
téléchargements
Une nouvelle campagne d’information grand public en faveur des médicaments génériques commence le 27 septembre, à l’initiative du ministère de la Santé. Il s’agit de combler le « retard » de la France sur ses voisins européens. Si l’on en croit les statistiques reprises par le ministère, la part (en volume) de ces copies au sein des ventes de médicaments n’aurait en effet atteint que 31 % en France en 2013, contre 48 % au Royaume-Uni, 51 % en Allemagne et 63 % aux Pays-Bas. D’où vient « l’allergie » française aux médicaments génériques ? Bien que la campagne du gouvernement entende répondre à une supposée méfiance des patients, elle ne saurait occulter ce simple constat : aujourd’hui, les patients acceptent les médicaments génériques proposés par les pharmaciens dans plus de 8 cas sur 10. [Premier et second paragraphes]

L’article étudie les évolutions de la fixation du prix des médicaments par l’État en France depuis 1948. Si les objectifs de cette politique sont restés les mêmes depuis 70 ans (assurer l’accès des patients à des traitements de qualité, sans grever les comptes de l’Assurance maladie ni compromettre le développement de l’industrie), ses modalités concrètes ont de leur côté fortement évolué, passant d’une administration unilatérale des prix par l’État à une co-régulation du marché des médicaments. Cette transformation a amené les représentants de l’État et de l’Assurance maladie (le Comité économique des produits de santé) à composer avec un nombre croissant d’acteurs (industriels, experts indépendants, professionnels de santé mais aussi politiques pratiquées dans d’autres pays). Pour autant, elle n’a pas conduit à un retrait de l’État : au contraire, la portée de la régulation s’est étendue à l’ensemble des acteurs et des dispositifs déterminant les dépenses de médicaments remboursés.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour l’année 2019 (PFLSS 2019), présenté par les ministres Agnès Buzyn et Gérald Darmanin le 25 septembre dernier, comporte deux mesures visant à favoriser le développement des médicaments génériques. L’une d’elles consisterait à rembourser, à partir de 2020, les médicaments originaux sur la base du prix du générique. Bien qu’elle soit présentée comme nouvelle, cette mesure reprend (et étend ?) un dispositif créé en 2003 et déjà appliqué à certains groupes génériques : les tarifs forfaitaires de responsabilité. (Premier paragraphe)

in Sociologie Publié en 2017
3
vues

0
téléchargements
L’ouvrage de Julien Boelaert, Sébastien Michon et Étienne Ollion illustre, depuis l’ethnographie de Marc Abélès (2001), le « retour au parlement » débuté timidement par les sciences politiques une dizaine d’années auparavant avec le travail d’Olivier Rozenberg et d’Éric Kerrouche (2009). Les auteurs le publient en période électorale sans pour autant tomber dans l’écueil des réactions à vif, en proposant l’analyse scientifique d’une transformation majeure de la vie politique française : sa professionnalisation. Partant du constat qu’être un professionnel de la politique est mal vu dans la société française, ils en déconstruisent les origines, les causes et les conséquences, pour soutenir deux thèses fortes : la professionnalisation de la vie politique française s’est essentiellement accrue par l’augmentation du temps passé en politique par les élus, en même temps qu’elle a entraîné une individualisation de la carrière politique. (premières lignes)

Dans un livre qui synthétise plus de trente ans de recherche, Lauren B. Edelman revient sur les fondements de sa théorie de l’endogénéité légale (TEL), enjeu clé des recherches en Law and Society. L’ouvrage condense les résultats de plusieurs dizaines d’enquêtes, qui reposent sur un matériel empirique extrêmement riche et diversifié (début du texte)

15
vues

0
téléchargements
Les agents de Pôle emploi sont investis d’un double mandat : contrôler les demandeurs d’emploi et enregistrer les offres et les demandes, afin de mettre les demandeurs d’emploi en relation avec des emplois vacants. Cette opération conduit souvent à négocier les informations figurant dans les profils des demandeurs d’emploi ainsi que les critères des offres stockées. À partir d’une enquête ethnographique menée pendant sept mois dans deux agences de Pôle emploi de la région parisienne, l’auteur montre comment les demandeurs d’emploi et les conseillers négocient la qualification du travail, des emplois et des individus, au cours de leurs interactions en face-à-face, lors des entretiens. Qualification faible et qualification élevée apparaissent comme le produit de l’activité des conseillers et dépendent d’un système de contraintes qui traversent leur travail. Les conseillers contribuent ainsi à réguler la hiérarchie des qualifications, qui joue un rôle essentiel sur le marché de l’emploi.

in Dictionnaire juridique des transitions écologiques Sous la direction de COLLART DUTILLEUL François, PIRONON Valérie, VAN LANG Agathe Publié en 2018-10
2
vues

0
téléchargements

L’interdiction de la publicité est historiquement apparue en France comme un instrument d’action publique efficace pour lutter contre la consommation de tabac, d’alcool et plus récemment de produits jugés trop gras, trop sucrés ou trop salés. L’analyse sociohistorique des formes de réglementation met au jour d’autres logiques, politiques, cognitives et stratégiques, qui expliquent l’intérêt renouvelé pour une mesure essentiellement symbolique.

1
vues

0
téléchargements
"Jusqu’où et à quelles conditions avons-nous encore la capacité collective de maîtriser le monde aujourd’hui ?" Telle est la question à laquelle Pierre Muller entend répondre dans cet ouvrage à partir d’un retour réflexif sur l’ensemble de ses travaux sur les politiques publiques. (premier paragraphe)

in L'histoire économique en mouvement Publié en 2012
3
vues

0
téléchargements
Panorama des approches s'intéressant aux institutions en histoire économique, l'article évoque les origines de ces approches, en histoire et dans d'autres sciences sociales, avant de faire des propositions pour leur développement, en particulier en matière de sources et de méthodes.

in Sciences de la société Publié en 2003
MIGNOT GERARD Stephanie
6
vues

0
téléchargements
Partant de la comparaison diachronique entre des enquêtes menées sur le gouvernement des universités françaises au milieu des années 80 et une recherche similaire conduite récemment, les auteurs de cet article mettent en avant les changements profonds et importants qu'ont connu ces établissements et leur évolution vers des modes de gestion plus autonome. Elles identifient cependant également des obstacles persistants,qui sans remettre en question le mouvement amorcé freinent son expansion et obligent à conclure que l'autonomie gagnedu terrain, mais à pas comptés.

In Europe, academic mobility has a long tradition which began with the birth of the European universities in the middle ages. Recently, European policies were strongly oriented towards the promotion of student and academic mobility and the creation of research networks and projects within Europe. Nevertheless, academic labour markets in Europe remain highly national and many obstacles hinder the development of European careers and the europeanisation/internationalisation of academic recruitments. Two different perspectives will be developed in this paper. First we will document the strong divergences among the national recruitment and careers processes within Europe and the problems raised by this situation. Second, we will draw on two empirical studies we conducted on academic mobility, the first one, led in 1995 in France, Germany and the UK and the second this year in France. Both studies show that most post-does conceived their foreign experience as a personal strategy and aimed at improving their chances for recruitment in their own country. Within Europe, foreign country careers still are an exception due to "accidental" opportunities.

Publié en 2019-01
FLEURBAEY Marc
BOUIN Olivier
15
vues

0
téléchargements
Déréglementation, crise économique, tensions sociales, déstabilisation démocratique, guerre : la période 1980-2030 va-t-elle rejouer le drame de 1890-1940, avec en outre la forte probabilité d’être suivie de cataclysmes environnementaux balayant tout sur leur passage dans la seconde moitié du siècle ? La situation paraît chaque jour plus alarmante et il est intolérable de constater l’écart entre les possibilités considérables, inégalées dans le passé, dont jouissent la plupart des sociétés du monde entier, et la piètre performance des institutions et des gouvernements. Les échecs institutionnels et les problèmes de gouvernance sont partout, dans le secteur privé comme dans le secteur public. Or nous pouvons faire beaucoup mieux, nous pouvons construire une société meilleure. S’appuyant sur le travail d’un panel mondial de chercheurs en sciences sociales, ce manifeste propose une vision fondée sur une nouvelle manière de penser et de réformer nos principaux piliers institutionnels : marchés, entreprises, politiques de protection sociale et mécanismes de délibération démocratique. Il délivre un message d’espoir et un appel à l’action, à un moment où de nouvelles menaces pèsent sur l’avenir et où les idéologies du siècle passé ont été discréditées. Ni la perte des illusions ni l’essor du capitalisme ne devraient justifier la fin de la quête de justice sociale. (Résumé éditeur)

in Annual Review of Sociology Publié en 2018-07
QUACK Sigrid
11
vues

0
téléchargements
In the twenty-first century, global business regulation has come of age. In this article, we review the literature on globalization and business regulation from the angle of transnational governance, a recently evolving interdisciplinary field of research. Despite the multiplicity and plurality of regulatory platforms and products that have emerged over time, we identify common patterns of field structuration and parallel trajectories. We argue that a major trend, both in practice and in scholarly work, is a move away from an idealized convergence around a set of unified global rules; instead, our conceptualizations and our practices of transnational business regulation increasingly demonstrate a concern for the adaptability of transnational rules to resilient and resistant contextual specificities. Another important trend, both in practice and in scholarly fields, is a growing focus on the complex dynamics between rule making on the one hand and rule implementation and monitoring on the other.

in Sogiologie2 Publié en 2018-10
BERKOUK Nicolas
34
vues

0
téléchargements
La composition sociale des écoles d’élite, qui réservent une place très importante aux étudiants issus de la classe dominante, est souvent imputée aux tournois successifs qui trient scolairement et socialement les élèves le long de leur parcours scolaire, très en amont du concours. En se fondant sur le cas particulier de l’École polytechnique, l’article montre que le concours fonctionne lui aussi comme un dispositif de tri social, qui accroît encore les inégalités qui se sont constituées en son amont. En s’appuyant sur la distinction entre les dispositifs d’accès qui relèvent de la concurrence et ceux qui relèvent du parrainage, l’article montre que cette absence de neutralité du concours renvoie à la combinaison des deux logiques au cœur même des épreuves de recrutement, en particulier des épreuves de mathématiques.

By explaining how an Early Music orchestra produces its sound, we can review Howard Becker’s concept of a convention. An orchestra’s sound depends on principles incorporated in things (musical instruments, scores) and bodies (musicians’ techniques).A common set of principles about interpreting a piece of music—principles acquired well before any rehearsal—do not suffice for coordinating a group of musicians. As observations have shown, face-to-face interactions are decisive in this coordination. The conductor is not omniscient and does not impose his interpretation on musicians. Relations based on authority, being unstable, are redistributed among the conductor, soloist and first violin during rehearsals. Recognizing the importance of face-to-face interactions draws attention to the cogency of power relations, which, though omnipresent, are constantly reworked in the situation for producing an orchestra’s sound.

20
vues

20
téléchargements
Durant les dernières décennies, le partage de la valeur produite par les plus grandes entreprises cotées a connu une modification spectaculaire en faveur des actionnaires. Pour autant, parler de financiarisation pour décrire ce phénomène présente le risque d’imaginer une finance auparavant absente et désormais hégémonique. En comparant systématiquement des données portant sur ces entreprises et leurs dirigeants en 1979 et 2009, nous montrons que les carrières des dirigeants sont demeurées remarquablement stables, et polarisées par une opposition entre les financiers et les autres, alors même que les formes et les activités des entreprises financières changeaient radicalement. Pourtant, les transformations dans le partage de la valeur ne sont pas tant une conséquence de ces recompositions du périmètre ou de l’actionnariat des entreprises que l’effet d’une conversion de leurs dirigeants, passés par la finance, aux normes de la valeur actionnariale.

L'analyse de la formation des revenus du travail est-elle une question trop sérieuse pour être laissée aux seuls économistes ? Si l'on en croit bien des contributions de sociologue qui se proposent d'étudier les rémunérations du travail (Langton et Pfeffer, 1994 ; Morris et Western, 1999), c'est cette division du travail disciplinaire qui aurait jusqu'ici prévalu : centrale pour les économistes, la question des rémunérations (comment leur niveau est-il défini et quelles formes prennent-elles ?) serait au contraire traditionnellement ignorée par les sociologues (...).

Sous la direction de FRANÇOIS Pierre Publié en 2011-01
14
vues

0
téléchargements
Les marchés sur lesquels nous échangeons ne sont pas terres arides où s'articuleraient froidement des intérêts calculateurs. Ils sont au contraire saturés de repères et d'échelles – logos, noms propres, critiques, réputations, certifications, labels, titres et statuts – qui contribuent à définir nos choix et, partant, à peser sur les jeux concurrentiels. Comment comprendre le rôle déterminant que joue le critique Robert Parker dans la fixation du prix des vins de Bordeaux ? Après tout, nul appareil coercitif n'impose aux acteurs du monde bordelais de s'appuyer sur ses notes pour fixer leurs prix ; et pourtant nul ne peut les ignorer. C'est donc la puissance de l'institution marchande « Robert Parker » qu'il faut d'abord expliquer. Si ces institutions jouent un tel rôle dans notre vie économique, il nous faut aussi rendre compte de leur origine et de leur transformation : d'où vient par exemple que le Sentier, longtemps associé à l’industrie de la confection, est brutalement devenu synonyme, au tournant des années 1990, de la net-économie naissante ? Genèse et puissance des institutions marchandes sont des énigmes que cet ouvrage propose d’explorer au travers d’un cadre théorique original et d’une série d’études portant aussi bien sur le marché du vin, les firmes de biotechnologies ou la norme ISO 26000. Un livre qui ne manquera pas d’intéresser étudiants et enseignants en sociologie, économie et marketing. [résumé de l'éditeur]

Mobiliser de vieux instruments, travailler sur des partitions antiques, dénicher d'anciens traités, explorer l'iconographie, tels sont les moyens que mettent en oeuvre, depuis une cinquantaine d'années, les musiciens spécialisés dans la musique ancienne pour mieux rendre justice aux oeuvres de Monteverdi, de Bach, de Haendel et de leurs contemporains. Le succès de cette démarche fondée sur le retour aux sources, qui constitue la plus importante évolution dans l'histoire de l'interprétation de la musique sérieuse au cours du XXe siècle, a été rendue possible par la coopération de nombreux acteurs - musiciens, bien sûr, mais aussi programmateurs de concerts, producteurs de disques, éditeurs, critiques, musicologues, facteurs d'instruments - qui ont constitué un nouveau monde de l'art. Le présent ouvrage propose la chronique de sa naissance et de son développement, en mobilisant pour en rendre compte les outils de la sociologie économique : en détaillant les conditions sociales et économiques du succès sans précédent de cette innovation esthétique, il met au jour les dynamiques esthétiques, marchandes, politiques et organisationnelles qui ont rendu possible l'avènement de ce nouveau monde de l'art. [résumé de l'éditeur]

12
vues

12
téléchargements
L’article propose de retracer les carrières des critiques d’art contemporain et de montrer comment celles-ci produisent une morphologie singulière de l’espace des revues traitant d’art contemporain depuis la fin des années 1990. Il montre que les carrières se déroulent en trois temps : celui de la vocation, celui d’une activité frénétique qui les voit, en vain, tenter de gagner leur vie de leur activité d’écriture, et celui enfin, beaucoup plus long, au cours duquel les critiques se consacrent à une autre activité, souvent au sein du monde de l’art. En nous appuyant sur l’analyse de réseau, nous montrons comment ces carrières ternaires nourrissent une structure éditoriale de type centre-périphérie. L’article propose, pour finir, une explication rendant compte de l’existence et de la stabilité de ce régime de la gratuité.

18
vues

0
téléchargements
Quel portrait économique et sociologique peut-on dresser de l'extraordinaire diversité du monde musical, des orchestres subventionnés aux rappeurs en passant par les compositeurs de musique savante, les producteurs de disques ou les enseignants de conservatoire ? Cet ouvrage propose sur ce sujet un dossier clair et richement documenté qui s'adresse aussi bien aux hommes de l'art, aux étudiants ou aux journalistes qu'au citoyen soucieux de prendre la mesure exacte des pratiques musicales de la France d'aujourd'hui.

in Vie et mort des institutions marchandes Sous la direction de FRANÇOIS Pierre, FRANÇOIS Pierre Publié en 2011-01
3
vues

0
téléchargements

23
vues

0
téléchargements
Comment comprendre qu’au cœur des outils mathématiques utilisés quotidiennement par des acteurs financiers pour guider leurs décisions se trouve l’assimilation de deux situations – les situations d’aléa et d’hétérogénéité – que les outils statistiques permettent très inégalement de saisir ? L’article retrace la façon dont l’amalgame entre les situations d’aléa et les situations d’hétérogénéité en vient à jouer le rôle d’une institution déterminante, bien qu’implicite, au sein des raisonnements financiers contemporains. Sont explorées les deux scènes sociales où cette assimilation est susceptible d’être engagée : celle de ses usages théoriques, dans l’espace social où s’écrit et se développe la théorie des probabilités et les usages qui en sont faits en mathématiques financières et en économie ; celle de ses usages pratiques, dans les organisations et les marchés où sont utilisés les modèles qu’elle contribue à fonder, en se concentrant plus particulièrement sur le secteur des assurances.

Suivant