Type
Article de presse ou magazine
Titre
La perspective d'un Brexit dur réactive la crainte d'un éclatement du Royaume-Uni (Interview)
Dans
Marianne
Éditeur
FR
ISSN
12757500
Résumé
FR
L'arrivée de Boris Johnson au poste de Premier ministre, et avec lui la perspective d'un Brexit dur le 31 octobre, refait surgir le spectre de la fin du Royaume-Uni. Analyse : C'est une vieille peur qui reprend vie à chaque nouveau tournant des négociations pour la sortie des Britanniques de l'Union européenne. Le Royaume-Uni pourrait-il éclater par la suite ? La crainte a été ravivée avec l'arrivée au 10 Downing Street de Boris Johnson, agitant la menace d'un Brexit dur, c'est-à-dire sans accord, le 31 octobre. En pleine tournée de séduction entre l'Irlande du Nord et l'Ecosse cette semaine, le Premier ministre tente de chasser toute rumeur de désunion de la Couronne. Pourtant, dans un rapport publié ce 29 juillet, le think tank Institute for Government a encore mis en garde le successeur de Theresa May, déclarant : "M. Johnson pourrait bien réaliser qu'après avoir quitté une union politique (l'Union européenne), il passera une partie de son temps toujours plus grande à en sauver une autre (le Royaume-Uni)". Alors, les risques d'un éclatement du pays sont-ils réels ? Décryptage avec Florence Faucher, professeure au Centre d'études européennes et de politique comparée (CEE) à Sciences Po.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT