Type
Numéro de périodique
Titre
Ethique et gouvernance du climat
Dans
Revue de métaphysique et de morale
Éditeur
FR
Volume
1
Numéro
89
Pages
152 p.
ISSN
00351571
ISBN
9782130734116
Mots clés
Réchauffement climatique, Ethique du climat, Gouvernance, Responsabilités, Anthropocène
Résumé
FR
L’éthique de l’environnement connaît une grande actualité sous la forme des problèmes posés par les changements climatiques globaux. En effet, cette fin d’année 2015 est marquée par un rendez-vous d’importance mondiale à Paris : la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21). Pourtant, si de nombreux enjeux comportent des dimensions éthiques avérées, la réflexion éthique est peu sollicitée. En effet, celle-ci pourrait offrir des ressources tant pour clarifier les implicites éthiques à l’oeuvre dans les négociations que pour imaginer des solutions (innovation éthique) en vue des choix économiques, politiques, voire scientifiques, ainsi que pour la difficile cohabitation de ces domaines. S’il a fallu beaucoup de peine pour constituer le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), prendre en compte ses rapports et améliorer son fonctionnement, le travail sans précédent de coordination entre Etats en nécessitera bien davantage, notamment parce qu’il s’engage sur des durées longues dans une sorte de cosmopolitisme de défi ou de péril commun sans précédent. Il sera sans doute plus difficile de négocier le climat que de faire en sorte qu’on ait un climat en partage, ou plus précisément une température moyenne globale. Le climat n’a pas d’éthique à proprement parlé, mais c’est plutôt l’accélération et l’ampleur du réchauffement de sa température globale dû au forçage externe des activités humaines qui posent des questions éthiques. Par commodité, et en écho au titre mentionné pour ce dossier, nous parlerons d’éthique et de gouvernance du climat. [Premier paragraphe de la présentation de Bernard Reber, pages 3-6 de la revue]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT