Co-auteur
  • LAZAR Marc (2)
  • VALBOUSQUET Nina (1)
Type de Document
  • Livre (1)
  • Thèse de doctorat (1)
Réunit des études d'historiens, de politologues, de sociologues et de juristes français et italiens et des témoignages sur le terrorisme et la violence politique en Italie de la fin des années 1960 aux années 1980, leur historiographie, leurs représentations médiatiques, artistiques et culturelles, les positions de F. Mitterrand à propos des réfugiés italiens, etc.

8
vues

0
téléchargements
La thèse reconstitue les activités et les ramifications transnationales du réseau antisémite, contre-révolutionnaire et anticommuniste animé par Mgr Umberto Benigni de 1917 à 1934 (« Entente romaine de défense sociale »). Mgr Benigni est une figure majeure de l’intransigeantisme catholique, soldat de Pie X dans la lutte acharnée contre le modernisme ; membre de la Curie et professeur renommé, Benigni marque la formation de plusieurs dirigeants de l’Eglise, notamment Eugenio Pacelli, futur Pie XII. Mais Benigni est également un nom récurrent dans l’historiographie sur l’antisémitisme italien en raison de la longue durée de sa carrière de publiciste antisémite ; avant les lois raciales fascistes de 1938, il incarne l’une des principales traditions d’antisémitisme national. À partir des archives privées de Mgr Benigni, des archives du Vatican et des archives du fascisme italien, cette thèse met à jour les activités du prélat romain en relation avec ses plus proches collaborateurs italiens (la revue Fede e Ragione) et français (Mgr Jouin et l’abbé Boulin, autour de la Revue internationale des sociétés secrètes, Le Bloc catholique de Toulouse). Par cet exemple de réseau, c'est une certaine cartographie de l'antisémitisme, de l'engagement intransigeant et de l'extrême droite, qui peut être reconstruite. Les ramifications internationales du réseau sont multiples impliquant différents groupes antisémites britanniques, américains, allemands, suisses ou encore les activistes russes blancs en exil. Une attention particulière est portée aux connexions politiques des catholiques intransigeants autour de Mgr Benigni, notamment avec l’Action française et le fascisme italien.