Co-auteur
  • BLOCH Marie-Aline (10)
  • SARDAS Jean-Claude (7)
  • GAND Sébastien (4)
  • POULARD Frédéric (3)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (15)
  • Partie ou chapitre de livre (13)
  • Communication non publiée (12)
  • Livre (4)
  • Voir plus
in Formes et structures du salariat : crise, mutation, devenir. Tome 2 - Des normes et transformations du travail salarié Publié en 2011-03
HENAUT Leonie
3
vues

0
téléchargements

in Les groupes professionnels en tension. Frontières, tournants, régulations Publié en 2012-05
1
vues

0
téléchargements
Présentation de l'ouvrage par l'éditeur Les métiers naissent, se développent, meurent. Ils forment des êtres collectifs aux frontières mouvantes, dans lesquels gravitent et coopèrent des acteurs aux statuts divers : aux côtés des professionnels, interviennent souvent des amateurs, des profanes, des bénévoles. Ce livre fait le choix d’interroger leur présence et leurs activités, car elles aident à comprendre le monde social des professionnels. Il se penche également sur les moments-clés qui marquent l’histoire des groupes professionnels, aussi bien dans les temps incertains de leur émergence, que lorsqu’il s’agit de développer de nouvelles spécialités ou encore de faire face à des changements soudains de leur cadre d’exercice. Il montre aussi que ce n’est pas sans tensions que se négocie le contrôle de l’activité ou de la formation, et que les modalités de régulation des carrières peuvent prendre des formes surprenantes.

Cette communication n'a pas de résumé.

in Sociétés contemporaines Publié en 2007-01
HENAUT Leonie
0
vues

0
téléchargements
À partir du cas d'un musée de costumes parisien, cet article traite de la manière dont un musée fait face aux changements que connaît le domaine de la restauration des oeuvres d'art depuis les années 1970 en France. Ces changements sont culturels et technologiques, mais aussi internes au groupe des restaurateurs: un nouveau profil professionnel apparaît, rassemblant des personnes ayant suivi une formation universitaire et non une formation artisanale, t'élude du lien entre changement du contenu du travail et transformations de la division du travail au sein de l'institution, montre que les restauratrices issues des nouvelles formations qui entrent au musée prennent appui sur le changement de l'activité pour revaloriser leur position par rapport aux anciennes restauratrices et aux conservatrices.

6
vues

0
téléchargements
Si la restauration des collections fait partie de missions des conservateurs de musées français, c'est aussi l'activité par laquelle se définissent les restaurateurs d’œuvres d'art. Les deux groupes professionnels sont liés par une division du travail et coopèrent à la réalisation de travaux de restauration. En France, ce système d'interdépendance a connu une perturbation née de la montée en qualification des restaurateurs qui commencent à se regrouper et à porter des revendications quant à la légitimité de leur expertise. Après avoir présenté la première vague de ces protestations, étude des différentes stratégies mise en œuvre par les conservateurs afin de contenir l'ascension de ce groupe de spécialistes.

in Sociologie des arts, Sociologie des sciences Publié en 2006-01
HENAUT Leonie
2
vues

0
téléchargements

Ce rapport propose une description et une analyse de l’activité d’aide à domicile. L’enquête a porté sur le réseau des proches, aidants et soignants, intervenant auprès de personnes atteintes de troubles psychiques et cognitifs. Les aides visent à assurer le bien‐être des personnes en apportant soins et assistance. Mais ce souci ne suffit pas à caractériser leur activité : à chaque instant, les aides doivent composer entre des aspirations contradictoires, comme la protection et l’autonomie, et assumer des prises de risque. Nous n’opposons pas leur activité réelle à des principes abstraits, nous faisons au contraire l’hypothèse que ce sont les pratiques des aides qui peu à peu, à partir des situations d’épreuve, donnent un sens concret à de telles notions. En trouvant des façons de les composer, elles montrent que leur mise en oeuvre est possible. Selon une méthode ethnographique, nous avons suivi treize cas, entre six et dix-huit mois, choisis dans trois services d’aide à domicile contrastés, en mettant l’accent sur les moments d’épreuve, qui montrent en permanence ces compromis obligés de l’action en situation : problèmes d’hygiène, de médicaments, de clés, risque de chute, décision de placement, relation à la famille, etc. Le principal rendu de notre recherche est la mise en récit de ces treize expériences collectives. Comment faire faire quelque chose à des personnes qui ne l’ont pas demandé ou n’en voient pas l’intérêt ? À condition d’en restituer aussi la valeur positive, deux notions ambiguës, la ruse et la fiction, aident à mieux comprendre l’expérience du domicile, et les compétences des personnels et des proches. L’aide est installation incertaine d’une relation, d’un espace commun. Instaurer cette fiction partagée fait en partie porter par l’aidant à la place de l’aidé son exigence d’autonomie : traiter en être autonome la personne fragilisée, c’est faire persister ce qui n’est plus tout à fait là. Curieuse autonomie, par procuration, qui doit être supposée et supportée par les autres pour exister. C’est tout l’enjeu éthique, politique et social de la relation d’aide : l’invention d’une autonomie élargie au collectif.

6
vues

0
téléchargements
La concurrence est omniprésente dans nos sociétés et semble s’imposer aux acteurs qui en subissent les effets. Et s’il en était autrement ? Les auteurs de cet ouvrage invitent à changer le regard habituellement porté sur ce phénomène, pour s’interroger sur ses possibilités. Mettre en concurrence des individus, des produits, des services ou des organisations, ne va pas de soi. Cela suppose d’opérer des comparaisons et de les instrumenter, de préciser sous quel aspect les entités sont semblables ou dissemblables. Les acteurs ne restent pas passifs dans ces situations et doivent négocier, résister et s’interroger sur les bonnes conventions de mesure à adopter. Par-delà leur pertinence, c’est la légitimité des modalités de la compétition qui peut être discutée. La perspective adoptée par l’ouvrage permet de parcourir une grande variété de terrains d’enquêtes (hôpital, industrie télévisuelle, marché du bio, musées, écoles de commerce, industrie high-tech, recherche, enseignement supérieur, secteur associatif), qui sont tous traversés par des luttes concurrentielles. Au fil des chapitres, la concurrence se révèle comme un processus collectif, aux mains de nombreux acteurs et dispositifs qui participent à la modeler, à l’organiser et à la faire évoluer sans parvenir nécessairement à la contenir. [Résumé de l'éditeur]

in Faire la concurrence Sous la direction de HENAUT Leonie Publié en 2016-05
5
vues

0
téléchargements

Publié en 2017-05
PERIAC Elvira
GAND Sébastien
BLOCH Marie-Aline
14
vues

14
téléchargements
Les personnes âgées de 75 ans et plus représentent en France une personne sur dix, et 85 % d’entre elles ont au moins une pathologie. Ainsi, les parcours de santé pilotes PAERPA (Personnes Âgées en Risque de Perte d’Autonomie), expérimenté dès 2013, ont pour objectif que les personnes âgées reçoivent les bons soins, par les bons professionnels, dans les bonnes structures, au bon moment, le tout au meilleur coût. L’évaluation de l’expérimentation PAERPA, en plus d’un suivi d’indicateurs, s’articule autour de deux démarches complémentaires : évaluation qualitative et évaluation d’impact. Portée par l’équipe des chercheurs de Mines Paris Tech-EHESP-CNRS, l’évaluation qualitative s’est appuyée sur des diagnostics territoriaux et des entretiens pour analyser les facteurs clefs de succès, voire d’échec, des dispositifs PAERPA. Le travail d’évaluation qualitative met en évidence l’engagement de dynamiques territoriales positives (perspectives d’évolution importantes à travers une approche parcours, décloisonnement des différentes parties prenantes), certaines réalisations produisant des effets encourageants (soutien apporté aux professionnels de santé libéraux par la CTA, découverte de pratiques professionnelles auparavant ignorées, intérêt manifeste pour les dispositifs transitoires entre hôpital et EHPAD ou entre hôpital et domicile, etc.).

Suivant