Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

L'État social et les jeunes en Europe : analyse comparée des politiques de citoyenneté socioéconomique des jeunes

 

Notice

Type:   Thèse de doctorat
 
Titre:   L'État social et les jeunes en Europe : analyse comparée des politiques de citoyenneté socioéconomique des jeunes
Titre traduit:   YYoung people and the welfare state in Europe : comparative analysis of youth welfare citizenship
 
Auteur(s):   Chevalier, Tom (PhD) - Centre d'études européennes de Sciences Po (Auteur)
 
Directeur de la thèse:   Palier, Bruno (1966-...) - Centre d'Études Européennes et de Politique Comparée (Directeur de thèse ou de mémoire)
 
Date de soutenance:   2015-12-09
 
Établissement de soutenance:   Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
 
Notes:   Programme doctoral en Science politique
 
Mots-clés:   [fr] jeunesse, Protection sociale, Education, Politique de l'emploi, Jeunesse Politique publique Europe de l'Ouest Études comparatives, Jeunesse Travail Politique publique Europe de l'Ouest Études comparatives, Éducation et État Europe de l'Ouest Études comparatives [en] Young people, Welfare state, Education, Employment policy
 
Résumé:   [fr] Cette thèse propose une typologie rendant compte de la diversité des politiques publiques visant à promouvoir l'indépendance des jeunes, ou leur citoyenneté socioéconomique, en Europe. Elle repose sur deux dimensions. La première concerne l’action publique lorsqu’elle vise à promouvoir l’emploi des jeunes grâce à la politique d’éducation et la politique de l’emploi : c’est l’enjeu de la citoyenneté économique des jeunes. Elle peut être inclusive, lorsqu’un pays est fortement macrocorporatiste, ou sélective, lorsque le macrocorporatisme est faible, selon que cette action délivre des compétences à tous les jeunes ou à une partie seulement. La deuxième dimension renvoie à l’action publique lorsqu’elle délivre directement une aide publique aux jeunes. C’est l’enjeu de la citoyenneté sociale des jeunes. Elle peut être familialisée dans les Etats-providence de tradition Bismarckienne, lorsque les jeunes sont considérés comme des enfants, ou individualisée dans les Etats-providence de tradition Beveridgienne, quand ils sont vus comme des adultes. En croisant ces deux dimensions, on obtient quatre régimes de citoyenneté socioéconomique, avec une citoyenneté habilitante (inclusive/individualisée), une citoyenneté encadrée (inclusive/familialisée), une citoyenneté de seconde classe (sélective/individualisée), et une citoyenneté refusée (sélective/familialisée). Dans une première partie empirique, nous classons 15 pays d’Europe de l’Ouest dans cette typologie, après avoir élaboré deux indices synthétiques de citoyenneté économique et de citoyenneté sociale. Puis, dans une deuxième partie empirique, nous procédons à quatre études de cas représentatifs de chaque régime, à savoir la Suède, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France.

[en] This dissertation proposed a typology that accounts for the diversity of public policies promoting young people’s independence, i.e. what I call ‘youth welfare citizenship’, in Europe. This typology is built around two dimensions. The first dimension relates to public intervention on the school-to-work transition in order to promote the access to employment for young people, through the education policy and the employment policy: this is the issue of youth economic citizenship. It can be encompassing, when a country is strongly macrocorporatist, or selective, when it is not, according to the distribution of skills among the youth population. The second dimension has to do with public aids from the state towards young people: this is the issue of youth social citizenship. It can be familialized in Bismarckian welfare states, where young people are seen as children, or it can be individualized in Beveridgian welfare states, where young people are deemed to be adults. Combining these two dimensions, we end up with four regimes of youth welfare citizenship: an enabling citizenship (inclusive/individualized), a monitored citizenship (inclusive/familialized), a second-class citizenship (selective/individualized), and a denied citizenship (selective/familialized). In the first empirical part, I classify 15 western European countries into the typology by building two synthetic indices of youth economic citizenship and youth social citizenship. Then, in the second empirical part, I proceed to four case studies, each representing a regime of the typology: Sweden, Germany, the United Kingdom, and France.