Type
Article
Titre
Covid-19 : Quelle solidarité européenne ?
Dans
Les Dossiers du CERI
Éditeur
FR : Sciences Po - CERI
Numéro
en ligne
ISSN
22680632
Mots clés
Covid-19, Union européenne, solidarité, crise économique
Résumé
FR | EN
La crise du Covid-19 a ramené à l’avant-scène des débats publics la question essentielle de la solidarité entre les Etats membres au sein de l’Union européenne (UE). Lors des premiers signes de la pandémie en Europe au début de l’année 2020, le réflexe de ces derniers a été de se tourner d’abord vers des solutions nationales. Il est vrai que les questions sanitaires n’ont jamais fait partie des compétences explicites de l’UE. Les pays ont mis en place des plans de confinement nationaux sans réelle harmonisation européenne. Alors que l’Italie, la France ou la République tchèque décrétaient entre le 9 et le 16 mars 2020 des mesures de confinement contraignant les citoyens à une mobilité réduite et contrôlée, les Pays-Bas et la Suède choisissaient la stratégie de l’immunité collective basée sur l’autodiscipline des citoyens. Les Néerlandais l’ont vite abandonnée pour passer à ce qu’ils ont appelé un « confinement intelligent » : tous les commerces sont restés ouverts mais des gestes barrières ont été imposés. Les fermetures de frontières sont également intervenues dans l’espace Schengen sans véritable harmonisation. Très tôt, l’Allemagne a instauré des contrôles avec ses voisins, sans pour autant interdire totalement la libre-circulation. Au contraire, la Pologne et l’Autriche ont décrété une fermeture complète de leurs frontières y compris aux autres Européens. Enfin, plusieurs Etats membres ont refusé de livrer du matériel médical à leurs voisins. Devant la pénurie de masques, l’Allemagne et la France ont effectué des réquisitions sur leur territoire national et interdit toute exportation. De même, l’accès aux masques importés de Chine a fait l’objet d’une concurrence acharnée entre Etats membres dès le début de la pandémie.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT