Type
Contribution à un site web
Titre
Le bel avenir de la migration
Dans
The Conversation
Résumé
FR
L’Union européenne a pensé jadis la migration dans un contexte calme et stable qui se nourrissait encore des vieux schémas d’autrefois. A ce compte-là, les accords de Schengen – qui se sont construits de 1985 à 1995 – semblaient être une solution habile et relever de l’égoïsme du possible : à la fin du siècle dernier, la vieille Europe pouvait se laisser bercer par des apparentes certitudes. En adoptant une politique de « fermeté » à l’égard de « l’extérieur » et en construisant un rempart aux frontières externes de l’Union, elle se croyait solide dans ses nouvelles bastilles, déléguant l’essentiel du travail de surveillance aux États qui garnissaient son flanc sud…

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT