Co-auteur
  • AWENENGO DALBERTO Séverine (5)
  • CUTOLO Armando (5)
  • MARCHAL Roland (5)
  • MARSHALL-FRATANI Ruth (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (33)
  • Numéro de périodique (12)
  • Partie ou chapitre de livre (5)
  • Livre (2)
  • Voir plus
[résumé du numéro spécial] On observe depuis quelques années en Europe un regain de forces nationalistes-conservatrices, national-populistes ou nationalistes et populistes. Si le populisme et le nationalisme ont en commun – la défense de la souveraineté contre les effets de la mondialisation, la défense du « peuple » contre les élites, le rejet du multiculturalisme et de l’universalisme… –, ces termes renvoient aussi à des idéologies et à des pratiques politiques souvent très différentes d’un pays à l’autre. Effectuant un vaste tour d’horizon des principales formations populistes et nationalistes dans le monde, ce numéro permet de cerner les contours d’un phénomène politique complexe et de grande ampleur.

Cet article montre que les logiques d'enrégimentement dans les mouvements patriotiques ne se réduisent pas à une logique utilitariste de rétribution du militantisme. Il souligne au contraire que cet engagement s'inscrit dans l'histoire des luttes syndicales estudiantines et dans une forme de sociabilité urbaine qui contribuent à façonner une « cause », celle d'une jeunesse résistante émancipée du joug des aînés. Cet angle permet de s'interroger sur les carrières en radicalité qui se forgent dans le cadre de ces mobilisations.

in Cultures et conflits Publié en 1994
BANEGAS Richard
34
vues

0
téléchargements
Quels sont les processus qui conduisent à la "démocratisation" d'un régime ? Les modèles d'analyse et les approches classiques privilégient généralement la recherche des causes, l'établissement d'une "liste" de pré-conditions nécessaires pour que la transformation démocratique ait lieu. Toutefois, à vouloir systématiquement rechercher les causes, le pourquoi de ses transformations, on néglige les logiques propres des transitions démocratiques, périodes ambigües où la norme démocratique tend à s'imposer, les propriétés contextuelles, propriétés qui permettent de comprendre les problèmes de gestion des réformes, de légitimation, de consolidation démocratique ou les phénomènes de mobilisation collective. La compréhension de ces transitions passe donc par l'analyse de ses situations en terme de crises politiques, de fluidité politique.

in COGITO, la lettre de la recherche à Sciences Po Publié en 2016-06
AWENENGO DALBERTO Séverine
8
vues

0
téléchargements
La vie politique et sociale des papiers d’identification en Afrique est un projet soutenu par l’Agence nationale de la recherche pour la péridoe 2016-2009 et coordonné par Richard Banégas (Sciences Po-CERI) & Séverine Awenengo Dalberto (CNRS-CEMAf). (Premières lignes)

in Genèses Sous la direction de AWENENGO DALBERTO Séverine, BANEGAS Richard Publié en 2018-10
102
vues

0
téléchargements
Sommaire du dossier Séverine Awenengo Dalberto, Richard Banégas Citoyens de papier : des écritures bureaucratiques de soi en Afrique Louise Barré « Mettre son nom » : revendications familiales au sein de procédures d’identification (Côte d’Ivoire 1950-1970) Sidy Cissokho Culture professionnelle et culture de l’État Notes sur l’institution du permis de conduire au Sénégal Laurent Fourchard Citoyens d’origine contrôlée au Nigeria Armando Cutolo, Richard Banégas Les margouillats et les papiers kamikazes Intermédiaires de l’identité, citoyenneté et moralité à Abidjan

in Genèses Publié en 2018-10
CUTOLO Armando
32
vues

0
téléchargements
L’article analyse l’activité des démarcheurs informels (surnommés « margouillats ») qui, autour du palais de justice d’Abidjan, « font sortir les papiers », en particulier les certificats de naissance et de nationalité, dont ils travaillent à l’obtention pour les requérants qui viennent en faire la demande. Il décrit leur insertion dans les pratiques administratives de production documentaire et les réseaux interpersonnels de la « chaîne alimentaire » du Palais. L’important est moins l’analyse de la corruption bureaucratique que les justifications morales apportées à la marchandisation de la nationalité. Se focalisant sur l’espace moralement liminal de production d’un faux document d’identité, l’article fait l’hypothèse que les intermédiaires n’effacent pas les frontières politiques de la citoyenneté mais prolongent au contraire, par capillarité, l’action discriminante de l’État dans la rue.

in Afrique contemporaine Publié en 2018-09
21
vues

0
téléchargements
En contrepoint d’études « post-conflit », très macropolitiques, cet article envisage l’après-guerre en Côte d’Ivoire sous un angle micro-local, par un focus sur le bas-fond de Gobelet, un bidonville d’Abidjan, dont un groupe de « Jeunes Patriotes sans abri » avait pris le contrôle. L’article montre comment ces jeunes ont su manier le patriotisme pour négocier leur précarité. Il examine les conflits locaux et les compromis auxquels cette prise de pouvoir a donné lieu. Des arrangements qui indiquent que la révolution sociale du bas-fond s’est muée, après-guerre, en révolution passive. En épilogue, l’article suggère que c’est moins le changement de régime que la violence de classe de « l’Émergence » qui aura finalement eu raison de cette expérience politico-générationnelle du bas-fond de Gobelet.

40
vues

0
téléchargements
En septembre 2015, un putsch perpétré par les soldats du Régiment de sécurité présidentielle, bras armé de l’ancien régime, interrompt brutalement la transition engagée onze mois plus tôt après la chute de Blaise Compaoré. Une vague de mobilisations citoyennes se lève alors dans le pays pour exiger leur départ et le respect de la « souveraineté du peuple » qui s’exprime dans la rue. En moins d’une semaine, la conjugaison des pressions externes et internes – notamment de l’armée loyaliste – fait échouer ce que les manifestants qualifient de « coup d’État le plus bête du monde ». Quelques mois plus tôt, sur le campus de l’université de Ouagadougou, les étudiants organisaient un débat en plein air sur ce RSP qui menaçait le processus démocratique. Leurs propos sont restitués ici, verbatim. Ces prises de parole publiques ne sont pas seulement prémonitoires ; elles expriment aussi une forme de vigilantisme civique qui s’affirme de pair avec une herméneutique subalterne de l’Histoire.

in Politique africaine Publié en 2001-06
BANEGAS Richard
WARNIER Jean-Pierre
4
vues

0
téléchargements
En une quinzaine d’années, les sociétés africaines ont connu de profonds bouleversements qui n’ont pas seulement affecté les structures sociales, économiques et politiques, mais aussi les pratiques individuelles, les codes de moralité et les imaginaires sociaux. L’effondrement des autoritarismes postcoloniaux, la libéralisation des espaces publics, mais aussi l’enlisement des processus de démocratisation et la généralisation de la violence, ont indéniablement contribué à transformer les représentations du pouvoir et de l’accumulation légitime jusque-là en vigueur. La crise généralisée de l’État et de l’administration, la mise en oeuvre des plans d’ajustement structurel et l’informalisation croissante des économies, l’effondrement des systèmes scolaires et l’explosion du chômage, le développement de la criminalité et des conflits armés, la compétition pour l’appropriation des ressources, mais aussi la circulation accélérée des individus et des marchandises dans un contexte de globalisation culturelle, sont autant de facteurs qui ont considérablement dévalué l’image de certaines figures sociales du pouvoir et de la réussite – en particulier celles du fonctionnaire, du «DG» ou de l’officier qui occupaient auparavant une place centrale dans les imaginaires populaires du succès (...).

Sous la direction de CHRÉTIEN Jean-Pierre, BANEGAS Richard Publié en 2011-06
22
vues

0
téléchargements
Since the early 1990s, the African Great Lakes region has experienced a series of traumas that have profoundly disrupted its geopolitical, economic, social, and demographic stability. Despite numerous peace accords, political compromises, and international interventions, the region has yet to eliminate the tensions that regularly manifest in hate and violence. Featuring contributions from historians, sociologists, anthropologists, and political scientists, this collection accounts for the omnipresent "metastases of hatred and violence" in the Great Lakes region. Through a series of detailed case studies, contributors outline the genealogy and historicity of violence in the region while remaining sensitive to the singular, contingent experiences of each country.

Suivant