Co-auteur
  • VITALE Tommaso (18)
  • CHAUVIN Sébastien (10)
  • NAUDET Jules (4)
  • PAUGAM Serge (3)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (31)
  • Partie ou chapitre de livre (18)
  • Communication non publiée (5)
  • Entretien (4)
  • Voir plus
in Mélanges de l'école française de Rome. Italie et Méditerranée Publié en 2008
12
vues

0
téléchargements

Sous la direction de AUTHIER Jean-Yves, BAGGIONI Vincent, COUSIN Bruno, FIJALKOW Yankel, LAUNAY Lydie Publié en 2019-03
19
vues

0
téléchargements
Face à l’urbanisation croissante de la planète et à la mondialisation qui donnent parfois l’impression d’une homogénéité globale, la comparaison internationale entre villes est devenue un enjeu majeur. Nombre d’organisations publiques et privées classent ainsi les métropoles selon des critères standardisés. Dans le champ académique, la circulation transnationale et les injonctions à l’internationalisation des recherches nourrissent les démarches comparatistes. Mais pourquoi et comment comparer ? Quels sont les avantages, les difficultés, les limites et les pièges de la comparaison ? Cet ouvrage réunit une vingtaine de chercheurs en sociologie urbaine, qui pratiquent dans leurs travaux la comparaison internationale. Leurs contributions illustrent en quoi, et à quelles conditions, la comparaison peut permettre de mieux analyser les structures sociospatiales, les processus, les normes et les catégories de pensée. Elles montrent aussi, au-delà de l’approche monographique souvent adoptée dans l’étude des villes, ou en complément de celle-ci, comment différentes façons de comparer permettent de monter en généralité et de développer l’inventivité théorique.

in Geographies of the Super-Rich Publié en 2013
COUSIN Bruno
CHAUVIN Sébastien
3
vues

0
téléchargements

Sous la direction de CHAUVIN Sébastien, CLEGG Peter, COUSIN Bruno Publié en 2018
17
vues

0
téléchargements
This edited collection examines the realities of the last remnants of the European colonial empires in the Caribbean, namely the British, Dutch and French overseas territories. Although known and perhaps infamous for their role as high-end tourist destinations and financial centres, these small jurisdictions are complex and multifaceted places. While this volume considers their role as financial centres, it does so from alternative and original perspectives by examining how the sector shapes the internal dynamics of these Caribbean societies, and how it is itself shaped by global trends. A range of contributions is included that highlight other key issues. Political relations between the territories and their metropolitan centres and with the European Union are the focus of several chapters, highlighting the stresses and strains, and in many cases the unfulfilled expectations of devolved governance. Further chapters describe the economic instability and factors of political conflict faced by some of these societies and the available options to address them. Finally, several chapters reflect more specifically on the territories’ internal social and ethnic dynamics, and the hierarchies and inequalities that result. Bringing together a variety of different disciplinary perspectives, from political science to sociology, and from anthropology to geography, this book will be of great interest to any academic or student who wishes to see how an often overlooked part of the world is actually a key site of socio-economic transformation and a crucial nexus in global affairs.

in Dictionnaire des inégalités Publié en 2014
COUSIN Bruno
0
vues

0
téléchargements

15
vues

0
téléchargements
À travers une approche articulant plusieurs comparaisons — interlocale, internationale et interconceptuelle — cet article identifie, au sein de la mosaïque sociospatiale des grandes métropoles européennes, une configuration d’autoségrégation des classes supérieures et un rapport à la mixité que la recherche avait ignorés jusqu’ici. Ce mode spécifique de production et d’habitat de la ville est analysé dans des quartiers à forte concentration de cadres, proches des nouveaux centres d’affaires, et est qualifié de refondation. En effet, il ne peut être ramené à la préservation d’un entre-soi bourgeois traditionnel, à de la gentrification progressive ou à de la sécession périurbaine ; ni à une combinaison quelconque des trois. Il s’agit au contraire d’un phénomène original, dont les traits constitutifs ainsi que les déclinaisons à Paris et à Milan ne peuvent être pleinement appréhendés que par une démarche compréhensive.

Suivant