Type
Web site contribution
Title
Déconfiner les politiques migratoires : lacunes et biais des débats scientifiques
In
Cogito. Le magazine de la recherche
Keywords
politiques migratoires, recherches universitaires
Abstract
FR | EN
Les recherches existantes sur les politiques migratoires portent principalement sur les politiques d’immigration et d’intégration dans les démocraties occidentales. Comme dans les autres domaines des sciences sociales, cet ethnocentrisme est le reflet de la géographie des institutions scientifiques, de l’économie du financement de la recherche et de la politique des publications universitaires. Ces limites, outre les des questions éthiques qu’elles soulèvent, font aussi obstacle à notre compréhension des processus et des dynamiques politiques qui structurent les migrations internationales, en négligeant des réalités empiriques importantes, notamment dans les pays du Sud. Documenter des cas peu étudiés de politiques migratoires dans le monde en développement est une façon évidente de remédier à ce problème. Pour autant, l’avenir de ces recherches ne se résume pas à produire plus de travaux sur les « autres non occidentaux ». Il s’agit aussi d’utiliser des études de cas spécifiques et développer des recherches comparatives entre différents types d’États et contextes politiques. Ces deux approches permettraient de pointer les angles morts de certaines théories et d’ouvrir de nouvelles voies de recherche. Pour ce faire, on pourrait commencer par examiner des contextes politiques en apparence très différents et comparer, si l’on veut, les pommes démocratiques et les poires autoritaires. On pourrait également accorder plus d’attention à l’histoire. Une telle démarche ne prétendrait pas seulement à prendre davantage en compte les cas de pays du Sud, mais permettrait d’élargir, de modifier ou de reformuler les théories développées jusqu’à présent sur les migrations.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT