Type
Livre
Titre
L'Etat et la toxicomanie : Histoire d'une singularité française
Auteur(s)
Éditeur
Paris : Presses Universitaires de France
Pages
370 p.
ISBN
2130501184
Mots clés
Toxicomanie, Politiques publiques de santé, Cadres cognitifs, Croyances collectives
Résumé
FR
Ce travail part d'un constat : la plupart des pays européens ont réagi aux menaces suscitées par l'épidémie de sida et par la dégradation de la situation sociale de beaucoup de toxicomanes ; la France, elle, a longtemps refusé de mettre en place une politique publique palliative de soins aux usagers de drogues, dite de "réduction des risques", et s'appuyant, entre autre chose, sur une distribution extensive des produits de substitution comme la méthadone. Jusque dans les années 94-95, en effet la politique française en la matière privilégiait, les interventions curatives, dans le cadre d'un objectif général d'abstinence. Comment expliquer cette situation singulière ? Comment comprendre que les milieux spécialisés concernés mais aussi l'Etat français aient rejeté aussi longtemps une politique (palliative) et un outil (la méthadone) présentés dans beaucoup de pays comme indispensables dès la fin des années quatre-vingt ? Partant de l'hypothèse qu'il n'y a guère d'action sans croyance, l'auteur s'attache à montrer comment s'est constitué, diffusé puis finalement institutionnalisé un corpus de croyances peu favorable à la mise en place d'une telle politique et à l'introduction des produits de substitution. Il montre que ceux qui ont défini et conduit la politique de soins aux toxicomanes, en France, ont persévéré "aussi longtemps" dans la voie qu'ils avaient tracée, parce qu'ils avaient de bonnes raisons pour continuer de croire à ce qu'ils ont cru et, donc, d'agir comme ils ont agi. Ce livre constitue une contribution originale à l'analyse sociologique des croyances collectives, c'est-à-dire partagées par un grand nombre d'individus.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT