Type
Article de presse ou magazine
Titre
Pandémie : les Français de plus en plus réticents face aux mesures limitant les libertés publiques
Dans
The Conversation
Éditeur
FR
Pages
en ligne - p.
Résumé
FR
De nombreuses mesures de limitations des libertés publiques ont été prises par les pays confrontés à la pandémie de Covid-19. Dans les faits, cette crise a autorisé la mise entre parenthèses d’un certain nombre de valeurs essentielles pour les démocraties occidentales : libertés de circulation et d’entreprendre, libertés de réunion et de manifestation ainsi que, de façon indirecte, droit à la vie privée et familiale et droit à l’éducation. En France, la théorie des circonstances exceptionnelles ou encore l’article L. 3131-1 du code de la Santé publique ont pu servir d’appui à ces mesures privatives de libertés avant le vote d’un état d’urgence sanitaire par la loi du 23 mars 2020. L’une des traductions les plus spectaculaires de cette limitation des libertés réside probablement dans le confinement à domicile qui, au 7 avril 2020, concernait 4 milliards de personnes. Ce chiffre qui semblait pourtant difficile à imaginer il y a seulement quelques semaines interroge sur les formes de résilience des citoyens. Dans cette configuration nationale et internationale particulière, il a semblé utile de s’intéresser aux attitudes des Français sur ces mesures privatives de libertés. (début de l'article)

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT