Type
Article
Titre
Une collaboration économique et sociale : consuls et protecteurs des marchands ottomans à Vienne et à Trieste au XVIIIe siècle
Dans
Les Cahiers de la Méditerranée
Éditeur
FR : Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine
Volume
98/2019
Pages
57 - 74 p.
ISSN
03959317
Mots clés
eighteenth century, Vienna, Trieste, social history, political history, urban history, Ottoman Empire, dix-huitième siècle, Vienne, Trieste, histoire sociale, histoire politique, histoire urbaine, Empire ottoman
Résumé
FR | EN
Cet article propose une histoire comparée de la création du consulat général des Ottomans de Vienne et du consul des nations grecque et ottomane à Trieste au dix-huitième siècle. Dans le cadre d’une monarchie composite comme celle des Habsbourg d’Autriche, le consulat relève de la collaboration d’un marchand, d’une famille, d’une nation ou d’un corps constitué au gouvernement exercé par le prince. Le consulat permet de sécuriser des sources de revenu d’un marchand, d’institutionnaliser une position de domination sociale ou de récompenser sous la forme d’une rente un serviteur ou une famille zélée. Les avantages que représente le consulat sont disputés entre les marchands et les corps constitués ; le service de la monarchie est en conséquence attractif. Le consulat n’est par ailleurs ici qu’une modalité parmi d’autres d’association des marchands ottomans au commerce de la monarchie autrichienne.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT