Auteurs Centres de recherche Disciplines et Collections Projets
Français English
 
 

Iran : une époque révolue ?

 

Notice

Type:   Numéro de périodique
 
Titre:   Iran : une époque révolue ?
 
Auteur(s):   Adelkhah, Fariba (1953-...) - Centre de recherches internationales (Directeur de publication ou de collection)
 
In:   Les Dossiers du CERI
 
Date de publication:   2013-05
 
Éditeur:   FRANCE  :  Centre de recherches internationales
 
ISSN:   22680632
 
Contenu:   Iran : une époque révolue ?, Fariba Adelkhah .- L'élection présidentielle de 2013 : un premier pas vers la normalisation des relations entre l'Iran et la "communauté internationale" ?, Clément Therme.- Iran-Irak : la leçon des sanctions, François Nicoullaud.- Les sanctions, facteurs de crise ou choc salutaire pour l'économie iranienne ?, .- Thierry Coville.- Question ancienne, nouveau problème : la République islamique d’Iran face à l’ethnicité , Gilles Riaux.- Electorat spolié, lobby prospère ? Les sunnites d’Iran et l’élection présidentielle de 2013, Stéphane A. Dudoignon.- La représentation de l’infidélité dans le cinéma iranien sous Mahmoud Ahmadinejad, Asal Bagheri.
 
Résumé:   [fr] Il serait vain de décrypter l’élection présidentielle de 2013 à la lumière de celle de 2009, surtout lorsque l’on s’est mépris sur le sens de cette dernière, et plus largement sur celui des deux mandats de Mahmoud Ahmadinejad (2005-2013). Certes, il est clair que les résultats du scrutin de 2009 ont été le fruit d’une « ingénierie électorale », comme l’on dit en Iran, moins sans doute par bourrage des urnes que par « correction » informatique des chiffres de 2005 à l’avantage du Président sortant. Il est également su que le mouvement de protestation civique contre la fraude – « Où est mon vote ? », demandaient les manifestants – a été impitoyablement réprimé. Mais ces évidences ne doivent pas en dissimuler deux autres. Si Mahmoud Ahmadinejad n’avait sans doute pas gagné l’élection au premier tour, il ne l’avait pas pour autant perdue : on ne saura jamais le nombre de voix qu’il avait effectivement réunies sur son nom, mais nul ne peut dire que celui-ci était insignifiant.
 
 

Résolveur de liens