Co-auteur
  • PORTIER Philippe (53)
  • CHARILLON Frédéric (7)
  • JAFFRELOT Christophe (6)
  • LACROIX Stéphane (4)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (46)
  • Rapport (27)
  • Partie de rapport (26)
  • Livre (18)
  • Voir plus
in COGITO, la lettre de la recherche à Sciences Po Publié en 2017-10
1
vues

0
téléchargements
Les diasporas développent-elles un nationalisme de longue distance qui s’exprimerait sur un mode très radical (fermé à tout compromis, extrémiste) et permettrait le renforcement de l’identité ethnique des « dispersés » ? Telles sont les questions abordées par Alain Dieckhoff, directeur de recherche CNRS et directeur du Centre de recherches internationales de Sciences Po dans son article The Jewish Diaspora and Israel: belonging at distance (Nations and Nationalism, avril 2017). Il expose ici sa démarche et ses résultats.

in Observatoire international du fait religieux (bulletin n°24 - décembre 2018) Sous la direction de DIECKHOFF Alain, PORTIER Philippe Publié en 2019-01
7
vues

0
téléchargements
Éditorial du bulletin n°24 de l'Observatoire international du fait religieux.

in L'Europe. Encyclopédie historique Publié en 2018-10
25
vues

0
téléchargements
Entrée "Saint-Sépulcre" de l'encyclopédie

Sous la direction de CHARILLON Frédéric, DIECKHOFF Alain Publié en 2011
1
vues

0
téléchargements
Lutte des peuples pour instaurer la démocratie, chutes successives des régimes autoritaires, des pays du Maghreb à ceux du Golfe, un même élan porteur d'espoir parcourt ces États. Sur ces mutations en cours, depuis début 2011, la nouvelle édition de la collection "Mondes émergents" esquisse des pistes de réflexion, en s'intéressant particulièrement aux révolutions survenues en Egypte et en Tunisie. En complément sont étudiées, outre les activités d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, la place de l'islam dans les sociétés arabes ainsi que les évolutions récentes de la Turquie et dans les territoires palestiniens.

110
vues

0
téléchargements
Entretien avec Alain Dieckhoff et Stéphane Lacroix.

74
vues

0
téléchargements
Dialogue entre Alain Dieckhoff et Stéphane Lacroix à l’occasion du cinquième anniversaire des printemps arabes.

18
vues

0
téléchargements
Sık sık “vatanseverlik”, “ulus”, “milliyetçilik” ve “etnisite” kelimelerini duyuyoruz, hatta kullanıyoruz. Peki, bu kavramların anlamları nedir? Ya da birbirlerinden farkları? Aslında anlamları ve aralarındaki fark çoğu zaman belirsiz; bazen aynı olguyu tanımlıyor, bazen çelişiyorlar.

6
vues

0
téléchargements
Nation, nationalisme : deux mots qui ne cessent d’être utilisés dans le langage commun, mais dont le sens reste souvent flou, voire contradictoire. L’ambition de ce volume est de donner un aperçu complet des recherches les plus récentes, qu’elles soient théoriques, normatives ou analytiques. Centré sur l’étude du nationalisme – concept nettement distinct de celui de nation –, le livre s’intéresse tant aux théories qu’aux pratiques, qu’elles soient européennes ou nord-américaines, post-coloniales, anciennes ou contemporaines. L’analyse des théories du nationalisme, abordées dans une perspective critique, apporte de précieuses clarifications conceptuelles et remet en question nombre d’oppositions canoniques : universalisme vs particularisme, nationalisme vs multiculturalisme… Les pratiques du nationalisme sont approchées sous l’angle de la mobilisation des ressources identitaires (folklore, histoire, langue, religion…) comme des moyens d’action (populisme, violence). L’ouvrage se clôt par une réflexion contrastée sur le postnationalisme, en Europe comme dans le reste du monde. Rassemblant les meilleurs spécialistes français, qui ont largement contribué au renouveau d'intérêt pour le nationalisme, ce livre, organisé autour d’une approche transversale et thématique, elle-même nourrie par de nombreuses études de cas, constitue sans nul doute un ouvrage de référence sur le sujet.

Alors que l’Etat-nation subit les assauts de la globalisation, de son régionalisme croissant et des flux transnationaux, le nationalisme fait preuve d’une puissante capacité de résistance. Du fait de l’indigénisation des modèles étrangers par les sociétés locales, la diffusion des modes de vie occidentaux ne remet pas vraiment en question les identités nationales. Parallèlement, le développement des diasporas n’entraîne pas la création de communautés déterritorialisées, et ce surtout parce que les migrants restent fortement attachés à leur mère-patrie, attachement qui se mue même parfois en « nationalisme à distance ». En ce qui concerne les régionalismes, ni les différents « pan-ismes » ni les zones régionales de coopération n’ont érodé jusqu’ici les identités nationales. La construction de l’Union européenne elle-même, bien qu’elle soit le cas le plus abouti de transfert de souveraineté au niveau supranational, n’est pas parvenue à donner naissance à une nouvelle identité européenne qui aurait pu affaiblir les identités nationales.

in La politique québécoise et canadienne. Une approche pluraliste Publié en 2014-05
9
vues

0
téléchargements
Ce manuel dresse un vaste panorama de la politique québécoise et canadienne. Les québécistes et les canadianistes mis à contribution analysent ici quatre grands thèmes : les approches, les traditions et la culture ; les institutions politiques (le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif, les institutions judiciaires, les organismes centraux, les chartes) ; les partis politiques, les groupes de pression et les mouvements sociaux ; les politiques gouvernementales. Ils approfondissent les questions autochtone, identitaire, sociale et nationale, ainsi que les diverses formes de mouvements politiques et sociaux (syndicalisme, féminisme, mouvements étudiants, mobilisations autochtones, etc.).

Suivant