Co-auteur
  • JACQUOT Sophie (7)
  • BALME Richard (4)
  • GROSSMAN Emiliano (3)
  • CLIFT Ben (3)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (27)
  • Partie ou chapitre de livre (23)
  • Working paper (12)
  • Livre (5)
  • Voir plus
in Jahrbuch der Europäischen Integration 2006 Sous la direction de WEIDENFELD Werner, WESSELS Wolfgang Publié en 2006
WOLL Cornelia
0
vues

0
téléchargements
Viel ist passiert im vergangen Jahr. Durch die Krise der europäischen Verfassung ist die Kluft zwischen Bürgern und europäischen Institutionen in den Blick der Öffentlichkeit geraten. Für die Europäische Kommission war dies ein Anlass, politische Partizipation und Interessen- vertretung vermehrt zu fördern, sie gleichzeitig aber auch kritisch zu überprüfen. In diesem Sinne zielt das im Februar 2006 vorgelegte Weißbuch über eine europäische Kommunikations- politik auf eine stärkere Einbeziehung der Zivilgesellschaft in den politischen Prozess. Vor dem Hintergrund des amerikanischen Skandals um den Lobbyisten Jack Abramoff versucht die EU aber zu vermeiden, dass die Offenheit des politischen Prozesses zu Missbrauch durch Inte- ressenvertreter führt. Somit ist die verstärkte Kontrolle von Lobbying in der EU Teil der im Mai 2006 vorgelegten Transparenzinitiative der Kommission. Der Konsultationsprozess zu diesen beiden Vorschlägen und die Debatte um die möglichen Konsequenzen zunehmender Regulierung von Interessenvertretung zeigen, wie sehr politische Partizipation von Schlüsse- lakteuren und Zivilgesellschaft ins Zentrum der europäischen Reforminitiativen gerückt sind.

The national association of French employers and industry, MEDEF, seems to be an example of strong and unifi ed interest organization, especially since its reform in 1998. Through a study of the collective action of fi rms in France, this article sheds doubt on such an impression. In fact, a central employers’ and industry association only constituted itself in France in response to state and trade union activism and struggled throughout history once these external threats lost importance. Like all encompassing business associations, MEDEF comprises a great variety of groups of business actors and constantly has to manage its internal interest heterogeneity. An analysis of the historical and institutional context of its latest reform demonstrates that the recent media campaign should not be understood as a display of actual strength and coherence; rather it is the last resort of collective action that MEDEF can claim legitimately as its responsibility.

in Dictionnaire des politiques publiques Sous la direction de RAVINET Pauline, JACQUOT Sophie, BOUSSAGUET Laurie Publié en 2004
3
vues

0
téléchargements

in Crisis and Control: Institutional Change in Financial Market Regulation Sous la direction de MAYNTZ Renate Publié en 2012
3
vues

0
téléchargements

in Les usages de l' Europe : acteurs et transformations européennes Sous la direction de WOLL Cornelia, JACQUOT Sophie, WOLL Cornelia, JACQUOT Sophie Publié en 2004
5
vues

0
téléchargements

in The Emerging States: The Wellspring of a New World Order Sous la direction de JAFFRELOT Christophe Publié en 2008-10
2
vues

0
téléchargements
This chapter examines the coalition patterns of developing countries under the General Agreement on Tariffs and Trade (GATT) system and within the WTO to understand how emerging economies have succeeded to incorporate their demands into the trade agenda.

in L'enjeu mondial : les pays émergents Sous la direction de Centre de recherches internationales, JAFFRELOT Christophe Publié en 2008
0
vues

0
téléchargements
Les pays émergents occupent désormais une place centrale dans les négociations qui sont menées au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Depuis la fin de l’Uruguay Round, leur participation influe sur le déroulement des discussions, comme les pays membres ont dû le reconnaître lors des conférences de Seattle et de Cancún. Après tout, les négociations en cours ont été baptisées cycle du développement de Doha pour reconnaître de manière explicite le lien existant entre commerce et développement. Et pourtant, les pays émergents agissent rarement comme un bloc cohérent, mais plutôt comme des acteurs qui se regroupent selon des coalitions fluctuantes. On examinera dans ce chapitre comment ils sont devenus les porte-parole des pays en développement et comment ils sont parvenus à imposer leurs revendications à travers cette stratégie à géométrie variable pour comprendre pourquoi les États-Unis et l’Union européenne se retrouvent sur la défensive dans des débats sur des questions décisives comme l’agriculture. À quelles stratégies les pays émergents recourent-ils dans les négociations commerciales multilatérales et comment celles-ci ont-elles été mises à l’épreuve et évolué ?

in L'Europe en action : l'européanisation dans une perspective comparée Sous la direction de SUREL Yves, PALIER Bruno Publié en 2007
SALGADO Rosa Sanchez
5
vues

0
téléchargements
Qu'est-ce que l'européanisation ? L'européanisation est un terme de plus en plus en vogue dans les recherches sur les transformations de l'action publique. Pourtant, les travaux sur ce sujet l'étudient rarement de façon comparative et ne l'envisagent qu'en termes d'impact direct sur les politiques nationales. Cet ouvrage propose un cadre plus ouvert et plus opératoire afin d'appréhender les évolutions actuelles en lien avec l'intégration européenne à travers le prisme des idées, des intérêts et des institutions. Ce recueil questionne ainsi le phénomène d'européanisation à la lumière des politiques européennes intergouvernementales (enseignement supérieur et justice) et des politiques nationales (politique étrangère et de sécurité, politique de défense et politique sociale). Il aborde aussi la question sous l'angle de la construction d'instruments d'action publique (benchmarking, gender mainstreaming et méthode ouverte de coordination), de la participation des acteurs non étatiques ou encore des stratégies locales de promotion identitaire. Parce qu'il présente une démarche théorique originale et parce qu'il s'appuie sur des recherches empiriques approfondies, ce livre intéressera notamment les étudiants et les spécialistes de l'Europe, qu'ils soient chercheurs ou praticiens.

How much leeway did governments have in designing bank bailouts and deciding on the height of intervention during the 2007-2009 financial crisis? This paper analyzes comparatively what explains government responses to banking crises. Why does the type of intervention during financial crises vary to such a great extent across countries? By analyzing the variety of bailouts in Europe and North America, we will show that the strategies governments use to cope with the instability of financial markets does not depend on economic conditions alone. Rather, they take root in the institutional and political setting of each country and vary in particular according to the different types of business-government relations banks were able to entertain with public decision-makers. Still, “crony capitalism” accounts overstate the role of bank lobbying. With four case studies of the Irish, Danish, British and French bank bailout, we show that countries with close one-on-one relationships between policy-makers and bank management tended to develop unbalanced bailout packages, while countries where banks have strong interbank ties and collective negotiation capacity were able to develop solutions with a greater burden sharing from private institutions.

Suivant