Coauthor
  • MICHELAT Guy (41)
  • TIBERJ Vincent (38)
  • VITALE Tommaso (23)
  • BOY Daniel (16)
  • Show more
Document Type
  • Part or chapter of a book (169)
  • Article (118)
  • Newspaper article (99)
  • Audiovisual (74)
  • Show more
Sous la direction de TIBERJ Vincent Publication date 2013-09
DENNI Bernard
DOLEZ Charlotte
GOUGOU Florent
LE HAY Viviane
MARTIN Antoine
PEUGNY Camille
33
views

0
downloads
Baisse de la participation électorale dans l’Hexagone en général, et dans les quartiers dits sensibles en particulier, désaffection lignement des catégories populaires vis-à-vis des partis de gauche, montée des votes protestataires, inscription durable du Front national dans le paysage politique : sont les symptômes les plus évidents d’une société et d’un lien électoral et politique tous deux sous tension. Pourtant, on assiste dans le même tempss faits à une modification en profondeur du rapport au politique, entraînant dans son sillage avec à la fois des aspects négatifs, bien connus, mais aussi des conséquences positives. Ainsi, si les citoyens sont plus critiques et défiants, mais c’est parce qu’ils sont plus également plus exigeants et mieux informés. Ils votent moins par sentiment de « devoir », mais peuvent en revanche s’impliquer davantageparticiper plus d’autres manières et par via d’autres canaux. L’objectif de ce livre collectif est de présenter proposer un portrait de cette nouvelle France politique à la lumière des élections de 2012, mais pas seulement : il analyse les données actuelles à la lumière aussi au miroir des évolutions constatées depuis 25 ans tant en termes de nouveaux clivages sociaux que des évolutions majeures sur le plan des en valeurs. Il fait le point sur des sujets aussi importants que le rapport des catégories populaires au vote et l’émergence politique des nouvelles inégalités, notamment la question de la diversité, les recompositions de la citoyenneté, les ressorts des votes FN, les transformations de la gauche et de la droite, notamment. Se dessine ici le portrait d’une nouvelle démocratie française. Vincent Tiberj (sous la dir.), chargé de recherche FNSP au Centre d’études européennes de Sciences Po Paris et maître de conférences à Sciences Po Paris, est spécialiste de sociologie électorale. Il a notamment publié La crispation hexagonale : France fermée contre France « ouverte » chez Plon (2008).

in Cahiers de la sécurité Publication date 1990-04
PERCHERON Annick
BOY Daniel
10
views

0
downloads

Sous la direction de MAYER Nonna, PERRINEAU Pascal Publication date 1996
3
views

0
downloads
En dix ans, le FN s'est imposé sur la scène politique française. Son score à l'élection présidentielle de 1995 dépasse 15 % et ses idées séduisent plus d'un quart de l'électorat. Ce livre montre pourquoi et comment il a réussi. Dans cette nouvelle édition, mise à jour et enrichie, les auteurs analysent les étapes de son implantation électorale depuis 1972, sa lente transformation en parti, la maturation de ses idées et de son programme. Ils dressent la sociologie de ses soutiens, des électeurs aux cadres en passant par les militants et les sympathisants. Ils expliquent les contrastes de sa géographie électorale, depuis les bastions de la région parisienne et du Midi, du Nord et de l'Alsace, aux terres de mission de l'Ouest et du Sud-Ouest. Ils éclairent ses forces mais aussi ses faiblesses, liées aux rivalités entre ses dirigeants, aux aspirations contradictoires de son électorat, à son image de parti dangereux pour la démocratie. Qu'il s'agisse du lien entre FN et présence immigrée, des transferts dont il bénéficierait en provenance de l'électorat communiste, ou de ses possibilités d'expansion, leur enquête, fondée sur une analyse rigoureuse et méthodique des faits, bouscule les idées reçues et restitue dans toute sa complexité la dynamique frontiste.

in La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Année 2016 Publication date 2016-05
11
views

0
downloads

in French Politics Publication date 2003-07
CAUTRÈS Bruno
SALOMON Annie-Claude
8
views

8
downloads
The 2002 elections in France have been a unique occasion to study the French voter in a dynamic perspective. With two elections (presidential and legislative) in a few weeks sequence of time, the analysis of the dynamics of political choice and voting was requiring a special design. Two research teams (the CEVIPOF in Paris and the CIDSP in Grenoble) and a private political expertise agency (the CECOP) have joined their efforts to conduce the biggest electoral study ever done in France, the Panel ´electroal franc¸ais 2002 (the ‘‘PEF 2002’’). With a support from the Ministère de l’Intérieur and the Fondation nationale des Sciences Politiques, the PEF 2002 is a three waves panel study of the French voter in the context of the 2002 campaigns and elections. The overall sample of the French electorate is more than 10 000 individuals from which 1822 have been interviewed two times and 1413three times. The paper presents an overview of this unique study.

2
views

0
downloads
Les actes antisémites ont augmenté de 69% en 2018. Un chiffre très préoccupant qui interroge. Comment expliquer une telle hausse. Le premier ministre, Edouard Philippe, a rappelé que le gouvernement ne serait pas indifférent à ces chiffres en luttant à travers le plan national de lutte contre le racisme et contre l'antisémitisme.

in Les inaudibles Sous la direction de MAYER Nonna Publication date 2015-03
BRACONNIER Céline
1
views

0
downloads
[Deuxième paragraphe de l'introduction]Le chômage, la pauvreté, la précarité, changent la cité. En multipliant les obstacles à l’exercice pratique de la citoyenneté, leurs effets s’additionnent au déficit d’éducation et tiennent à l’écart du débat public un nombre toujours plus grand d’individus. Objets de discours qui font polémique – qu’ils visent les « assistés » ou, plus récemment encore, les « sans-dents » –, ils sont, les données statistiques dont on dispose le montrent, beaucoup plus rarement sujets politiques. L’objectif principal de ce livre est de comprendre pourquoi. Il veut aussi écouter ceux qui, même inaudibles, n’en prennent pas moins la parole quand on la leur donne. Profitant d’un contexte très particulier – une campagne électorale dont la haute intensité peut stimuler l’intérêt des populations habituellement les plus en retrait de la vie politique pour les questions politiques et institutionnelles –, nous avons voulu savoir si les plus précaires se positionnaient par rapport aux grands enjeux politiques et électoraux, et comment ils le faisaient, d’une façon qui les distingue ou pas. Partant, savoir s’ils demeuraient volontairement à l’écart de la République ou si celle-ci pouvait encore imaginer faciliter leur intégration effective dans la communauté des citoyens.

23
views

0
downloads
Aux européennes de 1999, J.M. Le Pen et B. Maigret recueillaient ensemble 9 % des suffrages exprimés ; au premier tour présidentiel 2002, ils frôlent les 20 % et cinq millions et demi de votants ont choisi le leader du FN au second tour, soit un million de plus qu'en 1995. Comment expliquer cette progression spectaculaire d'un tribun vieillissant, d'un parti qu'on croyait moribond ? Le FN attire-t-il toujours les mêmes électeurs -petits patrons exaspérés par les charges, ouvriers laissés pour compte de la croissance- ou a-t-il étendu son audience (ruraux, personnes âgées, voire électeurs "beurs" ou "feujs") ? Est-il en train de fidéliser sa clientèle, ou bien a-t-il encore et toujours un vote protestataire ? Qu'a-t-il à voir avec les divers populismes, du parti hollandais Pim Fortuyin au Parti du progrès danois en passant par la Ligue d'Umberto Bossi, qui se développent aujourd'hui en Europe ? Pour répondre à ces questions, ce livre s'appuie sur une enquête unique en son genre, un "panel" de 4000 personnes représentant l'électorat français dans toute sa diversité, et réinterrogés trois fois : avant le premier tour présidentiel, après le second puis après les législatives. Il permettra, mieux que les sondages classiques qui ont montré leurs limites, de restituer et d'interpréter les multiples revirements et chassés-croisés qui ont marqué ces quatre tours d'élections pas tout à fait comme les autres.

in La Extrema Derecha en Europa desde 1945 a nuestros dias Publication date 2007
0
views

0
downloads
De todos los partidos de derecha "extremos" (Hainsworth, 1992; Mudde, 2000), "radicales" (Kitschelt y MacGann, 1995), o "populistas" (Betz, 1994; Betz y Immerfall, 1998) aparecidos en Europa en los ùltimos veinte años, el FN francés es uno de los que ha presentado una màs espectacular progresion electoral. Creado en 1972 por activistas de Ordre Nouveau, que buscaban insertar a las diversas familias de la extrema derecha - poujadistas, partidarios de la Argelia Francesa, nostalgicos de Vichy- en el juego parlamentario, sus resultados medios en todas las elecciones en las que pueden presentarse entre 1973 y 1981 no alcanza el 1 por 100. [Primeras líneas]

in Revue politique et parlementaire Publication date 1993-04
0
views

0
downloads
Les résultats départementaux du FN aux élections législatives de 1988 et 1993 (en pourcentage des suffrages exprimés) fait apparaître une grande constance dans la définition des zones de force de l'extrême droite. Le littoral méditerranéen, la région Rhône-Alpes, l'Alsace et la Moselle, le Nord, la région Ile de France et ses pourtours figurent avec constance cette France des peurs urbaines, située à l'est de la fameuse ligne Le Havre-Valence-Perpignan. [Premier paragraphe]

Next