Coauthor
  • LE GALÈS Patrick (13)
  • GODEFROY Thierry (11)
  • BEZES Philippe (8)
  • HALPERN Charlotte (7)
  • Show more
Document Type
  • Article (43)
  • Part or chapter of a book (37)
  • Newspaper article (32)
  • Book (23)
  • Show more
192
views

0
downloads
Alors que la plupart des débats autour des politiques publiques se focalisent sur les objectifs annoncés et sur les résultats obtenus, l’ouvrage dirigé par Pierre Lascoumes et Patrick Le Galès propose de faire porter l’attention sur les instruments de l’action publique. À travers ces études de cas européens, de la rationalisation salariale dans l’administration française à la restructuration de l’État en Grande-Bretagne, en passant par la réforme de la politique bancaire en Italie, un certain nombre de caractéristiques – des conditions de leur choix, des effets qu’ils produisent, aux rapports gouvernantsgouvernés qu’ils induisent – se dessinent. Au-delà, l’analyse des instruments d’action publique démontre sa capacité à révéler l’évolution des politiques publiques. (Résumé éditeur)

L'approche de l'action publique sous l'angle de ses instruments s'est développée à partir des années 70 dans une perspective fonctionnaliste et de management public qui recherchait la meilleure adéquation entre les finalités des programmes d'intervention publique et les techniques de régulation utilisées. Depuis les années 90 la réflexion sur les technologies de gouvernement s'est amplement diversifiée. Le projet initial est poursuivi plus ou moins explicitement et s'inscrit aujourd'hui dans réflexion sur les « nouveaux modes de gouvernance ». Mais, cette perspective n'est plus hégémonique, elle est amplement concurrencée par un ensemble de travaux de type historique et/ou sociologique basés sur l'étude des organisations et de la bureaucratie, celle des innovations scientifiques et techniques, celles des systèmes cognitifs, mais aussi sur celle des rapports de pouvoir et des modes de domination induits et équipés par les Instruments. Il serait absurde de prétendre à « Une Ecole de l'Instrumentation Politique ». D'ailleurs, personne n'y prétend. Ce champ de recherche est manifestement pluriel et c'est là que réside aujourd'hui sa principale richesse scientifique. Tout en travaillant dans le cadre de paradigmes très différents, les auteurs qui introduisent à un moment donné de leur recherche un angle de réflexion sur les instruments se rejoignent pour en faire surtout une entrée méthodologique. Envisager, à un moment une activité de régulation sous l'angle de son instrumentation c'est : * d'une part, un moyen de déplacer le regard scientifique en prenant une distance vis-à-vis des catégories d'analyse traditionnelles (les acteurs, leurs intérêts et leurs croyances, les institutions formelles) ; * c'est d'autre part, recourir à un analyseur qui met souvent en évidence des dynamiques et des mobilisations peu visibles et des effets inattendus.

in Sociologie du Travail Sous la direction de LASCOUMES Pierre, LE GALÈS Patrick Publication date 2007-01
11
views

0
downloads
Ce dossier se propose de mettre en lumière le rôle de quelques acteurs qui au-delà de leurs fonctions techniques constituent de nouveaux lieux de pouvoir du monde contemporain. L'actualité de la décennie écoulée marquée par des grands programmes de privatisations, une globalisation des marchés, quelques faillites et autres scandales1 a fait ressortir des acteurs qui a défaut d'être en première ligne participent souvent de façon décisive à l'exercice du pouvoir, soit qu'ils le détiennent en propre, soit qu'ils l'exercent par délégation des fonctions régaliennes : des banques d'affaires, des fonds d'investissement, des sociétés militaires, des sociétés d'ingénierie et de conseil, des think tanks. Nous pourrions ajouter à cette liste quelques institutions juridiques internationales. (Premier paragraphe)

in Revista Pós Ciências Sociais Publication date 2012-06
2
views

0
downloads
Neste texto são tratados os instrumentos na produção da ação pública, tema importante atualmente no âmbito da sociologia política. Em Max Weber, sobre a burocracia, em Foucault, sobre as ciências camerais, passando por contribuições da sociologia do trabalho e das ciências da gestão, os autores fundamentam uma perspectiva sobre «governabilidade» e o exercício do poder em relação aos instrumentos. Não apenas técnicas, os instrumentos revelam singularidades históricas na estruturação de relações entre governantes e governados, segundo uma lógica própria. Inércia, produção de representação es-pecífca e oblematização particular de desafos caracterizam os instrumentos indicando que eles não são neutros, que não dizem respeito apenas à busca de acordos entre governantes e governados sobre meios e objetivos. Os instrumentos também apresentam riscos à ação pública. [Résumé éditeur]

in Sociétés, environnements, santé Sous la direction de GRUNÉNAIS Marc-Éric, VERNAZZA-LICHT N Publication date 2010-08
BOUTARIC Franck
3
views

0
downloads

L’objet de cette note est de rendre compte des débats et des multiples propositions faites en France, mais aussi dans les principales démocraties sur l’institutionnalisation des activités d’évaluation. Il s’agit de dégager les principes et les justifications qui ont accompagné le développement de l’évaluation et de caractériser les choix organisationnels effectués en vue de son opérationnalisation.

in Régulation publique des biotechnologies : biomédecine et OGM agroalimentaires en Belgique et en France Sous la direction de SCHIFFINO Nathalie, VARONE Frédéric Publication date 2005
0
views

0
downloads

Premier paragraphe : Pour la troisième journée consécutive, les voitures vieilles de plus de vingt ans n’avaient pas le droit de circuler aujourd’hui à Grenoble. Depuis samedi, la municipalité iséroise applique le dispositif des vignettes anti-pollution, pour tenter de limiter les émissions de particules fines. A Toulouse et à Montauban, c’est le recours au covoiturage et aux transports en commun qui est encouragé depuis ce matin. Pour les mêmes raisons : un épisode de forte pollution de l’air, aggravé par des conditions météorologiques qui rendent difficile la dispersion des polluants. Paris n’est donc pas la seule commune touchée en cette fin d’automne. Dans la capitale, la semaine dernière, et dans les villes alentour, le métro et les bus étaient gratuits, et la circulation alternée quatre jours de suite.

in Japanese Journal of Sociological Criminology Publication date 2012
2
views

2
downloads
Prison, that is the use of imprisonment as penal sanction became in two centuries a universal solution. All political regimes use it. Of course, forms of jailing are different. But the privation of liberty and the stigmatisation provoked by imprisonment are used in all political and cultural contexts. The author uses Foucault’s analysis to explain the paradoxal success of this institution. He demonstrates also that prison is a very difficult political stake. Criticizing and reforming it always keeps on the second rank on the political agenda. It is a very contradictory issue: everybody wishes to reform it, but in the same time no government has been able to implement a innovative agenda on it. Prisons remain partial, unfinished and questionable answers.

Next