Co-auteur
  • BELOT Céline (12)
  • MUXEL Anne (8)
  • BOY Daniel (7)
  • MAYER Nonna (7)
  • Voir plus
Type de Document
  • Partie ou chapitre de livre (61)
  • Article (27)
  • Rapport (24)
  • Livre (15)
  • Voir plus
in French Politics Publié en 2003-07
CAUTRÈS Bruno
SALOMON Annie-Claude
8
vues

8
téléchargements
The 2002 elections in France have been a unique occasion to study the French voter in a dynamic perspective. With two elections (presidential and legislative) in a few weeks sequence of time, the analysis of the dynamics of political choice and voting was requiring a special design. Two research teams (the CEVIPOF in Paris and the CIDSP in Grenoble) and a private political expertise agency (the CECOP) have joined their efforts to conduce the biggest electoral study ever done in France, the Panel ´electroal franc¸ais 2002 (the ‘‘PEF 2002’’). With a support from the Ministère de l’Intérieur and the Fondation nationale des Sciences Politiques, the PEF 2002 is a three waves panel study of the French voter in the context of the 2002 campaigns and elections. The overall sample of the French electorate is more than 10 000 individuals from which 1822 have been interviewed two times and 1413three times. The paper presents an overview of this unique study.

in L’Année sociologique Publié en 1997
CAUTRÈS Bruno
BALME Richard
3
vues

0
téléchargements

Rapport réalisé dans le cadre du Baromètre politique français 2006-2007 (vague 4, 5-19 février 2007)

10
vues

0
téléchargements
L'extrême gauche (NPA, LO) disparaît du paysage électoral. [Chapô]

Publié en 2005
CAMBADELIS Jean-Christophe
LE GALL Gérard
MERGIER Alain
STRAUSS-KAHN Dominique
LE BRAS Hervé
BERGOUNIOUX Alain
PISANI-FERRY Jean
CAUTRÈS Bruno
5
vues

0
téléchargements

in Département d'études politiques du Figaro Publié en 1995
BRÉCHON Pierre
CAUTRÈS Bruno
DENNI Bernard
3
vues

0
téléchargements

in Critique internationale Publié en 2001
CAUTRÈS Bruno
6
vues

0
téléchargements
La participation des citoyens au processus d’intégration européenne est considérée depuis l’origine, et plus encore depuis l’Acte unique, comme une question centrale tant par les spécialistes que par les hommes politiques et les médias. Mais l’analyse empirique de ce soutien n’a pris de l’importance que beaucoup plus récemment : il a fallu attendre les débats sur le « déficit démocratique », et la remise en cause du « consensus permissif » qui voyait jusque-là les opinions publiques européennes faire largement confiance aux élites politiques pour conduire un processus perçu comme lointain. Aujourd’hui, tout un courant de recherches, souvent plus américaines qu’européennes, tente de mettre au jour la structuration des opinions vis-à-vis de l’Europe, de comprendre ce qu’elles révèlent des dispositions profondes à l’égard de la nation et de l’ouverture aux autres, enfin de saisir les réactions des opinions publiques à des phénomènes comme la mondialisation des échanges et l’européanisation de l’action publique (...).

in The New Voter in Western Europe: France and Beyond Sous la direction de CAUTRÈS Bruno, MUXEL Anne Publié en 2011-06
0
vues

0
téléchargements

in Revue internationale de politique comparée Publié en 2008
MONCEAU Nicolas
4
vues

0
téléchargements
Cet article propose une analyse d’un phénomène nouveau en Turquie : la montée de l’euroscepticisme populaire. En s’appuyant sur les Eurobaromètres et sur les enquêtes d’opinion nationales, il analyse le profil des eurosceptiques turcs, puis confronte le phénomène de l’euroscepticisme en Turquie aux grands modèles d’analyse des attitudes à l’égard de l’Europe afin d’apporter des éléments d’interprétation. Dans cette perspective, il met l’accent sur les logiques économiques et l’évolution du contexte ainsi que sur les approches identitaires et culturelles, dont témoignent les « syndromes de la Turquie » marqués par le poids de l’histoire et de la mémoire, pour expliquer la résistance croissante des Turcs à l’Europe.

Rapport réalisé dans le cadre du Panel électoral français 2007 (vague 1-panel 2, 25 avril-5 mai 2007)

Suivant