Co-auteur
  • BONDAZ Antoine (1)
  • JAFFRELOT Christophe (1)
  • BOUISSOU Jean-Marie (1)
  • POSTEL VINAY Karoline (1)
  • Voir plus
Type de Document
  • Thèse de doctorat (2)
  • Livre (1)
  • Article de presse ou magazine (1)
14
vues

0
téléchargements
Depuis la crise financière et économique de 2009, la politique étrangère de la Chine est présentée comme assertive et à même de déstabiliser l’Asie-Pacifique. Cependant, s’inscrivant dans un cadre néoréaliste classique, nous considérons que du fait d’un complexe d’insécurité lié à l’absence de parité avec les Etats-Unis, la Chine met en œuvre une stratégie de « maintien de la stabilité » dans la péninsule coréenne afin de garantir la poursuite de son ascension. La Chine est confrontée à un paradoxe de l’ascension, ses capacités matérielles s’accroissent mais son insécurité ne se réduit pas. Les universitaires chinois soulignent l’écart de puissance avec les Etats-Unis, présentent leur pays comme une puissance fragile et partielle, et considèrent la stratégie de rééquilibrage américaine comme une stratégie d’endiguement. Ce complexe d’insécurité conduit la Chine à éviter toute instabilité qui conduirait à un effondrement du régime nord-coréen sources de nombreuses incertitudes stratégiques. La péninsule coréenne est profondément déséquilibrée à partir de 2008 du fait de la transition politique à Pyongyang, et de l’arrivée au pouvoir des conservateurs à Séoul. La Chine met alors en œuvre une stratégie de stabilisation qui se traduit par un soutien inconditionnel à son voisin, au détriment de ses relations avec Séoul et Washington. Avec le retour d’un équilibre partiel entre les deux Corées fin 2012, la Chine maintient sa priorité à la stabilisation mais peut désormais tenter d’affaiblir l’influence américaine et d’isoler le Japon. Pékin met alors en scène un changement tactique suite au troisième essai nucléaire nord-coréen, et adopte une politique coréenne équidistante.

152
vues

152
téléchargements

in Alternatives internationales. Hors-série Publié en 2005
RACINE Jean-Luc
GODEMENT François
1
vues

0
téléchargements

Sous la direction de BOUISSOU Jean-Marie, GODEMENT François, JAFFRELOT Christophe Publié en 2013-01
24
vues

0
téléchargements
Il y a longtemps que l'Asie est le centre de gravité démographique du globe. Aujourd'hui, elle est essentielle à l'économie mondialisée. Demain, elle pourrait se trouver au cœur des équilibres géostratégiques et militaires de la planète. Trois des meilleurs spécialistes français se livrent ici à un exercice de prospective. Ils nous donnent leur vision de l'évolution des trois géants d'Asie dans les années à venir. Quand nombre d'experts se contentent de prolonger les courbes de croissance, eux multiplient les hypothèses qui se répondent d'un chapitre à l'autre. Leurs scénarios se fondent sur une profonde connaissance du passé et du présent de la Chine, du Japon et de l'Inde, et des très nombreux facteurs de tous ordres (économie, démographie, politique, culture, géostratégie) dont dépend leur avenir - et avec lui, le nôtre. (Résumé éditeur)